Les Causes multiples du stress post traumatique

 

 

Stress post-traumatique ?

Un traumatisme désigne une expérience brutale ou violente au cours de laquelle l’intégrité physique ou psychique d’un individu ou d’un groupe a été menacée.  Un évènement traumatique se caractérise  par :

  • une vague de stress aigu ou de fortes émotions
  • un choc imprévisible ou un effet de surprise
  • un sentiment d’impuissance, une incapacitation
  • une grande confusion, une perte de repères, un sentiment de chaos

La classification classique en victimologie distingue 2 types de traumatismes:

- Le traumatisme de type 1 se rapporte à un évènement unique, isolé, limité dans le temps (accident, catastrophe naturelle, agression physique, viol, deuil brutal, attentat, attaque armée…….).

- Le traumatisme de type 2 correspond à une situation qui se répète: l’individu se trouve réexposé à un danger identique ou comparable (violences familiales, abus sexuel répété, guerres, traumatismes secondaires des professionnels de l’aide…..).

De façon plus large, on peut distinguer 5 catégories de trauma qui stressent le cerveau:

- le trauma de type 1 est un évènement unique. Il fait mal une fois de façon intense (accident, agression, violence physique, viol, deuil ou séparation trop brutale….). 

- Le trauma de type 2 fait moins mal mais il se répète. Il s’agit des violences quotidiennes, des blessures ou méchancetés régulières qui vont miner, dévaloriser ou saper l’estime de soi de la personne dans le temps (violences familiales, moqueries, humiliations, harcèlement, abus répété,…).

- Le trauma de type 3 est difficile à repérer car on ne fait pas de mal directement, il n’y a rien de fait ou de dit. On prive la personne de contact, et/ou on l'empêche de satisfaire des besoins normaux. Il s’agit d’évènements tels que le silence, l’abandon, le laisser-aller, la mise à distance, la privation, l’isolement, le rejet.

- le trauma de type 4 concerne les traumas où la victime ressent du plaisir ou de l’excitation alors que son cerveau va subir un choc. Il s’agit par exemple d’évènements avec de l’excitation sexuelle ou de la drogue. Le cerveau de la victime est allumé, la personne est sous une emprise excitante, elle ne se rend pas toujours compte du mal qu’on lui fait.

- le trauma de type 5 concerne les traumas du stade foetal et de la naissance. Il s’agit notamment des évènements qui vont impacter le cerveau reptilien durant cette période(cordon autour du cou, manque d’oxgène à la naissance, produits chimiques qui vont faire du “freezing” (immobilisation) dans le système nerveux). Ces traumas vont impacter les sensations et les fonctions vitales de la personne sans aucune trace de souvenirs. Ils sont difficiles à repérer car ils apparaissent avec des sensations, des impressions d’étouffement, des peurs de mourir. 

 On notera que la notion de trauma ne doit aucunement réduire la souffrance psychique à la notion d'évènement violent. Les causes et formes de la souffrance psychique sont multiples.



29/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek