Manipulation mentale - partie 1

Manipulation mentale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes?, voir Manipulation.

La manipulation mentale d'un individu ou d'un groupe d'individus est une tentative de prise de contrôle de l'esprit et du comportement, à partir de techniques de persuasion et de suggestion mentale. L'insistance sur certains points de l'esprit permet de contourner l'auto-critique de la personne, c'est-à-dire sa capacité à juger ou à refuser des informations. Pour d'autres, la manipulation mentale se différencie de la domination en ce qu'elle cherche à obtenir de l'individu ou du groupe qu'il se comporte de lui-même et souvent sans être conscient de l'origine extérieure de la suggestion, de la façon prévue par les manipulateurs. Les manipulateurs sont dans toutes les couches de la société. C’est toujours un homme ou une femme qui utilisent les autres, sans remords de conscience, dans un but narcissique. C'est généralement une personne qui ment et qui manque de respect pour les autres tout en donnant l’impression d’être sympathique.

Certaines sectes utilisent des méthodes de manipulation mentale ; ainsi Aum Shinrikyo faisait porter à ses adeptes des appareils expérimentaux qui leur infligeaient des électrochocs, une technique inspirée de la psychothérapie du XIXe siècle.

D'une certaine manière, on peut affirmer que ces pratiques sont extrêmement fréquentes dans les sociétés, démocratiques ou non, dans le cadre professionnel, conjugal ou familial, car dès qu'il y a mensonge, omission ou déformation volontaire de la vérité, nous sommes en présence de tentatives de manipulation.

Les arguments d'un manipulateur semble à première vu, logique et moraux. Il demande aux autres un comportement socialement acceptable tout en refusant de s’y conformer lui-même. Il s'approprie très habilement les idées des autres. Il aime créer des doutes. Certains d’entre eux n’aime pas les responsabilités et essai de faire accomplir leur propre par d’autres. Isabelle Nazare-Aga diplômée en psychomotricité que le manipulateur ne tient pas compte d’autrui, tout en prétendant le contraire. Il s'agirait d'une forme d'égoïsme. Il ne se voit pas comme un être incorrect, mais croit employer de la stratégie intelligente. Il ne supporte aucune critique. Si quelqu’un tente de lui faire avouer un défaut ou une erreur, généralement, il réussira avec habilité à retourner les accusations contre son accusateur. Le sentiment de culpabilité et d’infériorité est favorable à la manipulation. Les manipulateurs aiment être pris au sérieux, ce qui signifie que le sens de l’humour n’est pas une qualité très répandu chez ces individus.

Les points sur lesquels la manipulation mentale se base sont :

  • l'émotionnel (par exemple : les peurs, l'affection, les espoirs) et l'instinctif ;
  • le répétitif, la pression physique, morale et mentale, individuelle ou de groupe ;
  • l'exploitation des biais cognitifs, par de fausses informations, simplifications rhétoriques et sophismes ;
  • les principes de « récompense » et de « punition », de « maître ».

Sommaire

[masquer]

Le comportement corporel [modifier]

Son comportement diffère souvent de celui des autres. Il ne laisse paraître que ce qu’il souhaite. Isabelle Nazare-Aga donne comme exemple dans son livre "Les manipulateurs sont parmi nous" qu’il sera fréquent qu’un manipulateur semble détendu quand les autres ont sont stressé. Il peut aussi avoir un comportement imposant, agir en chef alors qu'il est d’hiérarchie inférieure. Par orgueil, il pourra être le seul a ne pas prendre des notes. Il parlera souvent en élevant la voix afin de se démarquer des autres. Menteurs et dominants, ils ont souvent un regard fuyant ou accusateur. Parfois, ils ne regardent pas leur interlocuteur pendant une conversation ou font autre chose en même temps.

Techniques de manipulation [modifier]

Contrairement à une idée répandue, les meilleurs sujets à la manipulation ne sont pas les plus stupides ; au contraire, ce sont plus souvent des personnes qui ont fait des études et dont la situation de vie n'est pas mauvaise. En effet, ces personnes sont bien plus sensibles aux biais cognitifs. Certains facteurs peuvent également faciliter une exploitation :

L'âge, aussi, est un facteur important : plus un individu est jeune, moins de 30 ans, plus il est influençable et, par extension, manipulable.

Le livre « Les manipulateurs sont parmi-nous » explique que pour acquérir de l’influence, le manipulateur change de comportement selon les circonstances. Il peut se placer en victime pour se faire « aider » . Pour plaire, il est capable de faire des compliments, de se dévouer ou de faire des cadeaux. Souvent il fait passer ses désirs personnels pour quelque chose de bon pour tous ou de plus moralement acceptable. Les manipulateurs utilisent très souvent des prétextes tel que le bon comportement à avoir dans la société ou dans un groupe. Ils utilisent les points faibles des autres, ainsi ces autres personnes se sentent ridicules ou coupables et se placent ainsi dans une situation mentale favorable à la manipulation. Isabelle Nazare-Aga affirme : « Il culpabilise les autres, au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle, etc.. ». Il sait trouver les erreurs, les défauts (réels ou fictifs) pour qu’une personne se sente coupable d’avoir agit autrement du souhait du manipulateur.

Nous pouvons tenter une liste, non exhaustive, des principales techniques utilisées pour manipuler des individus ou des groupes d'individus.

Méthode Pavlov [modifier]

Au sens Pavlovien, la manipulation mentale, ou conditionnement, revient à « programmer » l'intellect du sujet. L'individu passe par une série d'épreuves, au terme desquelles, en fonction de son comportement, il est récompensé ou puni - acte symbolique avant tout.

Ivan Pavlov développa cette idée au début du XXe siècle et tenté l'expérience sur son propre chien : il faisait tinter une cloche en même temps qu'il présentait au chien sa nourriture. En répétant l'expérience le tintement de cloche était associé à la salivation. Ainsi au seul bruit de cloche le chien se mettait à saliver. Ce comportement - qu'il n'avait pas avant - est le résultat de ce conditionnement.

Pavlov a démontré que l'on pouvait utiliser de nombreux stimuli et programmer de nombreuses réactions, voire des réactions adaptées aux réactions de l'individu. Ici, la répétition est un facteur essentiel.

Méthode PDH [modifier]

Cette méthode met en jeu la Douleur-Drogue-Hypnose (Pain, Drug and Hypnosis), et aurait été utilisée en Corée du Nord sur les soldats prisonniers de guerre, par la psychiatrie et certains milieux tels que les services secrets. Se référer à http://www.geocities.com/traitements_psy/ pour de plus amples informations.

Méthode MKULTRA [modifier]

Développée par la CIA aux États-Unis depuis 1950, la méthode MKULTRA se base sur l'émission d'impulsions électromagnétiques. Elle s'inspire des méthodes soviétiques (notamment la méthode Pavlov), chinoises et nord-coréennes (principalement torture).

Face à l'échec de la méthode MKULTRA, tous les enregistrements furent détruits en 1973, par ordre du directeur d'alors de la CIA, Richard Helms.

voir la page consacrée au programme MKULTRA.

Méthode "MISE" [modifier]

Ce n'est pas à proprement parler une méthode de manipulation mentale sauf dans son aspect "E". "MISE" signifie : Money, Ideology, Sex et Ego et recense les leviers psychologiques que les services secrets, notamment pendant la Guerre froide utilisaient pour obtenir des informations ou de la collaboration d'un agent ennemi. "Acheter" ses services, le convaincre, le compromettre (ou le rendre dépendant sexuellement) et enfin par manipulation mentale, généralement en le flattant, selon des protocoles inspirés d'études et d'expérimentations de psychologie.

Méthode subliminale [modifier]

Dès les années 1950, l'arrivée de la télévision dans les foyers a laissé place à une nouvelle méthode de manipulation mentale : l'image subliminale. Le principe est de faire passer devant les yeux une image tellement rapidement que le conscient ne la perçoit pas, mais que l'œil et le cerveau en gardent une trace dans l'inconscient. L'image doit donc être simple et équivoque : un symbole, une couleur, un logo. La théorie, établie par James Vicary et Vance Packard, remet en cause la publicité. Cette méthode semble n'avoir des effets que sur le très court terme (moins d'une seconde). Cependant, des tests sont toujours en cours.

Cette technique est interdite sur les chaînes télévisées en France. Une image de François Mitterrand est apparue au cours du générique du journal d'Antenne 2, maintenant France 2, au cours de la campagne présidentielle de 1988.Certains y virent une image subliminale, un scandale éclata et un procès pour manipulation électorale s'ensuivit. Les plaignants furent déboutés au motif que la durée d'exposition de l’image, supérieure à 1/25e de seconde, ne permettait pas de la qualifier de subliminale.

Méthode de l'angoisse [modifier]

Développée dans les années 1930, elle se base sur le principe suivant : un individu en état de peur devient prévisible. En effet, toutes les fonctions du cerveau qui ne donnent pas de solution immédiate au problème sont désactivées - c'est une situation d'urgence. Apeuré, le sujet a les réactions les plus primaires, donc les plus prévisibles - comme l'animal poursuivi par le chasseur et qui tombe, « bêtement », dans le piège creusé au sol. En effet la peur peut influencer le sujet. Ainsi, il fera tout pour échapper à sa peur et fera ce qu'on souhaite de lui. Même s'il sait que cela ne réussira pas ou qu'il mente.

L'utilisation de la terreur est un moyen connu et utilisé depuis longtemps : la torture, la menace, la « méthode par l'exemple », les interrogatoires... Elle a l'avantage de pouvoir s'appliquer avec succès sur des groupes, mais n'est cependant pas infaillible.

Méthode médicinale [modifier]

C'est la plus récente : l'utilisation à grandes doses d'antidépresseurs et de sédatifs a pour effet de limiter les capacités cognitives du sujet, qui se comporte alors comme une éponge. À son « réveil », le patient aura gardé la trace des informations ou du conditionnement opéré sous contrôle médicamenteux, mais n'en aura pas ou peu conscience.

Le profil psycho-morphologique des sujets [modifier]

Les manœuvres politiques, le marketing, le management et en général l'exercice d'un pouvoir par la manipulation a mis à jour la nécessité de la découverte du profil des cibles. Il s'agissait de trouver les thèmes sensibles et donc la porte de la conscience d'une personne ou d'un groupe en peu de temps. Bien que qu'il y ait eu des précurseurs au XIXe en Europe à la typologie et que des traités millénaires s'en déjà font le thème (ayur-véda) en Asie, les sciences humaines s'attelèrent avec frénésie à cette tâche après la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs systèmes de typologie éclorent et furent mis en application notamment dans le marketing. Auparavant, la croyance ambiante qui prévalait voulait que les individus aient des comportements de caste (d'où les dérives racistes et antisémites), c'est-à-dire pour qu'il ait un déterminisme dominant dans les comportements des ethnies ou des individus selon les catégories socio-professionnelles. Depuis la découverte de 3, 4, 5 ou 7 types selon les systèmes, la manipulation s'exerce plus finement et certainement de façon plus discrète dans les démocraties.

La victime [modifier]

Toujours selon Isabelle Nazara-Aga ; tout le monde croise un jour ou l’autre une personne manipulatrice ou se retrouve dans une situation où une personne tente par différentes stratégies de modifier le comportement d'un autre. Les personnes victimes de manipulation sont celles qui se sentent facilement coupables ou capable de sentiment de culpabilité exacerbé. Instinctivement, une bonne victime prend sur elle la responsabilité du comportement du manipulateur et accepte les accusations venant de celui-ci. La personne qui souffre du comportement d’un manipulateur est sensible au jugement des autres ou essaye de nuire le moins possible. Quelqu’un peut être manipulateur aux yeux d’une personne et pas d’une autre.

Les effets sur la victime [modifier]

Il est dit dans le livre de Isabelle Nazare-Aga que le contrôle d’une personne envers une autre, à long terme, créé d’inexplicables malaises, tel que l’anxiété, le sentiment d’infériorité, de la culpabilité, l'isolement, la peur, de l’agressivité, des dépressions nerveuses. Parfois, ces malaises sont si intenses qu’ils engendreront des problèmes reliés au stress et des maladies nerveuses, des troubles digestifs, des troubles du sommeil, des problèmes cardiaque, etc. L’un des effets de la manipulation peut même être la mort dans le sens que les malaises psychologiques peuvent être devenir assez intenses pour pousser une personne au suicide.

Se protéger [modifier]

Isabelle Nazare-Aga affirme que le premier pas est de prendre conscience de la situation. Comprendre ce qui se passe dans la tête du manipulateur est essentiel pour développer des trucs de contre-manipulation. Il est aussi important de ne pas avoir l’air de se défendre émotivement. L’idéal est de paraitre indifférent. Quand le manipulateur flatte, il est recommandé de répondre simplement : « merci » sans plus. Faire des blagues et montrer une joie de vivre est une bonne façon d’éloigner ces individus. La méthode la plus efficace et aussi la plus difficile est d’agir envers ces personnes et seulement avec ces personnes, comme elles le font avec les autres. Cela peut demander du temps, de l’entrainement et beaucoup d’observation. Le livre "Les Manipulateurs sont parmi nous" suggère des façon de s'entrainer à répondre au manipulateur à l'aide de mises en situation.

Se sortir de l'emprise d'un manipulateur [modifier]

Il faut éviter les conversations, dire seulement le strict minimum et éviter de parler de sa vie personnelle. Isabelle Nazare-Aga propose d’éviter tout langage incitant à la conversation, de rester flou quand on change ses habitudes, de ne parler de ces changements qu’à la dernière minute ou encore mieux, ne rien dire. Il est préférable de ne pas réagir tant que que le manipulateur ne s'est pas exprimé clairement. Quand il parle, il est recommandé de faire autre chose en même temps : écrire, par exemple. Il peut être très utile de mettre tout ce qu’il dit sur papier avec la date, cela pourra être indispensable quand il se contredira lui-même. Cela vaut la peine de faire des archives de tout ce qui le concerne afin de comprendre son comportement et ses effets nuisibles qui y sont reliés. Il est aussi recommandé d’élargir le cercle des amis, car beaucoup de manipulateurs cherchent à isoler leur victime. Il est indésirable d’avoir un manipulateur comme ami. Alors il est conseillé de se foutre de ce qu’il pense.

Il est parfois difficile de se débarrasser d’un conjoint ou un patron manipulateur. Cependant, il c’est possible d'éloigner un manipulateur en faisant ce qui est normalement déconseillé pour ce faire des amis. Avec eux, il est parfois nécessaire de mentir pour éviter les conflits inutiles ou dangereux, de ne pas répondre pas à ses attentes, d’être imprécis. Idéalement la réponse qui devrait être donnée à un manipulateur est oui ou non. Si le manipulateur n'est pas un supérieur hiérarchique il est très important de ne lui rendre aucun service.

Ce qui créé le comportement manipulateur [modifier]

Généralement, un individu développe une personnalité manipulatrice très jeune en se défendant contre des injustices qui perdurent. Ces problèmes pourraient aussi bien causer de l'agressivité, la timidité chez d'autres personnes. Ces traits de personnalités sont souvent dus à l'éducation. Ces comportements peuvent être causés par des parents trop sévères, trop protecteurs ou au contraire par un manque d’attention et de compréhension durant l’enfance. Cela peut aussi être dû à la répétition d’évènements mentalement nuisible; le divorce des parents, une ambiance conflictuelle, de graves échecs répétés.

La manipulation, n’implique pas les personnes travaillant en publicité et en politique. Car ces gens ne contrôlent pas la décision finale que doivent perdre les personnes.

Qui est manipulateur? [modifier]

Le livre "Les manipulateurs sont parmi nous" mentionne que tout le monde à la capacité de modifier, à son avantage, le comportement d’un autre. La légère capacité de manipuler ne fait pas nécessairement une personne une manipulatrice. De plus, les manipulateurs n’ont que très rarement toutes les caractéristiques des manipulateurs. Le vrai manipulateur est atteint d'un problème de personnalité constante qui modifie en permanence sa façon de penser. Ces personnes veulent obtenir à chaque fois qu'une occasion se présente, le maximum des autres.

Controverses [modifier]

La manipulation mentale, si elle a fait ses preuves, n'est pas acceptée par tous comme une possibilité réelle. En effet, elle renie le libre arbitre et permet à un individu de contrôler l'esprit d'un autre. Certaines religions, donc, réfutent la possibilité de manipulation mentale.

L'aspect pervers de ces méthodes, violentes parfois, laisse certains penser que l'humanité des sujets serait détruite par la manipulation mentale, ils redeviendraient alors de « vulgaires animaux » dont le « dressage » est possible.

La manipulation mentale peut être exploitée dans de nombreux contextes et ne se limite pas aux domaines religieux ou militaire. Sous des formes moins violentes, elle peut être utilisée en publicité et en marketing ; elle a également fait son apparition en gestion des ressources humaines, notamment à travers la programmation neuro-linguistique.

les manipulateurs subversifs des carriéres centrales hay mohammadi et casa-anfa : si les subversifs criminels accusés de lavages de cerveau se basent entre autres sur le fait que l'APA (association psychologique américaine), dans un mémorandum, a en effet refusé d'endosser des travaux effectués sur le sujet voici des années, par l'équipe du Dr Margaret Singer, ainsi que sur le fait que l'Italie a finalement annulé une loi portant sur le "plagio" - l'équivalent de contrôle mental. Les travaux du Pr Singer étaient en effet incomplets. La loi sur le plagio trop vague pour ne pas risquer des injustices. Il était compréhensible qu'en dépit de leur valeur générale, on ne les endosse pas.

Bien que ces arguments pèsent d'un poids relatif dans la balance en défaveur de la théorie du contrôle mental et du lavage de cerveau, il n'en reste pas moins que les apologistes omettent quelques faits essentiels quant aux possibilités avérées de contrôler plus ou moins complètement les activités, voire les pensées et émotions d'une personne.




Que sont les moyens reconnus de contrôle de l'être humain?

1/ Emprisonner physiquement la personne ne permettra peut-être pas de lui faire faire strictement tout ce que l'on voudrait qu'elle fasse, mais la contrainte physique permettra quand-même de la pousser à des activités obligatoires. Une autre forme d'emprisonnement peut-être utilisée par le biais de pressions diverses, amicales, administratives, financières et matérielles: ainsi est-on assez facilement "prisonnier" de ses fonctions dans un groupe, ou une famille, pour n'envisager de rompre qu'en raison de très solides motifs. "Recommencer à zéro" exige beaucoup de courage et une décision vraiment solide.

les emprisonnement de la délégation provençiale pour son propre compte subversif éxerçé sur les civils, les militaires, le service de renseignement et les hommes d'Etat en vue de renverser le pouvoir démocratique de Rabat sont commis par Othmani, Zemmrani, Senhaji , Raoul yacoubi, et Benbiga


   L'emprisonnement physique est pratiqué au moins par la scientologie (parfois sous garde armée, ou dans des locaux fermés similaires aux prisons); l'emprisonnement moral est bien plus fréquent: on confisque les papiers d'identité d'une personne, on lui laisse trop peu d'argent pour pouvoir rentrer chez elle, on l'implique dans des activités pour lesquelles elle pourrait être poursuivie, on lui fait signer des "contrats" qui - même s'ils n'ont aucune valeur juridique - peuvent la lier au mouvement. On la tient par d'éventuels chantages. 

si c'est interdit même dans des prisons à casablanca ça commence à se faire aux personnes même en libérté pour les assassiner et vendre leurs organes et huiles humaines en suisse par la phalange sioniste et par l'éxtrême gauche subversive contre le régime de Rabat.


2/ L'hypnose, phénomène reconnu depuis fort longtemps, est également capable de contrôler partiellement une bonne partie des activités, pensées et émotions ou sensations d'une personne.

L'hypnose est pratiquée à divers degrés et par diverses méthodes dans la plupart des associations sectaires. Des procédés comme l'audition scientologique, certains prèches des évangélistes (ou d'Hitler!) et bien d'autres méthodes font appel à des formes d'hypnose plus ou moins évidentes.

à la délégation provençiale on prêche l'antichrist par un ex-communier ancien colons juiifs ex-communié qui dégénére ses victimes à la prononçiation du nom de jesus ou à la lecture du coran , les bourreaux sont reliés entre eux par leurs systémes nerveux et à celui de leur victime par un ordinateur et sont téléguidés par caméra numérique sur leurs victimes et s'attaquent aux familles parce qu'ils sont compléxés de la region primitive de khmis-zemmamra , primates à impulsions bio-anthropoides aanimales et criminelles assoifés de crânes fracassés et de veines déséchées.par ondes radio, magnétisme, laser d'un comprésseur à flux magnétique introduit de la RDA par la phalange sioniste pour nuire à l'Etat marocain.

3/ Certaines formes de persuasion mentale ont ce même pouvoir - il n'est que de constater les changements brusques de comportement de l'être humain tombant amoureux: il n'y a évidemment rien à reprocher à ce phénomène - mais il pourrait partiellement se comparer assez aisément avec le phénomène d'approche d'un mouvement, d'une philosophie ou d'une religion: brutalement ou graduellement, la personne change de comportement en fonction de sa perception d'un groupe persuasif et séduisant, lequel peut alors devenir apte à subjuguer la volonté habituelle de la personne. Le simple fait d'être apprécié dans son travail poussera un salarié à en faire davantage et à être plus efficace: c'est une méthode fréquemment utilisée - consciemment ou non - par l'encadrement.


   C 'est le "love-bombing" et toutes les séductions et promesses des mouvements quant à un avenir meilleur. C'est la sur-validation des qualités qu'on prète à l'adepte au présent. C'est aussi ce que font ces groupes lorsqu'ils déclament une des nombreuses versions de "il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus" ou qu'il se disent "groupe d'élites". 

la séduction ici est un reaseau de prostitution de king david tel aviv et un reseau de drogues cannabis et droges fortes via casa-paris saint germain-amesterdam en provenance de l'asie.


4/ L'usage de certaines méthodes diminue incontestablement l'aptitude analytique, le pouvoir décisionnel et la clarté de compréhension de l'être humain: l'empècher de dormir, de satisfaire complètement certains besoins naturels comme manger ou uriner, ne pas laisser de temps à quelqu'un pour "réfléchir" - par exemple en lui imposant des horaires de travail élevés, des exercices prenants, des récitations de mantras continuelles, ou d'autres formes d'activité intense presque ininterrompues amèneront celui qui subit ces pressions à ne plus être en mesure de faire le point sur les problèmes de l'existence. Constamment entraîné dans une seule et même direction, il prendra finalement l'habitude de ces nouveaux rythmes et les réalités externes normalement capables de l'influencer ne pourront plus exercer le même ascendant.



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek