TEST : Vraie ou fausse PARANO ?

 

 

 

Halte à la parano !

Climat de défiance, théorie du complot… Au boulot, dans le couple ou entre amis, nous sommes tous gagnés par une ambiance de suspicion ! D’où vient ce climat de parano ? Etes-vous contaminé ? Comment gérer un méfiant chronique ? Doctissimo vous aide à sortir de cette ambiance d’anxiété et de soupçons !

D’où vient ce climat de parano ?

Le climat paranoïaque Vous avez l’impression que vos voisins vous écoutent, que vos mails sont surveillés… Bref, vous virez un peu parano ! Or vous n’êtes pas les seuls ! Car de plus en plus de monde devient méfiant… D’où vient ce climat particulier ? Comment y échapper ? Tour d’horizon…
Lire notre article

 

------------------------------------------------------

Ne vous laissez pas envahir par un parano !

Vivre avec un parano Les paranos sont partout ! Au bureau, dans le couple ou le cercle d’amis. Pas de panique ! Grâce aux conseils de Willy Pasini, apprenez à les repérer, mieux vivre avec ou réussir à les éviter !
Lire notre article

D’où vient ce climat de parano ?

Vous avez l’impression que vos voisins vous écoutent, que vos mails sont surveillés… Bref, vous virez un peu parano ! Or vous n’êtes pas les seuls ! Car de plus en plus de monde devient méfiant… D’où vient ce climat particulier ? Comment y échapper ? Tour d’horizon…

Vous avez tendance à vous méfiez de tout le monde ? Au boulot, il vous arrive souvent de penser que quelqu’un a touché à vos affaires ou fouillé dans votre ordinateur. Chez vous, vous laissez toujours le verrou fermé et la clé dans la serrure. Nous avons tous nos petites manies. Celles-ci nous permettent de nous structurer. Ainsi, nous avons par exemple nos petits rituels avant de nous endormir. Mais quand ces gestes mettent en jeu la méfiance et la peur des autres, il peut exister un malaise. Il s’agit d’une sorte de "paranoïa"…

Effet de la société ?

Le climat paranoïaqueD’où vient cette parano qui semble gagner de plus en plus de monde ? Il s’agit certainement d’un effet de la vie moderne. Car nous sommes continuellement sous pression, au travail comme souvent chez soi. Le stress et l’obligation de performance nous obligent à anticiper tout obstacle. Nous nous méfions de tous ceux qui risquent de nous mettre des bâtons dans les roues ou de s’approprier notre travail, dans un environnement de plus en plus concurrentiel. De manière générale, notre société est de plus en plus individualiste. C’est souvent "chacun pour soi". Or cela a vite fait de se transformer en "seul contre tous" !

L’actualité en cause

Et il est vrai que l’on est aussi contaminé par les médias. Ainsi, il suffit que l’on nous parle d’insécurité à tout bout de champ pour que l’on se mette à avoir la phobie de prendre les transports en commun ou de traîner dehors après 21 heures ! Sans parler des magazines qui créent eux-mêmes la paranoïa, évoquant les théories du complot, les réseaux secrets qui nous gouvernent… Mais des évènements plus graves vont créer de réelles inquiétudes. Les attentats du 11 septembre 2001, par exemple, ont entraîné une petite défiance des voyages en avion et une peur irraisonnée des attaques bioterroristes. Rappelez-vous, la même chose s’était produite à Paris, lors des attentats dans le RER. Les semaines suivantes, un réel climat paranoïaque avait envahit le métro de la capitale. Toute personne montant dans le wagon avec un paquet était regardée de travers et suspectée aussitôt d’être un terroriste… Mais ces phénomènes sont transitoires et s’estompent généralement au bout de quelques semaines

D’où vient ce climat de parano ?

(Page 2 sur 2)

Conseils anti-parano :

Etre dans un climat perpétuel de suspicion, ce n'est pas vivable ! Quelques trucs pour ne pas sombrer dans la paranoïa ou en sortir :

Réfléchissez !

Avant de vous croire observé par vos voisins, demandez-vous quelles seraient les motivations éventuelles de "l’espion" ou le bénéfice qu’il en retirerait. Vous verrez vite que l’intérêt serait assez limité (sauf s’il s’agit par exemple de la pipelette de service, dont la raison de vivre est le commérage…) !

Soyez moins nombriliste !

Souvent, on a l’impression que tous le monde nous surveille ou attend quelque chose de nous, parce que l’on se prend un peu pour le centre du monde ! Mais les autres on leur vie et leurs problèmes ! Et ils ont souvent d’autres chats à fouetter que de vous !

Ne vous cachez plus !

Et si c’était vous qui étiez à l’origine du climat de suspicion qui vous entoure ? A force de vous méfier des autres, de sans cesse agir comme un comploteur, vous forcez les autres à agir de même. Si vous revenez à une attitude plus saine et arrêtez de tout cacher, la situation devrait s’améliorer !

Attention, s’il s’agit d’un trouble plus profond, n’hésitez pas à vous faire aider d’un spécialiste. Par exemple, si vous craignez en permanence les agressions, suite à une expérience traumatisante, une thérapie peut vous aider à retrouver la confiance.

Louis Asana

Mis à jour le 20 juillet 2009

----------------------------------------------

Le délire paranoïaque, une vraie maladie

Le délire paranoïaque Au-delà de la "parano", terme populaire pour désigner une méfiance un peu trop exacerbée, il existe parfois une véritable maladie psychiatrique, le délire paranoïaque. Assez grave, cette pathologie fait partie des psychoses, dans lesquelles la personne atteinte ne se rend pas compte de sa maladie. Le point sur ce trouble.


Lire notre article

Le délire paranoïaque, une vraie maladie

Le délire paranoïaque est une maladie psychiatrique grave qui fait partie des psychoses, dans lesquelles la personne atteinte ne se rend pas compte de sa maladie.

Comme dans toutes les psychoses, le signe principal est l’apparition d’un délire, donc de la perte de contact avec la réalité. Ce délire est en général bien organisé autour d’un thème principal lié à la conviction d’être persécuté. Le malade interprète alors tous les éléments de la vie quotidienne à partir de cette conviction, et réorganise la réalité de façon délirante, souvent avec une grande exaltation et en croyant fermement à ses interprétations.

Le délire paranoïaqueIl existe un risque d’agressivité de la personne malade en cas de fixation des idées délirantes sur une personne précise.

On distingue trois grands types de délires paranoïaques : le délire dit "en réseau", le délire d’interprétation et le délire de relation.

Délire en réseau

Le délire en réseau touche un aspect particulier et spécifique de la vie du malade, et se concentre sur un thème bien particulier. Les thèmes sont alors liés notamment à une revendication particulière après un préjudice (vrai ou imaginaire), à la suite duquel la personne s’estime victime d’une injustice (procès perdu, licenciement, injure…). La réaction délirante donne lieu à différents types de délires de revendication :

  • Revendication judiciaire, avec recours à des procès systématiques et sans fin ;
  • Revendication de découvertes, grandioses et délirantes, pour lesquels la personne ne s’estime pas reconnue à sa vraie valeur ;
  • Revendication autour de la santé si la personne ne s’estime pas correctement traitée pour une maladie, le plus souvent imaginaire ;
  • Revendication métaphysique, avec la construction de systèmes politiques ou religieux complets mais totalement délirants.

Les thèmes du délire peuvent également être liés à un élément passionnel spécifique : jalousie ou érotomanie :

  • Dans le délire de jalousie, le malade peut faire une véritable fixation sur une personne précise, un hypothétique concurrent ou rival, professionnel ou amoureux, et cherche alors des preuves de la justesse de son délire ;
  • Dans le délire érotomaniaque, le plus souvent féminin, le malade est convaincu de façon délirante d’être aimé par une autre personne, et interprète tous les actes de celle ci à la lumière de cette conviction.

Délire d’interprétation

Le délire d’interprétation touche petit à petit tous les éléments de la vie quotidienne. Le malade est alors convaincu qu’il est la victime de persécutions organisées, d’un complot, et passe son temps à accumuler les preuves de ce complot imaginaire. Tous les évènements quotidiens sont alors interprétés en fonction de cette conviction, et constituent pour le malade autant de preuves qui renforcent sa conviction. Dans ce type de délire, le malade utilise toute son intelligence afin d’enrichir les éléments du délire. Il peut parfois convaincre son entourage de la réalité de cette persécution, bien qu’il n’en parle que rarement car il soupçonne tout le monde de faire partie des "comploteurs".

Délire de relation

Le délire de relation se développe sur des personnalités hypersensibles, en général après un événement spécifique (échec, conflit, injure…). Le malade à l’impression d’être le centre d’attention de tout son entourage, et il est convaincu que tout le monde le juge ou parle de lui en permanence de façon négative. Des éléments de dépression et de forte anxiété sont en général associés.

Le délire paranoïaque, une vraie maladie

(Page 2 sur 2)

Quelles sont les causes ?

La cause exacte du délire paranoïaque n’est pas connue. Il survient en général après 35 ans, et plutôt chez des hommes. Il se développe le plus souvent sur des personnalités spécifiques, identifiées comme des "personnalités paranoïaques" : des individus toujours méfiants et suspicieux, orgueilleux susceptibles et souvent méprisants, psychorigides, autoritaires, et au jugement souvent faussé par des a priori affectifs.

Quels sont les traitements ?

Les médicaments employés sont des neuroleptiques, qui agissent sur le cerveau et aident à diminuer le délire. En cas de risque d’agression sur une autre personne ou sur lui-même, le malade peut être hospitalisé en service psychiatrique. Une psychothérapie de soutien est indispensable.

Dr Laurent Arome

----------------------------------------

Ne vous laissez pas envahir par un parano !

Les paranos sont partout ! Au bureau, dans le couple ou le cercle d’amis. Pas de panique ! Grâce aux conseils de Willy Pasini, apprenez à les repérer, mieux vivre avec ou réussir à les éviter !

Vous avez certainement dans votre entourage un mari, un collègue, une amie paranoïaque. Certains sont agressifs et se sentent persécutés, d’autres crient au complot, ou bien encore sont d’une jalousie excessive. Souvent, ce sont en réalité des personnes qui projettent leurs difficultés sur autrui, plus que de raison. Quoi qu’il en soit, ils peuvent causer beaucoup de tort à ceux qu’ils croisent sur leur route. Pour commencer, il faut les repérer. Ensuite, surtout ne pas leur dire qu’ils sont "paranos". Enfin, selon les cas, il faut adopter des comportements qui peuvent vous simplifier la vie.

Votre meilleure amie est parano ?

En dépit d’une confiance mutuelle fondée sur une vieille amitié, votre meilleure amie fait régulièrement des crises de parano. Elle a pour habitude d’interpréter vos faits et gestes, le plus souvent dans le sens négatif. Si, vous ne l’appelez pas pendant une semaine, vous devez sûrement passer votre temps à dire du mal d’elle avec Sophie. Vous partez en week-end avec Elisabeth, sans lui proposer ? Elle en fait une montagne !

Vivre avec un paranoïaqueL’avis du psy : Elle ne souffre pas d’un délire de persécution, mais sa vision de la réalité est troublée par un doute permanent vis-à-vis d’elle-même. Certains paranos font preuve d’un grand sens critique et doivent projeter hors d’eux le persécuteur qui les habite.

Que faire : Ne prenez pas ses remarques à titre personnel. Les personnes susceptibles le sont avec tout le monde, que ce soit leur meilleure amie ou pas. Lors de ces crises, évitez les phrases à double sens ou les pointes d’humour ; elles risquent d’être interprété de travers. En règle générale laissez passer l’orage.

Votre conjoint est un méfiant chronique

Votre jules Olivier n’est pas agressif, ni hautain mais son caractère ombrageux complique votre vie relationnelle. Il suffit parfois d’une banale discussion qui s’est mal terminée en présence des enfants pour qu’il crie au complot, que tout le monde est contre lui... Résultat : Il se braque et ne décroche pas un mot pendant deux jours

Ne vous laissez pas envahir par un parano !

(Page 2 sur 2)

L’avis du psy : Un paranoïaque, qui présente un syndrome de complot, a bien souvent été un enfant triste qui en devenant adulte, a continué de souffrir. Il vit à nu, sans protection contre le monde, ce qui le rend particulièrement susceptible. Ils sont sensibles à l’atmosphère allusive des choses non dites, avec en plus l’arrogance des timides.

Que faire : Si vous voulez émettre une critique, faites allusion au comportement et non à la personne. "Au lieu de dire, tu es vraiment égoïste, il faut que je fasse toujours tout ; les enfants sont d’accord avec moi". Essayez plutôt : "on devrait essayer de partager les tâches. Je suis vraiment fatiguée, les courses, la cuisine, les devoirs des enfants…". Et soyez sincère, car le paranoïaque est sensible et attentif à toutes les formes d’artifices. L’authenticité peut le rassurer et le calmer.

Votre collègue joue les persécuté(e)s

Au bureau, c’est très difficile de travailler avec Sylvie, votre collègue. Quand son supérieur l’encourage, elle travaille bien et très activement. Mais elle a du mal à supporter cette ambiance positive plus de quelques jours et se trouve rapidement quelque motif pour se sentir persécutée. Inévitablement elle commet des erreurs et accuse les autres…

L’avis du psy : Ce sont les paranos sensitifs. Il s’agit d’individus qui ont la sensation d’être épié et menacés. Mais au lieu de passer à l’attaque, ils deviennent tristes. Ils se sentent faibles et peu sûrs d’eux.

Que faire : N’émettez pas de critiques générales. Vos propos doivent être si possible accompagnés de remarques positives. Petite astuce, évitez de devenir paranoïaque à votre tour. Si vous réagissez à une attaque par une attaque, vous risquez de perdre de vue la brouille initiale. N’oubliez pas que nous avons tous des composantes paranoïaques. Ne tombez pas dans le panneau !

Catherine Maillard

"Les Casse-pieds" de Willy Pasini, Editions Odile Jacob.

----------------------------------------------------

Test : Etes-vous parano ?

Etes-vous parano ? Nous avons tous parfois l’impression de nous sentir épié ou le sentiment que quelqu’un nous en veut… Mais lorsque cette sensation devient trop envahissante, cela peut devenir un véritable problème ! Alors, êtes-vous parano ? Pour le savoir, faites ce test.


TEST : ETES VOUS PARANO ?
http://test.doctissimo.fr/tests-de-personnalite/tests-de-caractere/etes-vous-parano.html

 

-----------------------------------------------------

Da Vinci Code : le complot est partout !

Da Vinci Code Au-delà de la "parano", terme populaire pour désigner une méfiance un peu trop exacerbée, il existe parfois une véritable maladie psychiatrique, le délire paranoïaque. Assez grave, cette pathologie fait partie des psychoses, dans lesquelles la personne atteinte ne se rend pas compte de sa maladie. Le point sur ce trouble.


Lire notre article

Da Vinci Code : le complot est partout !

Une société secrète qui existe depuis des milliers d’années, infiltrée dans tous les milieux et prête à tuer pour protéger ses intérêts… La théorie du complot est au coeur du Da Vinci Code, adapté aujourd’hui au cinéma. Et le "On nous cache tout, on nous dit rien" semble bien convaincre de plus en plus de personnes. Le monde est-il dirigé par des organisations occultes ? A lire avant de devenir parano…

L’Opus Dei d’un coté, le Prieuré de Sion de l’autre…. Le "Da Vinci Code" de Dan Brown ne manque pas de sociétés mystérieuses, puissances de l’ombre qui défendent des secrets que Monsieur tout le monde ne doit surtout pas découvrir… Certes, le complot est ici une fiction, mais le doute savamment entretenu sur la réalité de la thèse est certainement l’une des clés du succès du livre et bientôt du film.

Le complot est partout

Da Vinci CodeQu’il s’agisse de fiction ou de réalité, on voit que la théorie du complot a le vent en poupe. Et la thèse en vogue en ce moment est l'église qui cache certaines vérités à ses fidèles. Après les secrets des rouleaux de la Mer Morte découverts à Qumran dans les années 1950, repris d’ailleurs dans le Da Vinci Code. Plus récemment, "l’évangile selon Judas" a défrayé la chronique, suite à la mise à jour de manuscrits dans les années 1970 en Egypte. Mais bien sûr, cette théorie du complot dépasse le cadre purement religieux pour atteindre tous les champs de la société. Sans remonter jusqu'à l’assassinat de Kennedy, il suffit de compter les Unes des magazines hebdomadaires, Le Point en tête, consacrées au Francs-maçons, au réseau juif et autres trotskistes… Sans parler bien sur de la remise en cause des attentats du 11 septembre, avec le fameux livre de Thierry Meyssan qui doutait du crash sur le Pentagone. D’ailleurs, des vidéos récentes sont venues relancer la polémique. Et les rumeurs vont même très loin, à l’image des histoires de rencontres secrètes des Américains avec des extra-terrestres sur la mystérieuse "Zone 51" ou même des affirmations sur l’origine ou la réalité du virus du sida. Un public de plus en plus important est sensible à ces thèses de manipulation des foules. Pierre-André Taguieff, propose d’ailleurs un tour d’horizon de ces croyances dans son livre "La Foire aux illuminés".

Comprendre le monde

Mais pourquoi la théorie du complot rencontre un tel succès ? D’abord, il faut reconnaître que certaines affaires célèbres ont semé le doute dans les esprits les plus cartésiens : Rainbow Warrior, nuage de Tchernobyl, armes de Destruction massive en Irak… on ne compte plus les mensonges d’Etat en France comme dans le reste du Monde. Quant aux sociétés secrètes, on ne peut nier l’existence de groupes dont l’influence est difficile à évaluer. Pour certains, l’adhésion à ces thèses plus ou moins farfelues est une conséquence directe de la crise des religions. Un transfert du divin vers d’autres croyances. Dans tous les cas, la volonté est tout simplement de comprendre un monde de plus en plus complexe. Car il est difficile aujourd’hui de saisir le fonctionnent les hautes sphères de l’Etat, et les conséquences de la mondialisation. Noyés sous des tonnes d’information, le public cherche un message clair. Il suffit alors qu’une personne propose une théorie simple (voire simpliste) qui désigne les "véritables maîtres du monde" et lie entre eux des évènements sans forcément de rapport pour que l’on soit tenté d’y adhérer… D’autant plus si l’on peut leur mettre sur le dos la responsabilité des malheurs qu l’on rencontre.

Une paranoïa collective…

Cette croyance en une conspiration mondiale par des puissances occultes se rapproche ainsi du délire paranoïaque : l’impression que tout le monde est contre soi, et cache des choses. C’est ce que souligne Véronique Campion-Vincent dans son livre "La société parano". Et dans cette forme de maladie mentale, toute personne qui essaie de démonter la croyance est un complice du système qui veut cacher la vérité… Mais ce genre de paranoïa vis à-vis d’un groupe peut vite se transformer en discrimination  si elle est partagée par un grand nombre de personnes ou utilisée par des groupes politiques notamment. On ne citera que la théorie du complot juif au début du siècle en Europe, qui a participé à l’avènement du fascisme. Il est d’ailleurs incroyable qu’aujourd’hui encore le  livre "Le Protocole des sages de Sion", faux reconnu  du début du siècle, continue à circuler (Lire à ce propos la bande dessinée de Will Eisner, Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion).

Da Vinci Code : le complot est partout !

(Page 2 sur 2)

Ne pas croire n’importe quoi !

On peut d’ailleurs souligner le paradoxe de cette adhésion aux théories du complot : le fait de se faire manipuler sous prétexte de ne pas se faire manipuler ! En effet, pour ne pas croire à la thèse officielle, on va adhérer aveuglement à celle d’un groupe, sans avoir forcément de preuves plus tangibles de cette autre vérité… Sous prétexte de ne pas se fier aux apparences, on est près à adopter des théories farfelues. S’il est toujours bon d’avoir un regard critique sur les informations que l’on reçoit, cela doit valoir non seulement pour les thèses officielles mais aussi et surtout pour les affirmations les plus surprenantes, surtout si elles sont trop simplistes. Car malheureusement la réalité est souvent compliquée… Alors une seule règle avec les théories les plus extravagantes : dites-vous bien que la vérité est souvent ailleurs…

Et si vous allez voir le Da Vinci Code, n’oubliez pas qu’il s’agit d’une fiction…

Alain Sousa

La Foire aux illuminés : Esotérisme, théorie du complot, extrémisme, de Pierre-André Taguieff, éditions des mille et une nuits, 23 Euros

La société parano : Théories du complot, menaces et incertitudes, de Véronique Campion-Vincent, éditions Payot, 15 Euros

Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, Will Eisner, Editions Grasset, 19 Euros

-----------------------------------------------



25/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek