les Cliniques Psychiatriques de France : UNCPSY

 

http://www.uncpsy.fr/qui-sommes-nous/missions-valeurs

 

FHP Cliniques Psychiatriques de France
Copyright © 2010 UNCPSY
Cliniques Psychiatriques de France
81, rue de monceau - 75008 Paris
Tél. : 01 45 63 38 41 - Fax : 01 45 63 30 66

Nos missions, nos valeurs

Des Cliniques privées au cœur des enjeux de santé publique

Avec plus de 6000 soignants engagés et des pôles d’excellence reconnus, les Cliniques Psychiatriques de France remplissent une mission essentielle de santé publique :

  • Elles assurent des missions d’intérêt général, dans les domaines de la prévention, de la formation, de l'accompagnement social ou du dépistage.
  • Elles développent des partenariats à tout niveau, avec les médecins de ville, les hôpitaux, les services médico-sociaux, les services d’urgence.
  • Parties prenantes du réseau complexe des acteurs de la santé mentale, 
elles sont attachées aux qualités d'une psychiatrie moderne, associée à des prises en charge multiples et innovantes, de nature à améliorer les thérapies et à répondre le plus précisément aux besoins des patients.

De fortes inquiétudes sur l’avenir de la psychiatrie en France

Les pathologies psychiatriques sont en forte augmentation alors que l’accueil à temps complet et partiel est déjà notoirement insuffisant et que le nombre de psychiatres va chuter brutalement.

  • L'OMS prévoit que 1 Français sur 5 sera touché par une pathologie mentale d’ici 2020.
  • Les troubles psychiques sont la deuxième cause d’arrêt de travail en France.
  • Le nombre de psychiatres va diminuer de plus de 30% d’ici à 2025.
  • Le taux d’occupation des lits des cliniques psychiatriques est supérieur à 97 %.

Devant cette urgence sanitaire, les Cliniques Psychiatriques de France sont déterminées à accroître leurs capacités d’accueil, à prendre part à des missions de service public, à investir dans la recherche et à participer à la formation des futurs psychiatres. Si les Cliniques Psychiatriques de France sont davantage reconnues dans leur rôle, elles sont encore insuffisamment associées aux évolutions décidées par les pouvoirs publics. Or, l’Etat doit permettre à la psychiatrie privée de développer leur offre de soins en complément de celle des hôpitaux. Car sans les 162 établissements privés et leur capacité à soigner plus de 120 000 personnes, notre système de soins psychiatriques serait totalement paralysé. C’est à cette condition que les Français continueront d’avoir accès, dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions, à une prise en charge psychiatrique proche, efficace et diversifiée.



15/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek