Abstinence sexuelle

Abstinence sexuelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'abstinence sexuelle ou Continence est le non usage des parties génitales pour une activité sexuelle, la signification la plus usuelle étant dans le cadre d'une relation avec un autre individu, mais inclut la masturbation.
Ne pas confondre avec la Chasteté qui est le fait d'ordonner sa sexualité à son état de vie pour qu'elle soit l'expression d'un don (un prêtre ou une personne non mariée sera chaste s'il vit la continence, un époux sera chaste dans des relations avec son épouse s'il tend à lui offrir le bonheur). La continence est conseillée ou imposée dans un cadre religieux, médical ou de propriété ou en combinant ces facteurs.

Sommaire

[masquer]

En société [modifier]

Autrefois et dans certaines cultures traditionnelles, les mineurs (surtout les femmes) sont supposés s'abstenir d'un coït avant le mariage. Pendant le mariage, les deux époux se doivent de n'avoir des relations sexuelles qu'entre eux (exclusivité). En Occident, la virginité de personnages célèbres est considérée comme importante, par exemple Jeanne d'Arc, surnommée la Pucelle d'Orléans.

Dans certaines sociétés, même dans le cas de viol, la victime est exclue du groupe. Ce qui est particulièrement grave lorsque la solidarité du groupe est importante et même vitale. Cela se produit dans des sociétés traditionnalistes, dans lesquelles la filiation est très importante : avec une relation sexuelle hors du groupe, le sang d'un étranger peut-être introduit dans le groupe. Ainsi, l'exclusion de la femme, même non enceinte et même violée, est le seul moyen de garantir la pureté du sang du groupe.

Une certaine valorisation de l'expérience sexuelle avant le mariage, et le relâchement des règles traditionnelles, ont fait quasiment disparaître cette virginité voulue avant le mariage. La philosophie qui a suivi mai-68, la facilité de se soigner (avec les antibiotiques), l'arrivée de contraceptifs, l'émancipation des femmes sont concomitantes à ce mouvement de libération sexuelle.

Des formes extrêmes vont jusqu'à la castration comme les eunuques, les castrats et autres.

La technique de la fertilisation in vitro permet la reproduction sans coït.

Maîtrise [modifier]

L'amour platonique, est souvent présentée comme un acte admirable de contrôle de soi sur la pulsion naturelle du sexe ou seulement dans le cadre de la reproduction.

Les critiques indiquent que ce type d'oppression mène à des troubles du comportement notamment social.

La pose d'une ceinture de chasteté met sur le corps de la femme un obstacle physique au passage du pénis. Pour l'homme, il existe des dispositifs similaires appelés cage de chasteté, qui empêchent l'érection, la pénétration et les attouchements.

Religion [modifier]

Dans certaines religions dont les catholiques romains, le célibat et l'abstinence sont requis des prêtres et des moines. Les membres de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (couramment appelés mormons) ainsi que les Témoins de Jéhovah, doivent s'abstenir de relations sexuelles prémaritales et extra-conjugales. Ils obéissent à la loi de la chasteté qui interdit toute activité sexuelle en dehors du mariage.

Sexe oral [modifier]

Certains considèrent que le cunnilingus et la fellation ne sont pas des relations sexuelles, et sont donc dans le cadre de la chasteté. [réf. nécessaire] On rejoint la fonction traditionnelle de la chasteté : garantir une filiation certaine. Ainsi, l'église catholique ne considère pas le sexe oral comme de l'abstinence sexuelle. [réf. nécessaire]

Abstinence sexuelle et contraception naturelle [modifier]

L'abstinence a de nombreuses significations. Ce terme est utilisé en contraception pour désigner l’utilisation de certaines stratégies afin d’empêcher une éventuelle grossesse.

L'abstinence est la forme la plus simple de contraception. Si le sperme n’arrive pas au contact de l’ovule, il n'existe pas de risque de grossesse.

Ce terme peut désigner une abstinence totale de toute activité sexuelle pour une période définie comme pendant les jours fertiles du cycle féminin ou l’abstinence de certaines pratiques sexuelles pouvant être fécondantes. L'abstinence en contraception peut désigner le fait de s'abstenir de tout rapport sexuel mettant le pénis à proximité du vagin et de remplacer l’activité pénétrative ( avec pénétration) par d’autres moyens d’expression sexuelle.

L'abstinence est un moyen efficace de contraception, mais un moyen qui nécessite de deux partenaires une volonté commune, indispensable compréhension du corps humain, et une bonne communication entre les deux partenaires afin d’arriver à la satisfaction sexuelle sans féconder. L’abstinence n’est pas une abstinence du plaisir sexuel.

Seule, l'abstinence totale peut prévenir de la grossesse et protège contre les maladies sexuellement transmissibles. C’est une pratique répandue avant la puberté. Après la puberté, c’est un choix de comportement qui peut être limité dans le temps (chasteté avant le mariage par exemple) ou illimité (motifs religieux comme chez les religieuses ou chez les prêtres).

Références : L'abstinence comme un moyen de contraception


Liens connexes [modifier]



31/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek