École de Palo-Alto

 

École de Palo-Alto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Ecole de Palo Alto)
Pour les articles homonymes, voir Palo Alto (homonymie).

L'École de Palo-Alto est un courant de pensée et de recherche ayant pris le nom de la ville de Palo Alto en Californie, à partir de 1950. On le cite en psychologie et psycho-sociologie ainsi qu'en Sciences de l'information et de la communication.

La formation de cette école trouve sa source dans les conférences Macy (source également du mouvement Cybernétique).

Peu après, au début des années 1950, l'anthropologue Gregory Bateson développe avec Jay Haley, John Weakland et Don Jackson la théorie de la « double contrainte » (double bind) qui envisage la maladie mentale comme un mode d'adaptation à une structure pathologique des relations familiales. Cette théorie provoque un bouleversement des conceptions psychiatriques traditionnelles et contribue au développement de la thérapie familiale. Dans le but d'étudier les implications thérapeutiques de cette approche, Don Jackson fonde, en 1959, le Mental Research Institute (MRI) à Palo Alto.

Paul Watzlawick, puis Richard Fisch, rejoignent le MRI et poursuivent les travaux du groupe Bateson. Ce dernier quitte Palo Alto en 1963 alors que Jay Haley et John Weakland viennent compléter les effectifs du MRI.

La renommée de l'École de Palo-Alto s'explique en partie par ce que Winkin (1981) a appelé le collège invisible. En effet, constituée de personnes venant d'horizons différents, l'École de Palo-Alto s'est développée de manière totalement informelle, à coup d'échanges d'étudiants, de conférences, et de publications.

Opposée à la théorie freudienne, les tenants de l'École de Palo-Alto cherchent à traiter les malades non plus suivant le schéma classique en psychanalyse (névrose/psychose) mais en travaillant sur les interactions « actuelles » du patient avec l'environnement.

Les domaines de la psychologie et de la psycho-sociologie abordés sont: la communication ; la proxémique ; les paradoxes ; relations à l'autorité etc.

Par extension, ces recherches abordent le domaine de l'organisation dans l'entreprise, et de toute organisation humaine.

Les représentants de cette école sont considérés comme appartenant au courant épistémologique appelé le constructivisme.

Bibliographie [modifier]

  • Gregory Bateson, John Weakland, Jay Haley et Donald deAvila Jackson, Vers une théorie de la schizophrénie, 1956
  • Paul Watzlawick, Janet H. Beavin et Donald D. Jackson, Une logique de la communication, 1967
  • Paul Watzlawick, John Weakland et Richard Fisch, Changements: Paradoxes & psychothérapie, 1974
  • John Weakland et Paul Watzlawick (dir.), Sur l'interaction, 1977
  • Gregory Bateson,Vers une écologie de l'esprit (deux tomes), 1977
  • Paul Watzlawick, Le langage du changement. Éléments de communication thérapeutique, 1978, trad. Seuil 1980
  • Yves Winkin, La nouvelle communication, 1981, Le Seuil, Paris coll. Points
  • Paul Watzlawick (dir.), L'invention de la réalité, Contributions au constructivisme, 1981. trad. Seuil 1985 réed. 1984 et trad. 1988
  • John Weakland, Richard Fisch et Lynn Segal, Tactiques du changement, 1984
  • Edmond Marc & Dominique Picard, L'École de Palo-Alto. Un nouveau regard sur les relations humaines, 1984, RETZ
  • Paul Watzlawick, Faites vous-mêmes votre malheur, 1983, Norton, trad. Seuil 1985.
  • Paul Watzlawick, Comment réussir à échouer, 1986, Norton, trad. Seuil 1988
  • Paul Watzlawick, Les cheveux du Baron de Munchausen, 1988, trad. Seuil 1991
  • Paul Watzlawick et Giorgio Nardone, L'art du changement: thérapie stratégique et hypnothérapie sans transe, 1990, trad. L'esprit du temps, 1993
  • Jean-Jacques Wittezaele et Claude Seron, Aide ou contrôle : L'intervention thérapeutique sous contrainte, De Boeck, Bruxelles, 1991
  • Jean-Jacques Wittezaele et Teresa Garcia, À la recherche de l'école de Palo-Alto, 1992, Le Seuil, Paris
  • (en) John Weakland et Wendel Ray (dir.), Propagations: Thirty Years of Influence from the Mental Research Institute, Hawoth, New York, 1995
  • Mony Elkaïm, Panorama des thérapies familiales, Seuil, 1997
  • Paul Watzlawick et Giorgio Nardone, Stratégies de la Thérapie Brève, 1997
  • Jean-Jacques Wittezaele, L'homme relationnel, Seuil, 2003

Liens [modifier]



11/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek