Sécuri-sexe

Sécuri-sexe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Sécuri-sexe ou sexe sans risque (en anglais, Safer sex ou Safe sex) est un mode de relations sexuelles qui minimise les risques de contracter une maladie vénérienne (en particulier le SIDA).

Les techniques du Sécuri-sexe vont de l'utilisation du préservatif à la limitation du nombre de partenaires, en passant par des pratiques sexuelles n'impliquant pas de pénétration, comme l'axilisme.

Sommaire

[masquer]

Pratiques recommandées [modifier]

  • La masturbation solitaire (y compris le « sexe par téléphone » et le cybersexe) est complètement sûre.
  • La Monogamie. Cependant, il faut noter que beaucoup de personnes monogames ont été atteintes de maladies sexuellement transmises par des partenaires non monogames, ou bien parce que leurs mères leur avaient transmis la maladie pendant la grossesse.
  • La connaissance du partenaire, particulièrement son statut face aux infections transmissibles sexuellement (ITS ou IST).
  • La communication avec le partenaire. Il s'agit d'être autoritaire en disant ce qu'on veut et ce qu'on n'accepte pas. Ceci inclut la discussion à l'avance de ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas, afin d'éviter les « décisions dans le feu de l'action ».
  • Ne pas utiliser de drogues récréatives, y compris les boissons alcoolisées. En effet, celles-ci peuvent pousser quelqu'un à accepter des pratiques à risques et à faire moins attention.
  • Éviter d’entrer en contact avec le sang, le fluide vaginal et le sperme de partenaire en utilisant des préservatifs. Ceux-ci sont employés pour couvrir le pénis pendant l'activité sexuelle. Ils sont faits le plus fréquemment en latex, mais peuvent également être faits en polyuréthane pour ceux qui ont une allergie de latex. Ils peuvent aussi être fabriqués à partir de l'intestin animal. Le polyuréthane est regardé comme un matériel sûr pour l'usage dans les préservatifs, puisqu'il est non poreux et les virus ne peuvent pas passer. Cependant, il y a moins de recherche sur son efficacité qu'il y a sur le latex. Aucun préservatif fait en peau ou intestin animal, tel que le Trojan NaturaLamb, n'est considéré sûr parce qu'ils sont poreux et les virus tels que le VIH peuvent passer par eux.
  • Afin d'éviter une rupture du préservatif, ne pas le manipuler avec des ongles pointus, ne pas employer de lubrifiants à base d'huile ou de matières grasses avec des préservatifs en latex, ne jamais réutiliser un préservatif usagé, et toujours s'assurer que le préservatif n'a pas dépassé la date limite. Ne pas conserver de préservatif dans un porte-monnaie ou dans une poche de pantalon, pour éviter que les frottements ne le percent.
  • Ne jamais mettre deux préservatifs l'un par-dessus l'autre. Le frottement du latex contre le latex peut les faire se déchirer.
  • Le préservatif féminin est inséré dans le vagin avant des rapports. Il est parfois employé aussi pour le sexe anal, mais il faut alors retirer l'annneau avant l'insertion.
  • La Digue dentaire est une feuille de latex (utilisée à l'origine pour les procédures dentaires) qui est typiquement employée comme barrière entre la bouche et le vagin pendant le cunnilingus ou entre la bouche et l'anus pendant l'anulingus.
  • Quand une digue dentaire n'est pas disponible, un morceau de pellicule en plastique (telle que le Saran Wrap™) peut également être employé comme barrage dentaire, mais les pellicules en plastique conçues pour four à micro-ondes sont trop poreuses. On peut également improviser une protection en découpant des préservatifs ou des gants de vinyle ou de latex.
  • Gants médicaux: Les gants fabriqués à partir de latex, de vinyle, des nitriles ou de polyuréthane peuvent être employés en place des barrages dentaires pendant le sexe oral ou pour protéger les mains pendant la masturbation mutuelle. Les mains peuvent avoir des blessures invisibles à l'œil nu qui peuvent laisser passer les virus et microbes pathogènes qui se trouvent dans le sperme ou les fluides vaginaux. Bien que le risque d'infection de cette manière soit éstimé comme bas, les gants procurent une précaution supplémentaire. Les gants rendent également la masturbation mutuelle plus confortable en empêchant les ongles pointus de griffer accidentellement les organes génitaux.
  • Une autre manière d'éviter le contact avec le sang et le sperme est l'« outercourse », c’est-à-dire une activité sexuelle n'impliquant pas la pénétration. Bien que la méthode soit efficace, elle n’est que rarement mentionnée par les éducateurs de sécuri-sexe.
  • Notez que la plupart des méthodes de contraception (contrôle des naissances) qui fonctionnent autrement qu'en mettant une barrière physique entre les organes sexuels des deux partenaires, ne sont pas efficaces à empêcher la diffusion des MTS.
  • Le spermicide Nonoxynol-9 a été prétendu réduire la probabilité de la transmission de MTS. Toutefois plus de preuves sont nécessaires pour vérifier ceci et il ne peut pas être recommandé à cette fin actuellement. Nonoxynol-9 est un irritant et peut produire les déchirures minuscules dans les membranes muqueuses que certains croient peuvent augmenter la probabilité de la transmission de MTS en offrant des points d'entrée plus faciles pour les microbes pathogènes.
  • « Se retirer » dans le sens que le pénis soit enlevé du vagin, de l'anus ou de la bouche avant l'éjaculation, n'est pas du sexe sûr et peut avoir comme conséquence la transmission de MST. C'est en raison de la formation du pré éjaculat, un fluide (qui peut contenir le sperme) qui vienne de l'urètre même avant l’éjaculation réelle.

Changements en terminologie [modifier]

Comme le risque de la transmission des maladies sexuellement transmises dans diverses activités sexuelles est un continuum plutôt qu'une dichotomie simple de risqué/sécurisé, le personnel sanitaire en Amérique a commencé à parler du «sexe plus sûr » (safer sex) plutôt que du « sexe sûr » (safe sex). Cependant, dans la plupart des autres pays, y compris le Royaume-Uni et l'Australie, le terme « sexe sûr » continue d’être employé par les éducateurs de sexologie. Peut-être parce que par une adhérence stricte à ces techniques les risques les plus dangereux d'attraper les MTS sont tout à fait bas.

Polémique [modifier]

Quelques conservateurs s'opposent au mouvement de « sexe plus sûr » parce qu'il favorise ce qui, selon eux, est un comportement immoral et à haut risque, c’est-à-dire le sexe et la promiscuité en dehors de mariage. Ces opposants prédisent des augmentations plutôt que la diminution de risque de contracter un MTS. Selon eux, la meilleure manière d'éviter la maladie sexuelle est l’abstinence avant le mariage suivi de la fidélité mutuelle perpétuelle.

Aux États-Unis, certains ont proclamé que les préservatifs étaient inefficaces contre la transmission de VIH, en particulier pendant le sexe anal. Ces affirmations ont été contestées par beaucoup de chercheurs médicaux, qui regardent les préservatifs, utilisés correctement, comme une protection efficace.

Ceux qui soutiennent le sécuri-sexe précisent qu'il faut éduquer les gens à un âge jeune pour être efficace, une notion qui réveille encore une opposition plus lourde des conservateurs, étant donné le tabou de sexualité des enfants.

Voir aussi [modifier]

Liens externes [modifier]



31/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek