Pulsions

Pulsions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes?, voir Dressed to Kill.

Pulsions (Dressed to Kill) est un film américain réalisé par Brian De Palma, sorti en 1980.

Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

Kate Miller, la cinquantaine et frustrée sexuellement, suit une psychothérapie. Sentant la jeunesse lui échapper, elle va succomber à un inconnu rencontré au musée.

Cette rencontre lui sera fatale : en revenant chercher la bague qu'elle avait oubliée chez son amant, elle rencontrera la mort dans l'ascenseur. Liz Blake, prostituée, a vu la scène dans le miroir de la cabine : une blonde a lacéré Kate Miller avec un rasoir.

Commentaire [modifier]

Si le film pêche par quelques petites boursouflures (un peu de pommade hitchcockienne), il mérite d’être vu rien que pour sa séquence d’anthologie de la drague au Metropolitan Museum of Art : 9 minutes 40 secondes muettes où Kate Miller, en femme frustrée sexuellement, va passer par tous les états.

Un beau spécimen de mâle s’assied à ses côtés face à des portraits qui semblent douter eux-mêmes de l’issue bénéfique de la chose (le tableau à la femme brune au regard perplexe). Kate est d’abord déçue de ne pas être immédiatement accostée par le bel inconnu restant sans réaction devant son regard enjôleur. Considérant qu’elle a peut-être effarouché le monsieur par une invite trop directe avec son sourire avenant, Kate retire un gant pour étaler son alliance prouvant, selon elle, qu’elle n’est pas la femme facile que l’on croit. Le monsieur quitte alors leur banc.

À partir de là, passant de salle en salle à la recherche de « sa proie », Kate passe de la même façon par tous les états contradictoires de la femme fébrile insatisfaite à la libido exacerbée : effrontée, offensée, éperdue, défaillante, offerte… Après que sa paire de gants a été récupérée par deux mains différentes, celle du plaisir défendu et celle de la punition, la séquence s’achève par le contact très direct de Kate avec « sa conquête » qui lui tend le gant de la luxure vers lequel elle accourt sans plus aucune retenue et sans voir, en la croisant, sa prochaine mort sévère…

Fin des révélations

Fiche technique [modifier]

Distribution [modifier]

Autour du film [modifier]

  • Le titre original, Dressed to Kill, est une expression anglaise signifiant « être tiré à quatre épingles, être sur son trente et un » mais qui signifie littéralement « habillé pour tuer », définition qui prend tout son sens dans le film...
  • Représentant typique de cette série de films qui valurent à Brian de subir une filiation paresseuse au grand Alfred Hitchcock, Pulsions n’est assurément pas la copie d’un élève studieux mais bien un prolongement personnel de l’œuvre du maître. Au sommet sûrement, la séquence de filature au musée hantée par le fantôme de Kim Novak.
  • Le tournage eu principalement lieu à New York. En ce qui concerne les scènes du musée, les extérieurs furent tournés à New York, mais les intérieurs se sont déroulés au Philadelphia Museum of Art de Philadelphie.
  • Brian De Palma souhaitait que le rôle de Kate Miller soit interprété par Liv Ullmann, mais l'actrice refusa la proposition. Le cinéaste avait également proposé le rôle de Robert Elliott à Sean Connery, qui du refuser à cause de précédents engagements.

Distinctions [modifier]

  • Prix de la meilleure actrice pour Angie Dickinson et nomination au prix du meilleur film d'horreur, meilleur réalisateur et meilleure musique, par l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur en 1981.
  • Nomination au Golden Globe de la révélation féminine de l'année dans un film pour Nancy Allen en 1981.
  • Nomination au prix du pire réalisateur, pire acteur pour Michael Caine et pire actrice pour Nancy Allen, lors des Razzie Awards en 1981.

Liens externes [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek