Andrzej Wajda

 

Andrzej Wajda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Andrzej Wajda
Naissance 6 mars 1926
Suwalki
 Pologne
Nationalité  Polonais
Profession(s) Réalisateur, scénariste
Participations Cendres,
L'Homme de marbre,
L'Homme de fer

Andrzej Wajda est un réalisateur et scénariste polonais, né le 6 mars 1926 à Suwalki (Pologne).

Sommaire

[masquer]

Biographie [modifier]

Né d'une mère institutrice et d'un père officier. Deux ans après l'année (1940) où son père fut tué lors du massacre de Katyń par les soviétiques, Andrzej Wajda s'engagea dans la résistance contre l'occupant nazi, au sein de l'armée de l'intérieur polonaise, Armia Krajowa). A la fin de la guerre, il effectua des études de cinéma à l'Académie des Beaux-Arts de Cracovie, puis à Łódź dont il fréquenta l'école de cinéma. Il passe à la réalisation avec Génération en 1955 où il rompt déjà avec le ton partisan des productions de l'époque. Souvent ennuyé par la censure (notamment pour son diptyque L'Homme de marbre et L'Homme de fer, tournés durant les premiers événements provoqués par le syndicat Solidarność), Wajda n'en est pas moins resté une sommité artistique et une instance morale pour sa nation, avant comme après l'ère communiste. Il est marié à l'actrice Krystyna Zachwatowicz

Style [modifier]

Considéré comme le plus grand cinéaste polonais vivant, Wajda a réalisé plusieurs fresques aux accents épiques et au ton exalté et romantique, bien loin de l'exercice de propagande propre au réalisme socialiste, ou de la promotion du mode de vie communiste sur lequel il a d'ailleurs souvent lancé un regard critique acerbe et plein de lucidité. Sa vision baroque du cinéma et de l'art côtoie les grands thèmes de l'Histoire nationale qui lui permet de jouer d'un didactisme pensé et d'un certain symbolisme, placardant ainsi la bêtise, la haine, le mépris, la compromission politique et glorifiant l'abnégation, le don de soi et la totale implication dans les grandes causes progressistes ou humanistes (Ils aimaient la vie, Cendres et diamant, Le Bois de bouleau, La Terre de la grande promesse, L'Homme de marbre, L'Homme de fer, Korczak, Pan Tadeusz). Éclectique et cosmopolite, Wajda a réalisé en France une œuvre historique fiévreuse sur les derniers jours du Jacobin Georges Danton: Danton (1982) avec Gérard Depardieu dans le rôle-titre et adapté en 1988 Les Possédés de Fedor Dostoïevski qui lui avait permis de diriger notamment Isabelle Huppert et Lambert Wilson. Il avait également mis en scène un drame allemand sur les amours malheureuses d'une Allemande et d'un Polonais lors de la seconde guerre mondiale: Un amour en Allemagne (1983) avec Hanna Schygulla. Il a récemment réalisé un film qui revient sur le sanglant massacre de Katyń, ayant coûté la vie à son père: Katyń (2007).

Filmographie [modifier]

comme Réalisateur [modifier]

Cinéma [modifier]

Documentaires

Télévision [modifier]

comme Scénariste [modifier]

Récompenses [modifier]

Liens externes [modifier]



15/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek