Tempéraments et risque suicidaire

 

Tempéraments et risque suicidaire

23/08/2012
Auteur : Dr Hantouche

Bipo / Cyclo > Bipolarité adulte > Tempéraments

Des études valident le rôle psychopathologique de la cyclothymie et surtout l’impact des interactions entre la cyclothymie et d’autres tempéraments notamment le tempérament anxieux et dépressif.
La recherche clinique s’intéresse depuis quelques années sur les liens possibles entre le risque suicidaire et les tempéraments affectifs. L’étude conduite par le Pr Rihmer de Budapest, a comparé les résultats du questionnaire TEMPS-A (auto-questionnaire des tempéraments affectifs) dans un groupe de personnes ayant fait une tentative de suicide non violente versus un groupe contrôle (témoins sains). Le groupe des suicidants se distingue par des niveaux élevés sur les 4 tempéraments cyclothymique, anxieux, dépressif et irritable et un niveau inférieur (mais non significatif) du tempérament hyperthymique.

L’équipe du Pr Karam (Liban) a trouvé, dans leur étude LEBANON et TEMPS, un résultat intéressant (présenté lors du congrès IRBD, Lisbonne 6-8 mai 2009) : l’interaction des tempéraments anxieux et cyclothymiques augmente de manière spectaculaire le risque suicidaire chez les personnes ne présentant pas de trouble psychiatrique caractérisé. La présence de tempérament cyclothymique seul (sans traits anxieux) ne semble pas influencer le risque suicidaire.

Ces deux résultats sont concordants avec des données plus anciennes en faveur des liens entre le risque suicidaire et certaines dimensions psychologiques, comme :
- niveau bas de l’estime de soi,
- traits borderline,
- impulsivité, hostilité,
- niveau bas d’extraversion,
- niveau élevé d’ouverture
- excès de traits névrotiques
- automutilations.

Je profite de ce post pour faire un rappel des résultats déjà obtenus dans les études françaises comme :
  • - Dans l’étude française EPIDEP, le risque suicidaire est le plus important dans les dépressions cyclothymiques (47%) par rapport au BP-II sans cyclothymie, 33% et aux dépressions unipolaires 26% (Akiskal et al, 2006)

  • - Quand le TOC est associé avec une cyclothymie, le taux des tentatives de suicide est pratiquement le double : 20% contre 12% dans le groupe TOC sans cyclothymie (données de l’enquête nationale « ABC-TOC » réalisée en collaboration avec l’Aftoc) (Hantouche et al, 2003)

  • - Chez les jeunes dépressifs devenus bipolaires (étude Kochman et Hantouche, 2005), la présence d’un tempérament cyclothymique est caractérisée par des troubles des conduites, une agressivité élevée et des tendances suicidaires

  • - Dans une étude Tunisienne (2007), le Pr Masmoudi a comparé un groupe de 51 sujets suicidants et un autre groupe de 51 sujets témoins sains. Le niveau moyen de cyclothymie est de 12,5 ±3,8 dans le groupe des suicidants contre 5,0 ±3,6 dans le groupe témoin. En tenant compte du score seuil de 10 sur le questionnaire de cyclothymie, 64% des suicidants sont positifs contre seulement 10% des témoins sains

  • Le rôle de la cyclothymie comme facteur de risque majeur des conduites suicidaires est également montré dans une étude récente (Pompili et al 2012). Cette étude a pu établir une connexion significative entre le cluster du tempérament « cyclothymique – dépressif – anxieux » et les niveaux de désespoir et de risque de suicide (64%) contre 13% dans le groupe avec un tempérament stable hyperthymique).


Le cumul des ces résultats valide le rôle psychopathologique de la cyclothymie et surtout l’impact des interactions entre la cyclothymie et d’autres tempéraments notamment le tempérament anxieux et dépressif. Cette donnée trouve son importance quand il s’agit de dépister chez les jeunes dépressifs, les cas susceptibles de devenir bipolaires et surtout suicidaires.

Références


  • Rihmer A, Rozsa S, Rihmer Z, et al. Affective temperaments, as measured by TEMPS-A, among nonviolent suicide attempters. J Affect Disord 2009; 116:18–22.

  • Akiskal HS et al. Validating the soft bipolar spectrum in the French National EPIDEP study : the prominence of BP-II ½. Journal of Affective Disorders, 2006 ; 96 : 207-213.

  • Hantouche E et al. Cyclothymic OCD: a distinct form? J Affect Disord 2003 ; 75 : 1-10

  • Kochman F, Hantouche E et al. Cyclothymic temperament as a prospective predictor of bipolarity and suicidality in children and adolescents with major depressive disorder. J. Affect. Disord. 2005, 85(1-2), 181-189

  • Masmoudi J. Suicidal Intentionality, Attempts and Cyclothymic Temperament. Présenté au Brain & Behavior Congress, Thessaloniki, 28 nov. 2007

  • Pompili M, Innamorati M, Rihmer Z et al. Cyclothymic-depressive-anxious temperament pattern is related to suicide risk in 346 patients with major mood disorders. J. Affect. Disord. 2012, 136(3):405-11.


14/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek