Puberté féminine et masculine, l'âge normal des étapes...

 

Puberté féminine et masculine, l'âge normal des étapes...

Puberté féminine et masculine, l'âge normal des étapes...La puberté est extrêmement variable selon les individus. Elle peut commencer tôt ou tard et se dérouler assez différemment. Il existe cependant des moyennes qui ne sont pas vraiment des normes, mais des indications pour savoir si tout se passe bien. Et il est intéressant de les connaître, car cela peut permettre de détecter une anomalie assez tôt pour qu'elle soit prise en charge à temps.

La puberté féminine

Les stades S, P ou G correspondent aux stades de Tanner. Cf note en fin d'article.Le premier signe que la puberté d'une petite fille commence, c'est que ses seins poussent. L'âge de l'apparition du bourgeon mammaire (S2) est en moyenne de 10,6 ans, avec des variations entre 8,9 ans et 12,9 ans. La pilosité pubienne débutante (P2), elle, s'observe en moyenne à 11,2 ans (variations de 9,0 à 13,4 ans).Une pilosité pubienne importante (P3) apparaît à 12,2 ans (variations entre 9,8 et 14,6 ans).Le pic de croissance de la puberté féminine survient en moyenne à 12,2 ans (variations entre 10,2 et 14,6 ans).Les premières règles surviennent à 12,9 ans (variations entre 10,8 et 14,2 ans).La pilosité pubienne adulte (P5) est installée en moyenne à 14 ans (variations entre 11,6 et 16,4 ans).Le développement complet des seins (S5) est atteint à 14 ans en moyenne (variations entre 11,6 et 16,4 ans).

La puberté masculine

Les stades P, ou G correspondent aux stades de Tanner.Le volume testiculaire augmente (P2, soit supérieur à 3ml) en moyenne à l'âge de 11,5 ans (variations entre 9,5 et 13,5 ans).La pilosité pubienne débutante (P2) s'observe à 12 ans (variations entre 9,9 et 14,1 ans).Les premières éjaculations surviennent en général à 13,4 ans avec une variation entre 11,7 ans et 15,3 ans.La pilosité pubienne importante (P3) est notée aux alentours de 13,5 ans (variation entre 11,1 et 15,9 ans).Le pic de croissance a lieu à 13,9 ans (variations entre 12,3 et 15,5 ans).Le volume testiculaire a augmenté (G5 soit supérieur à 15 ml) en moyenne à 14,7 ans (variations entre 12,5 et 16,9 ans).La pilosité pubienne adulte (P5) est là à 14,9 ans (variations de 12,9 ans à 16,9 ans).Pour la plupart des enfants et des adolescents, c'est-à-dire pour 95 % des individus, les étapes de la puberté surviennent entre les variations données pour chaque événement. Cependant, même si un changement se produit en dehors des variations habituelles, il s'agit, le plus souvent, d'une variation personnelle, plus rare, mais restant normale, de type puberté précoce ou au contraire tardive. Cependant, à partir du moment où cela se produit (ou ne se produit pas) à l'âge habituel, il est conseillé de consulter pour avoir un avis médical. On conseille par exemple de consulter pour un bilan chez une jeune fille de 16 ans qui n'aurait pas encore ses règles. Le médecin le mieux à même de conseiller dans ce cas est un médecin pédiatre qui, rappelons-le, suit les enfants jusqu'à 16 ans.

Note : Les stades de Tanner

Les stades de Tanner sont un outil pour estimer le stade de la puberté chez un garçon ou une fille. Ils sont très précis.La lettre P qualifie l'évolution de la pilosité pubienne chez les garçons et chez les filles : P1 Absence de pilosité. P2 Quelques poils longs sur le pubis. P3 Pilosité pubienne au-dessus de la symphyse. P4 Pilosité pubienne fournie. P5 La pilosité s'étend à la racine de la cuisse et s'allonge vers l'ombilic chez le garçon. La lettre S correspond à l'évolution des seins chez la fille :S1 Absence de développement mammaire. S2 Petit bourgeon mammaire avec élargissement de l'aréole. S3 La glande mammaire dépasse la surface de l'aréole. S4 Développement maximum du sein (apparition d'un sillon sous mammaire). Saillie de l'aréole et du mamelon sur la glande. S5 Aspect adulte. Disparition de la saillie de l'aréole. La lettre G est utilisée pour le développement des organes génitaux externes du garçon :G1 Testicules et verge de taille infantile. G2 Augmentation du volume testiculaire de 4 à 6 ml (L 25 à 30 mm). G3 Continuation de l'accroissement testiculaire de 6 à 12 ml (L 30-40 mm) et accroissement de la verge. G4 Accroissement testiculaire de 12 à 16 ml (L 40-50 mm) et de la verge. G5 Morphologie adulte.

Article publié par le 05/11/2007

Sources : La puberté féminine : aspects gynéco-endocrinologiques, de C.Sultan, F.Paris, et S. Lumbroso, extrait du livre " La puberté féminine et ses désordres " coordonné par Charles Sultan aux éditions Eska.



29/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek