Test d'autoévaluation pour trouble de personnalité schizoïde

 

 

Définition: Schizoïde

                
         
              Terme: 
                    Schizoïde       

Voici les critères du DSM IV pour le trouble de personnalité schizoïde:

A. Mode général de détachement par rapport aux relations sociales et restriction de la variété des expressions émotionnelles dans les rapports avec autrui, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins quatre des manifestations suivantes:

            1. le sujet ne recherche, ni n'apprécie, les relations proches y compris les relations intrafamiliales
            2. choisit presque toujours des activités solitaires
            3. n'a que peu ou pas d'intérêt pour les relations sexuelles avec d'autres personnes
            4. n'éprouve du plaisir que dans de rares activités, sinon dans aucune
            5. n'a pas d'amis proches ou de confidents, en dehors de ses parents du premier degré
            6. semble indifférent aux éloges et à la critique d'autrui
            7. fait preuve de froideur, de détachement, ou d'émoussement de l'affectivité.

      B. Ne survient pas exclusivement pendant l'évolution d'une schizophrénie, d'un trouble de l'humeur avec caractéristiques psychotiques, d'un autre trouble psychotique ou d'un trouble envahissant du développement et n'est pas dû aux effets physiologiques directs d'une affection médicale générale.

Référence: American Psychiatric association, DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Traduction française, Paris, Masson, 1996, 1056p

Qu'est-ce que le trouble de personnalité schizoïde?

                               
    Voici les critères du DSM IV pour le diagnostic du trouble de la personnalité schizoïde:

Mode général de détachement par rapport aux relations sociales et de restriction de la variété des expressions émotionnelles dans les rapports avec autrui, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins 4 des manifestations suivantes:

1. La personne ne recherche, ni n'apprécie, les relations proches y compris les relations intrafamiliales
2. choisit presque toujours des activités solitaires
3. n'a que peu ou pas d'intérêt pour les relations sexuelles avec d'autres personnes
4. n'éprouve du plaisir que dans de rares activités, sinon dans aucune
5. n'a pas d'amis proches ou de confidents, en dehors de ses parents du premier degré
6. semble indifférente aux éloges et à la critique d'autrui
7. fait preuve de froideur, de détachement, ou d'émoussement de l'affectivité.    


  
    
                    B. Ne survient pas exclusivement pendant l'évolution d'une schizophrénie, d'un trouble de l'humeur (dépression ou trouble bipolaire) avec caractéristiques psychotiques, d'un autre trouble psychotique ou d'un trouble envahissant du développement et n'est pas dû aux effets physiologiques directs d'une affection médicale générale.

Référence: American Psychiatric association, DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Traduction française, Paris, Masson, 1996, 1056p
 
 
 

Test d'auto-évaluation du trouble de la personnalité schizoïde

                               
       
Voici un test d'auto-évaluation pour le trouble de la personnalité schizoïde  adapté par PsychoMédia à partir des critères diagnostiques du DSM IV (1).

Le trouble de la personnalité schizoïde est un mode général de détachement par rapport aux relations sociales et de restriction de la variété des expressions émotionnelles dans les rapports avec autrui qui est présent au début de l'âge adulte et dans divers contextes.    


  
    
                    Un trouble de la personnalité est un mode de fonctionnement durable:

- qui dévie notablement de ce qui attendu dans la culture de l'individu,
- qui est rigide et envahit des situations personnelles et sociales très  diverses,
- qui est présent au plus tard à l'adolescence ou au début de l'âge adulte
- et qui est la source d'une souffrance ou d'une altération du fonctionnement. 

Le diagnostic de trouble de la personnalité est difficile à poser car plusieurs  aspects sont à considérer. 

Il est encore plus difficile de s'auto-diagnostiquer notamment parce que les modes  de fonctionnement caractéristiques ne sont, bien souvent, pas reconnus par la  personne ou encore ne sont pas reconnus comme étant problématiques. 

Une autre difficulté pour l'auto-diagnostic peut, à l'inverse, être une tendance à  se reconnaître trop facilement dans les critères et à surestimer l'importance de  traits de personnalité qui ne sont pas durables ou envahissants, ou ne causent pas  de souffrance ou d'altération du fonctionnement significatives.

Le test suivant est donc présenté dans un but informatif et pour favoriser la  réflexion et non pas pour l'auto-diagnostic. Si vous avez des difficultés sérieuses  à vous adapter, n'hésitez pas à consulter un professionnel de la santé pour obtenir  un diagnostic. 

Faire le test

(1) American Psychiatric association, DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique  des troubles mentaux. Traduction française, Paris, Masson, 1996, 1056p. 
 
 
 
 


03/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek