Anxiété et santé physique

 

 

Anxiété et santé physique

                               
       
L'anxiété joue un rôle utile pour l'adaptation, nous mettant en garde contre certains dangers. Mais quand  elle est persistante, elle peut affecter la santé physique. Des recherches suggèrent que les gens souffrant de troubles anxieux ont un plus grand risque de souffrir de certaines conditions médicales. Le numéro de juillet de la revue Harvard Women’s Health décrit plusieurs conditions affectées par  l'anxiété.    


  
    
Les troubles gastro-intestinaux

Entre 10% et 20% de la population souffre du syndrome du côlon irritable (ou de dyspepsie fonctionnelle).  Dans ces troubles, les nerfs régulant la digestion semblent hypersensibles aux stimulations. Il n'y a pas  de données fermes sur la prévalence des troubles anxieux chez les gens souffrant de tels troubles  digestifs, mais une récente étude de la Nouvelle-Zélande a constaté une association entre des niveaux  élevés d'anxiété et le développement du syndrome du côlon irritable.

Les troubles respiratoires chroniques

Malgré des résultats variables, la plupart des études ont observé des niveaux élevés d'anxiété et  d'attaques de panique chez les personnes souffrant de troubles respiratoires chroniques comme l'asthme ou  la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), les femmes étant à plus grand risque que les hommes. Dans plusieurs études impliquant des personnes souffrant de MPOC, l'anxiété était associée à des hospitalisations plus fréquentes et une détresse plus sévère quelque soit le niveau de fonction pulmonaire. Donc, même si l'anxiété n'affecte pas la progression de la maladie, elle affecte grandement la qualité de  vie reliée à la maladie.

Les maladies cardiaques

Les troubles anxieux ont aussi été liés au développement de maladies cardiaques et d'attaques cardiaques  chez les gens ayant déjà une maladie cardiaque. Deux récentes études ont conclu que parmi les gens souffrant de maladies cardiaques, ceux qui souffrent  d'un trouble anxieux sont deux fois plus susceptibles de faire une crise cardiaque que ceux n'ayant pas  d'antécédents de troubles anxieux.


04/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek