L'Emmerdeur

L'Emmerdeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Emmerdeur est un film franco-italien réalisé par Édouard Molinaro et sorti en 1973.

Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

M. Milan est un tueur à gages qui doit exécuter son contrat depuis sa chambre d'hôtel donnant sur le palais de justice de Montpellier. Mais son voisin, François Pignon, représentant en chemises, délaissé par son épouse, tente de se suicider en se pendant à la tuyauterie de la salle de bains. Pour le malheur de Milan, Pignon rate son suicide et provoque une inondation.

Fiche technique [modifier]

Distribution [modifier]

Commentaires [modifier]

Le concept « super glue » est né, il se nomme François Pignon, c’est une véritable tornade dévorante qui surgit soudainement devant Milan (Lino Ventura) tueur à gages expérimenté chargé d’exécuter un contrat.

L’homme est dépressif, il tente de se suicider, sa femme le trompe à cause de sa médiocrité. Comment se débarrasser de ce raseur qui perturbe fortement la concentration d’un homme qui travaille pour des patrons qui ne plaisantent pas avec une affaire à traiter.

Peu à peu François Pignon grignote les défenses naturelles de Milan qui se retient au maximum pour ne pas craquer devant cette avalanche de propos inintéressants qui lui sont infligés à fortes doses par ce personnage envahissant parachuté subitement dans la vie de ce tueur à gages.

Milan subit tous les caprices de Pignon qui s’en donne à cœur joie. Le temps passe, le tueur s’épuise et n’est plus concentré, le contrat est menacé.

Cette association extrême fort/faible improbable au départ fonctionne admirablement. Ces deux tendances opposées se complètent merveilleusement. Ils sont l’équilibre d’un déploiement antinomique.

Inconsciemment cette union est salutaire surtout pour Milan qui se transforme intérieurement et devient malgré lui un être protecteur.

Il accepte la contre partie naturelle de subir un enchaînement d’évènements dominateurs engendrés par un être faible et manipulateur. Ses défenses intellectuelles n’ont plus de réactions devant cette espèce « d’ambulance » humaine larmoyante et plaintive.

Pignon a pris le pouvoir, Milan est « mangé ».

Cette faiblesse dominatrice destructrice sera finalement payante.

Pignon fera un aveu qui sera la conclusion positive du chemin de croix de sa victime : « Monsieur Milan vous êtes mon seul ami. »

Autour du film [modifier]

Articles connexes [modifier]





27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek