Critique de la parapsychologie

Critique de la parapsychologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les scientifiques critiquent vivement la parapsychologie, particulièrement les chercheurs participants du mouvement sceptique contemporain.

Elle est souvent considérée souvent comme une pseudo-science. S'il est vrai qu'elle utilise des méthodologies issues de la psychologie expérimentale, et donc qui permettent de réfuter des hypothèses spécifiques, les sceptiques reprochent aux parapsychologues de ne pas accepter l'échec de leur programme de recherches, et le fait qu'après tant de décennie de publications scientifiques, la seule chose qu'ils ont réellement réussi à prouver, c'est l'inexistence de leur objet d'étude. La parapsychologie serait donc pseudo-scientifique dans le sens d'une obstination non justifiée à poursuivre un programme de recherches qui pourtant est un échec depuis longtemps.

Les sceptiques reprochent donc essentiellement aux parapsychologues de ne pas donner sa chance à l'hypothèse HO (nous reprenons cette expression au titre d'un article de James Alcock, un des principaux critiques sceptiques de la parapsychologie et auteur entre autres de Parapsychologie : science ou magie ?[1]). Ils acceptent de remettre en question des points de théorie, mais jamais leur postulat de départ, qui est l'existence du psi, posée a priori.

À l'inverse, l'ethnopsychiatrie ou encore la psychologie des expériences inhabituelles sont deux disciplines qui étudient les phénomènes prétendument paranormaux dans une perspective psychologique, sociologique ou encore ethnologique, sans référence au psi.

Sommaire

[masquer]

Généralités [modifier]

Les chercheurs participants du mouvement sceptique contemporain, dont la z