Psychologie analytique

Psychologie analytique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carl Gustav Jung
Carl Gustav Jung

La psychologie analytique est une théorie de l'inconscient élaborée par le psychiatre suisse Carl Gustav Jung (1875 - 1961). Élaborée à partir de la métapsychologie de Sigmund Freud, elle rejète le pansexualisme freudien, refusant d'accorder à la problématique œdipienne l'universalité que Freud lui assignait et considérant la libido comme une énergie psychique non pas sexuelle mais neutre, et analyse les rêves selon la méthode d'amplification qui trouve son fondement théorique sur la notion d'archétypes.


Sommaire

[masquer]

Génèse de la psychologie analytique [modifier]

C. G. Jung rencontre Sigmund Freud en 1907 et s'intéresse de près à la psychanalyse. Freud considère Jung comme son dauphin et ce dernier devient en 1910 le premier président de l'International Psychoanalytical Association. Cependant, depuis leur première rencontre, Jung n'a jamais pu accepter le pansexualisme freudien qui était, à l'époque, très concret.

Mais c'est sur la question de l'inceste que le différend théorique entre les deux hommes fut insoluble. Pour Freud il s'agissait avant tout du désir sexuel d'un enfant pour le parent du sexe opposé, alors que pour Jung il s'agissait d'un désir de retour à la mère, afin d'y mourir et d'y renaître.

« [La vie est] une lutte continuelle avec la disparition, délivrance violente et momentanée de la nuit continuellement aux aguets. Cette mort n’est point un ennemi extérieur, mais une aspiration personnelle intérieure vers le silence et le calme profond d’un non-être connu, sommeil clairvoyant dans la mer du devenir et du disparaître. » (C.G. Jung, Métamorphoses de l’âme et ses symboles (La première édition de 1912 portait le titre Métamorphoses et symboles de la libido - 3° édition revue et remaniée par l’auteur, 1952) Genève, Georg, 1987, p.591-592).

Il se sépara définitivement de Freud en 1913 et poursuivit ses recherches. Il nomma le fruit de son travail, afin de le différencier de celui de Freud, psychologie analytique. De son côté Freud définira la pulsion de mort en 1920, selon des termes quasi-identiques à ceux de Jung en 1912, et les freudiens, à sa suite, parleront d'inceste primordial pour évoquer ce désir de retour à la mère.

La psychologie analytique aujourd'hui [modifier]

Depuis la fin du XXe siècle, la psychologie analytique est devenue un corpus théorique utilisé par de nombreux psychothérapeutes et psychanalystes dans le monde. Il est aussi devenu usuel de différencier ce corpus théorique des formes de pratiques qui s'y réfèrent, depuis la pratique de la psychanalyse selon le dispositif inventé par Freud, jusqu'à des pratiques psychothérapeutiques diverses et variées. L'International Association for Analytical Psychology (IAAP), qui regroupe l'ensemble des sociétés d'analystes jungiens de par le monde, a été créée par Jung et garantit que ses sociétés constituantes répondent à des critères de formation et d'éthique.

La Société française de psychologie analytique (SFPA) est, en France, la société qui forme et regroupe les analystes jungiens. Elle est la seule société française à être membre de l'IAAP. Les autres sociétés francophones membres de l'IAAP sont, en Belgique, la Société belge de psychologie analytique et l'École belge de psychanalyse jungienne (bilingue). En Suisse et au Canada il n'existe pas de société spécifiquement francophone.

Références [modifier]

Articles connexes [modifier]

Bibliographie [modifier]

Lien externe [modifier]

  • (en) IAAP Site de l'association international de psychologie analytique.


Psychanalyse

Histoire · Personnalités · Écoles  · Métapsychologie
Dans le monde · Influence · Critiques . Index alphabétique



11/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek