Livre : Electrochocs

 

Livre : Electrochocs

Itinéraire bobo Flammarion 186 pages février 2012.

Publié le lundi 10 décembre 2012.

Un témoignage de Martine de Rabaudy sur sa mère traitée pour un trouble bipolaire depuis la plus petite enfance de la narratrice. Le ton très parisien et le style journalistique peuvent irriter.

Itinéraire

D’après l’auteure, sa mére commença son itinéraire à la Clinique Les Pages au Vézinet en 1946 (électro-chocs sans anesthésie locale). puis la continua à la clinique de Ville d’Avray (cure de sommeil), celle de Saint-Mandé (Jeanne d’Arc) et la clinique du Chateau à Garches. Enfin une année complète à la Pitié-Salpétriére (elle ne précise pas le service), et enfin la clinique Bellevue de Meudon.

Après un traitement au lithium (p 67), la malade est stabilisée jusqu’à ce qu’un changement de traitement nécessaire (p 115) entraine de nouveau la prescription d’électrochocs

Compréhension de la maladie et psychanalyse

(p 41) "Davantage qu’aux énigmes familiales, je m’intéressais à l’origine et à la nature du mal obscur qui endommageait ma mère"."Et pour mieux tenir debout, je partis m’allonger sur le divan d’une psychanalyste"(p49) "ma première cure analytique dura quatre ans" (p 55) "je complétai mes séances de divan pardes recherches sur la mélancolie" (p61) Kraepelin, Freud (deuil et mélancolie), Tellenbach (phénoménologue), hassoun (psychanalyste) avant Althusser furent les étapes de sa recherche entre psychose et névrose.

Effets du lithium : Le lithium endormit la psychose". On retrouve là une des scies des psychanalystes : les psychotropes sont des camouflages, seule la psychanalyse permet de traiter la racine du mal.

C’est méritoire et salutaire pour Mme de Rabaudy de s’interroger sur les causes et les modalités d’une affection aussi grave que le trouble bipolaire.Pour mémoire, les psychiatres américains ont abandonné la distinction névrose/psychose, pour manque de pertinence opérationelle, à partir de 1980 (DSMIII). Mme de Rabaudy a 32 ans de retard (2012-1980). Le trouble bipolaire a été découvert et analysé par deux aliénistes français Falret et Baillarger en 1851 sous le nom de folie circulaire ou folie à forme cyclique (ref 2) : Kraepelin, Freud, Lacan et les autres n’ont rien apporté. Quant au triste Althusser, laissons-le à sa place : il n’aurait probablement pas tué sa femme s’il avait été convenablement soigné (lithium) au lieu d’être psychanalysé

Moi,Je

Je suis journaliste à Elle, Vogue hommes, l’Express et j’ai pour amie Nathalie Sarraute

Malheureusement, on peut être président de la république ou présentateur vedette à TF1 et considérer Marcel Rufo comme un bienfaiteur de l’humanité.(ref 1) La surface médiatique n’est pas obligatoirement une garantie d’intelligence, ni de pertinence.

Un témoignage très parisien

Quand on voit les cliniques d’accueil citées (et que l’on connait le prix de la chambre particulière ..) on ne peut que constater que ce témoignage est très marginal. Martine de Rabaudy n’a pas connu les HP de banlieue et les secteurs de province ou le budget est souvent cinq fois inférieur à celui des secteurs parisiens.

La comparaison revendiquée avec le grand "Rien ne s’oppose à la nuit" de Delphine de Vigan (par sa copine de l’Express) ne tient pas : plus mince (186 pages contre 440), pas d’empathie avec sa mére et ses souffrances, trop centré sur son nombril et mal écrit.

A éviter.

REFERENCES

Ref 1. Marcel Rufo

Ref 2. Ritti folie circulaire



11/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek