Art-thérapie

 

 

Art-thérapie

 
 
Selon la définition donnée par la Fédération française des Art-thérapeutes (FFAT), l'art-thérapie est « une pratique de soin fondée sur l'utilisation thérapeutique du processus de création artistique ». Que faut-il entendre par là ?

L’art-thérapie est une thérapie par médiation artistique, c’est-à-dire qu’elle est un soin par l’approche créative. Elle met les patients en situations de création même si aucun talent artistique ne leur est demandé au préalable.

L’art-thérapeute, qui a, lui, une connaissance et une pratique artistique personnelles, utilise une médiation ou plusieurs parmi lesquelles on peut citer les arts plastiques, la danse, la musique, le cinéma, la vidéo, le théâtre, l’écriture, le conte.

L’objectif de la médiation artistique est de créer du lien et du sens en renouant avec la communication non-verbale et verbale mais aussi en structurant la pensée, le discours, les comportements.  Il est aussi de « renarcissiser » la personne, c’est-à-dire d’améliorer son image de soi.

Les art-thérapeutes – qui ont des diplômes mais pas, il faut le rappeler, de reconnaissance officielle – reçoivent les personnes au sein de leur cabinet ou en institution, dans le privé ou dans le public.

Art-thérapie et structure de soins psychiatriques

L’art-thérapie est préconisée pour les personnes souffrant de troubles psychiques (psychoses, névroses, troubles de la personnalité, etc.).

En institution, une indication médicale est discutée avec l’équipe pluridisciplinaire (psychiatre, psychologue, etc.), en accord avec le patient. Le soin apporté par la pratique de l’art-thérapie s'inscrit alors dans une prise en charge globale.
Lors des réunions d’équipe, l’art-thérapeute remonte des informations sur le comportement du patient pendant l’atelier ou sur son état de santé. Comme l’art-thérapeute n’est ni un médecin ni un soignant au sens strict du terme, les patients sont parfois plus confiants pendant les séances de médiation artistique et il arrive qu’ils se confient. L’art-thérapeute peut alors, dans une certaine mesure, être considéré comme un lien entre le patient et l’équipe pluridisciplinaire.

Déroulement d’un atelier 

Les ateliers sont proposés de manière individuelle ou collective. Les séances durent une heure voire davantage, selon le type de population concerné et la forme de médiation. Il faut dire que les patients suivis ont souvent des traitements lourds qui  les empêchent parfois d’être actifs sur une longue période. C’est en tout cas un travail qui se développe dans le temps : un minimum de séances s’avère nécessaire pour travailler le processus créatif.
Les ateliers travaillent sur le lâcher-prise du patient et sur son développement personnel. Ils permettent aussi au patient de dépasser des blocages ou des échecs, ce qui est thérapeutique dans la mesure où cela développe l’estime de soi.

Cet article a été réalisé avec l’aide d’Agnès Larsen, art-thérapeute plasticienne au centre hospitalier Sainte-Anne (Paris) et membre actif de la Fédération française des Art-thérapeutes (FFAT).

 



07/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek