Alcoolisme et dépression: alcool et déprime

 

 

Alcoolisme et dépression: alcool et déprime

Dépression et abus d'alcool, alcool et déprime

 




 

Quelles sont les relations entre alcool et dépression?

Pour les personnes qui   ont été alcooliques ou qui sont en situation de dépendance à l'alcool, l'alcool peut   avoir un effet défavorable sur leur neurotransmetteurs de sérotonine, mais   cela ne conduit pas forcément à la dépression. Cependant, en cas de dépression avérée, l'alcool augmente la gravité   des symptômes de la dépression en accentuant leur fréquence et leur sévérité.

L'alcool peut donner temporairement une impression de soulagement et la sensation   d'être détendu. Cependant, les problèmes d'alcool et de dépression surviennent   généralement en même temps et au lieu de la soulager, l'alcool contribue au   renforcement de la dépression.

Environ 40% des alcooliques ou des personnes qui font preuve d'abus d'alcool   souffrent de sumptômes qui sont proches de ceux de la dépression. Environ 5   à 10% des dépressifs souffrent des symptômes des conséquences de l'abus d'alcool.

Les personnes atteintes de dépression qui se mettent à boire pensent que l'alcool   peut réduire l'effet des symptômes de la dépression dont ils souffrent. Malheureusement,   c'est tout le contraire qui se produit. En effet, l'effet de soulagement de l'alcool   n'est que temporaire et se trouve rapidement remplacé par des effets plus désagréables   comme les troubles du sommeil, la somnolence, une humeur maussade et l'irritabilité.   En cas de consommation prolongée, les conséquences de l'abus de l'alcool pendant   une dépression peuvent aller jusqu'à des troubles moteurs et des problèmes   de coordination des mouvements qui peuvent devenir irréversibles. Une personne   dépressive en proie à l'alcoolisme peut aussi se sentir désorientée et perdre   toute sa rationalité et son bon sens. Dans les pires des cas d'alcoolisme et   de dépression, l'envie de dormir sera plus forte que tout envie et pourra provoquer   un endormissement n'importe où et à n'importe quel moment.

La recherche indique que les personnes qui ont connu des problèmes d'alcoolisme   et de boisson lorsqu'ils sont jeunes ou après l'âge de 60 ans sont celles qui ont le plus probabilités   de souffrir de dépression. Par ailleurs, on considère que les problèmes   d'alcool qui surviennent tôt dans la l'existence provoquent souvent une ou plusieurs   phases de dépression plus   tard au cours de   la vie.

Au cours des dix dernières années, de nouvelles recherches scientifiques ont   cherché à montré quelles étaient les conséquences de l'alcool sur le cerveau   pendant la dépression. Il est maintenant reconnu que l'alcool a des effets agravant   sur la partie du cerveau qui produit les symptômes liés à une humeur triste,   à l'anxieté,   aux troubles du sommeil   et à    la baisse d'appétit pendant la dépression. C'est donc une des raisons pour lesquelles   l'abus d'alcool peut causer une dépression. A cela s'ajoute les éventuels problèmes   psychologiques liés à l'alcoolisme qui renforcent bel et bien le lien entre alcool et dépression.

Alcoolisme et dépression: un risque de suicide plus élevé

Lorsqu'une personne alcoolique souffre de dépression majeure, elle présente davantage de risques de commettre une tentative de suicide:

  • L'abus d'alcool augmente les effets de la dépression et ainsi que l'impulsivité     et l'agressivité
  • L'alcool est souvent utilisé comme moyen de se suicider par accident de     voiture ou par overdose
  • L'alcool trouble et altère le jugement, ce qui explique pourquoi il est     souvent la cause des actes de suicide

La dépression majeure et l'abus d'alcool sont les troubles les plus souvent   diagnostiqués chez les personnes qui commettent une tentative de suicide. C'est   la raison pour laquelle vous devez chercher de l'aide auprès d'un médecin ou   de vos proches pour trouver le traitement qui vous permettra de soigner votre   dépression.

Quels sont les signes de l'alcoolisme? Comment savoir si vous êtes alcoolique   ou dépendant à l'alcool?

  • Vous utilisez régulièrement la boisson pour surmonter votre colère, votre     frustation, votre anxieté ou votre dépression
  • Vous buvez régulièrement de l'alcool pour avoir confiance en vous
  • Vous souffrez régulièrement de la gueule de bois
  • Votre consommation d'alcool affecte vos relations avec les autres
  • La consommation d'alcool vous rend en colère ou vous donne des pensées     suicidaires
  • Vous mentez sur votre consommation d'alcool à vos amis et à votre famille
  • Vos amis vous disent que vous devenez morne et agressif lorsque vous vos     mettez à boire.
  • Vous avez besoin de boire davantage pour vous sentir bien
  • Vous arrêtez certaines activités en cours pour passer plus de temps à boire     de l'alcool
  • Vous commencez à vous sentir anxieux le matin qui suit la soirée que vous     avez passé à boire
  • Vous vous mettez à boire pour ne plus vous sentir anxieux ou angoissé
  • Vous vous mettez à boire de l'alcool de plus en plus tôt dans la journée
  • Les gens se sentent mal à l'aise ou gênés à vos côtés


19/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek