Violence conjugale et santé : des effets sur le long terme

 

Violence conjugale et santé : des effets sur le long terme

Violence conjugale et santé : des effets sur le long termeSelon une étude américaine, les effets de la violence conjugale ne sont pas uniquement psychologiques. Ils jouent également sur la santé de la victime, à long terme et d'une manière parfois inattendue.

Les effets plus globaux de la violence conjugale

L'étude s'est penchée sur tous les aspects de la violence conjugale. En dehors des conséquences classiques des coups, les femmes victimes de violence conjugale se sont révélées globalement en moins bonne santé que les autres. Elles présentaient en particulier des cas plus fréquents d'asthme, d'arthrose et crises cardiaques.

Pourquoi cet impact de la violence conjugale ?

L'étude était statistique et n'offre donc pas d'explication par elle-même. Certaines pistes sont cependant suggérées par ses auteurs. A commencer par le stress, dont l'effet sur tous les mécanismes de notre corps est de mieux en mieux reconnu. Or la violence conjugale crée beaucoup de souffrance morale. Il faut également rappeler que la violence conjugale ne se manifeste pas uniquement par la violence physique. La personne maltraitante a aussi tendance à contrôler la vie de l'autre ; cela se manifeste peut-être en empêchant la victime de prendre correctement soin de leur santé. Autre facette du problème : les victimes de violence conjugale manquent souvent de confiance en elles, et hésitent peut-être à se manifester ou à exprimer leurs plaintes face au personnel médical. Il faut aussi prendre en compte le fait que parler de la violence est extrêmement difficile. Les femmes battues ont parfois tendance à éviter tout examen physique simplement parce qu'elles ne veulent pas que leurs difficultés soient connues à l'extérieur du ménage. Ce qui ne les encourage pas à se prêter à des dépistages fréquents.

Que faire contre la violence conjugale ?

La seule porte de sortie à l'engrenage de la violence conjugale , c'est la parole. Le calvaire des femmes battues (ou des hommes victimes de violence, qui existent aussi même s'ils se manifestent extrêmement rarement) est pourtant de mieux en mieux reconnu. Il faut souligner le rôle des associations de lutte contre la violence conjugale comme SOS femmes (www.sosfemmes.com). Mais il n'y a pas que cela. Un médecin traitant digne de confiance peut aussi vous apporter de l'aide. Et en cas d'urgence, les hôpitaux les plus proches ou la police vous viendront en aide. Un pas hors du cercle vicieux de la violence ne suffit pas à le faire voler en éclat… mais il faut se rendre compte qu'il y a tout un monde à l'extérieur d'une relation néfaste.

Article publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/02/2008
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : CDC, Morbidity and Mortality Weekly Report, Feb. 8, 2008; vol 57: pp 113-117 (www.cdc.gov/mmwr) ; www.webmd.com



27/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek