Blue Velvet

Blue Velvet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Blue Velvet est un film américain réalisé par David Lynch, sorti en 1986.

Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

Dans une petite ville, M. Beaumont, en arrosant sa pelouse, est victime d'une crise cardiaque.

Son fils Jeffrey, en allant visiter son père en convalescence à l'hôpital, trouve une oreille humaine dans un champ proche de la maison familiale.

Poussé par la curiosité et un certain goût pour le mystère, Jeffrey va mener l'enquête avec sa petite amie Sandy pour découvrir à qui appartient cette oreille et qui se dissimule derrière cette macabre histoire.

Cette enquête va l'entraîner dans un monde sordide et pervers où évolue, entre autres cas particuliers, Dorothy Vallens, une chanteuse de cabaret psychologiquement perturbée et Frank Booth, un fou dangereux se droguant à l'oxygène.

Commentaire [modifier]

Cet article ou section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non-vérifiées.
Aidez Wikipedia en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

C'est un film particulièrement sombre, que ce soit par sa pellicule sous-exposée ou l'esprit de ses personnages. Blue Velvet naquit de la question : « Que verrait-on en se cachant toute la nuit dans l'appartement d'une femme ? »

Le film peut choquer dans la mesure où sexe et violence sont quasi permanents et étroitement liés. Cependant, on peut considérer que cette association n'est qu'une illustration des caractères profondément perturbés des personnages. Lynch explore la perversité, le voyeurisme, les mœurs sexuelles déviantes telles que le sadisme ou le masochisme. L'enquête semble un prétexte à cette étude sur l'étendue possible des déviances et comportements excessifs.

Le thème de l'apparence cher à Lynch occupe une place importante dans ce film. Dans une banlieue américaine aux maisons étincelantes, aux jardins fleuris et aux barrières blanches, les habitants saluent le spectateur avec un air béat qui les font ressembler à des pantins. Puis la surface trop lisse commence à se craqueler. Un personnage, le père du jeune héros, s'effondre dans son jardin d'une crise cardiaque causée par un mystérieux évènement. À ce moment là, la caméra s'enfonce dans la pelouse excessivement nette pour arriver dans la terre où grouillent des milliers d'insectes, telle une vermine.

La symbolique de la porte y est aussi présente. En effet, dans tous les films de Lynch, les héros sont confrontés à un objet, ici une oreille qui les entraînera, comme dans Alice au pays des merveilles, vers un monde parallèle. Ce fut une vidéo pour Lost Highway et la boîte bleue pour Mulholland Drive. Dès le moment où le héros découvre cette oreille, il quitte le monde insouciant de l'enfance pour celui des adultes, noir, violent et pourtant terriblement attirant.

On remarque que David Lynch débute et termine le film sur des notes optimistes : chanson (faussement) romantique, petits oiseaux gazouillants... Scènes exagérément idylliques avec leurs couleurs saturées et bien trop vives pour être réalistes. Belle fin que celle d'un retour aux façades aseptisées après la virée cauchemardesque vécue par le héros.

Il faut noter que c'est la première d'une longue collaboration entre David Lynch et Angelo Badalamenti.

Fiche technique [modifier]

Distribution [modifier]

Autour du film [modifier]

  • Le tournage s'est déroulé à Lumberton et Wilmington, en Caroline du Nord.
  • Kyle MacLachlan, Dean Stockwell et Brad Dourif avaient déjà travaillé en 1984 sous la direction du cinéaste dans Dune. Isabella Rossellini et Laura Dern se retrouveront également en 1990 sur Sailor et Lula. Laura Dern retrouvant plus récemment le cinéaste sur Inland Empire (2006).
  • Le rôle de Jeffrey avait été initialement proposé à Val Kilmer, qui refusa le rôle, prétextant que le script n'était que pornographie.
  • Pour le rôle de Dorothy, le cinéaste avait tout d'abord pensé à Hanna Schygulla, qui refusa le rôle. Son choix se porta ensuite sur Helen Mirren, avant de rencontrer Isabella Rossellini dans un restaurant new-yorkais.
  • Aucun distributeur américain ne souhaitant avoir affaire avec ce film, le producteur Dino De Laurentiis monta sa propre société de distribution, D.E.G.

Bande originale [modifier]

Distinctions [modifier]

Récompenses [modifier]

Nominations [modifier]

Liens externes [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek