Astrologie - Partie 3

Question des succès prédictifs [modifier]

Les prédictions et les conjectures astrologiques sont soumise à la double question de la précision de l'information formulée et de la subjectivité de son destinataire[20]. Il semble intéressant pour qui manipule les résulats d'une prédiction d'analyser le degré d'information qu'elle contient, c’est-à-dire à la fois son caractère informatif réel (voir effet Barnum) et la quantité d'éléments présentés.

Plusieurs éléments cités aux points précédents (confrontation à un échantillon témoin et approche statistique) apportent une explication objective à l'existence de nombreux succès prédictifs de la part des astrologues. En effet, l'illusion statistique qui consiste à ne présenter que les "succès" (cas des fraudes caractérisées) soit à ne se souvenir que des prédictions efficientes (phénomène purement psychologique) explique de façon rigoureuse une partie réelle des succès présents dans l'imaginaire populaire.

Par ailleurs, certains succès prédictifs s'expliquent par la probabilité objective de l'occurrence d'un évènement. Exemple fameux : prédire la mort d'un pape dans l'année, durant les dernières années de la vie de Jean-Paul II, était pour les astrologues un pari apparemment facile au vu de la très mauvaise santé du souverain pontife. Sa longévité a infirmé années après années ces prédictions, présentées comme solides. Il est à noter que l'année de sa mort, ces mêmes astrologues pouvaient comptabiliser cette prédiction comme un "succès".

Les bilans prédictifs des astrologues (récapitulation des prédictions justes, au terme d'une série de séance ou d'une année) ne présentent généralement que les "succès" prédictifs, occultant les erreurs. Si l'on suppose la précision égale des prédictions, cette comparaison s'avérerait pourtant intéressante. La constitution d'un grand nombre de ces bilans prédictifs par les zététiciens démontre, selon le modèle présenté plus haut, que les succès sont attribuables au hasard dans tous les cas étudiés.

Comportements induits par la croyance en l'astrologie [modifier]

Des études sérieuses montrent enfin que la croyance en l'astrologie induit une modification des comportements des croyants, qui peuvent présenter une réelle tendance à conformer leurs actions avec les "prédictions" de l'horoscope[21]. Le facteur psychologique apparait donc essentiel dans la compréhension de l'engouement pour l'astrologie, ainsi que dans l'interprétation des phénomènes.

Astrologie et société [modifier]

Astrologie et pouvoir politique [modifier]

Dans l'Empire romain, alors même que l'astrologie est très populaire, les astrologues furent mis hors la loi par décret dès 130 avant J.-C. La "mode" astrologique continuant, l'empereur Tibère met en place une législation restrictive des pratiques divinatoires et impose des critères de qualité à la profession d'astrologue (sous la suggestion de son conseiller Thrasyllus, lui-même astrologue). Ces législations sont renouvelées un siècle plus tard par Hadrien, lui-même astrologue amateur.

On retrouve la même préoccupation mille ans plus tard, quand Alphonse X de Castille, auteur de traités astronomique et astrologique, édicte que "La divination du futur par les astres est autorisée pour les personnes correctement formées à l'astronomie".

Jusqu'à la fin du XXe siècle, en France, le Code Pénal comportait dans sa partie réglementaire l'article R-34 sanctionnant "les gens qui font métier de deviner ou de pronostiquer".Cet article a été supprimé par la réforme du code pénal, sous la présidence de François Mitterrand[22].

On peut néanmoins remarquer que la Loi sanctionne des pratiques et des faits, non des pensées: ces interdictions ne s'adressent donc pas à l'astrologie en tant que telle, mais aux troubles sociaux qu'entraînent les pratiques des charlatans qui s'appuient sur l'astrologie. En un sens, dans le domaine de l'astrologie, la loi ne sanctionne pas l'influence indue des astres, mais bien l'influence indue des astrologues.

L'industrie moderne de l'astrologie [modifier]

Article détaillé : L'industrie moderne de l'astrologie.

Problématiques philosophiques [modifier]

Question du libre arbitre [modifier]

Ptolémée
Ptolémée

Dans le Tetrabiblos, Ptolémée répond déjà à la critique centrale de l'astrologie, son lien avec le déterminisme, en affirmant : « Les astres inclinent mais n'obligent pas ». De même, il souligne l'importance de la situation de naissance du sujet (héridité génétique et sociale) dans les interprétations : "Le ciel ne donne pas à l'homme ses habitudes, son histoire, son bonheur, ses enfants, sa richesse, sa femme… mais il façonne sa condition".

Le relai de cette critique est pris par les théologiens, pour lesquels la doctrine astrologique met en danger la notion de responsabilité individuelle de l'homme face à ses actes.On trouve trace de cette préoccupation dès l'interdiction biblique (Deutéronome 18:10-12): "On ne trouvera chez toi personne qui fait le métier de devin et de mage", interdiction relayées par les moqueries des prophètes (par exemple, Isaïe 47:12-14). Au Ve siècle, le concile de Tolède déclare "si quelqu'un croit devoir ajouter foi à l'astrologie ou à la divination, qu'il soit anathème".Au XIIe siècle, Thomas d'Aquin écrit, dans sa Somme théologique : « Beaucoup d'hommes obéissent à leurs passions, auxquelles le sage résiste. C'est pourquoi, le plus souvent, ce qui est prédit d'après l'observation des astres au sujet des actions humaines se vérifie », les actions humaines en question concernant par exemple les labours ou la navigation, sur laquelle il mentionne l'influence de la Lune. Mais il indique aussi, reprenant un argument d'Origène : « il faut bien se garder de croire que la liberté de l'homme soit soumise à l'influence des astres ; car alors, il n'y aurait plus de libre arbitre, sans lequel les hommes ne feraient aucun acte de vertu, digne de récompense, ni aucune mauvaise action qui méritât d'être punie ». Il s'oppose donc au déterminisme astral intégral, qui conduirait à la négation du libre arbitre et à l'idée d'une production planétaire (et donc hérétique) du divin (cf. Dante).

Pour le théologien, ce n'est pas l'idée que les astres puissent avoir une influence sur le comportement humain qui est en soi condamnable. Ce qui est "une abomination devant l'Eternel" (Dt 18:12) c'est d'accorder une importance absolue à cette éventuelle influence au point de suggérer que le destin "est écrit", et donc que les hommes ne sont pas libres.

Loin de nous laisser impressionner par le déterminisme et par la fatalité que propagent les astrologues (même sans le vouloir), libérons-nous, et diminuons les astres. Qu'ils nous éclairent et nous aident, mais sans toucher notre pleine responsabilité et liberté. (Thomas d'Aquin , Lettre à Réginald de Piperno)

Citations [modifier]

  • « Nous sommes nés à un moment donné, en un lieu donné, et nous avons, comme les crus célèbres, les qualités de l'an et de la saison qui nous ont vu naître. L'astrologie ne prétend pas davantage. » (Carl Gustav Jung : l'Homme à la découverte de son âme)
  • « La superstition est à la religion ce que l'astrologie est à l'astronomie, la fille très folle d'une mère très sage. » (Voltaire)
  • « Une démonstration grandiose de la misérable subjectivité de l'homme qui lui fait tout rapporter à lui-même est offerte par l'astrologie qui met en rapport la trajectoire des grands corps célestes et le misérable moi. » (Schopenhauer)
  • « Ce qui est grave, ce n'est pas que tant de gens croient à l'astrologie, c'est qu'ils jugent de choses sérieuses avec des têtes qui croient à l'astrologie. » (Jean Rostand)
  • « L'entêtement pour l'astrologie est une orgueilleuse extravagance. Nous croyons que nos actions sont assez importantes pour mériter d'être écrites dans le grand-livre du Ciel. Et il n'y a pas jusqu'au plus misérable artisan qui ne croie que les corps immenses et lumineux qui roulent sur sa tête ne sont faits que pour annoncer à l'Univers l'heure où il sortira de sa boutique. » (Montesquieu)
  • « En science, la vérité n'est jamais susceptible d'être prouvée définitivement, et encore moins la non existence d'un phénomène[23]. Au mieux, une théorie explicative est bonne tant qu'elle n'aura pas été invalidée par des faits d'expérience, et d'autant meilleure qu'elle confirmée par de nouveaux faits d'expérience. (...)L'histoire des sciences enseigne aussi que des idées fausses peuvent être fertiles, en suggérant des tests expérimentaux qui, à leur tour, fourniront de nouvelles pistes d'explications. (...) » Daniel Kunth et Philippe Zarka, in Que sais-je - L'Astrologie (2005), p.100


J.B. OUDRY

«Un Astrologue un jour se laissa choir
Au fond d'un puits. On lui dit : " Pauvre bête,
Tandis qu'à peine à tes pieds tu peux voir,
Penses-tu lire au-dessus de ta tête? "
...
Outre la vanité de son art mensonger,
C'est l'image de ceux qui bâillent aux chimères,
Cependant qu'ils sont en danger,
Soit pour eux, soit pour leurs affaires.»
(Jean de La Fontaine : Livre II, Fable 13)

Références [modifier]

Notes [modifier]

  1. Comme développé dans la revue encyclopédique du collectif remise, article "astrologie", particulièrement complet, dont une partie de cet article est largement inspiré
  2. http://www.formonline.se/kyrkor/Voronet/Voronet_last_judgement02.html des images plus grande résolution du zodiaque sur la monastaire Voroneţ
  3. « La superstition est à la religion ce que l'astrologie est à l'astronomie, la fille très folle d'une mère très sage. » (Voltaire).
  4. « aujourd'hui, le nom d'astrologue est devenu si ridicule qu'à peine le bas peuple ajoute-t-il quelque foi aux prédictions des almanachs » L'encyclopédie de Diderot, article sur l'astrologie - Cité par "Que sais-je" sur l'Astrologie.
  5. 2 livres de Jean-François Richard : La Bourse serait-elle aussi gouvernée par les astres ?, Editions Arnaud Franel, 1998 et Bourse, ce qu'anticipent les astres jusqu'en 2010, Editions du Rocher, février 2005
  6. Deutéronome 18:10-12
  7. Revue encyclopédique remise, article Astrologie, 2005
  8. "Objections to astrology" in The Humanist 35.5, 1975. Déclaration de 186 personnalités scientifiques de renom (dont 18 Prix Nobel). Voir site sceptique
  9. En 1976, Feyerabend s'est lui-même rendu coupable d'une confusion entre les différents niveaux du discours. « Si vous aviez un seul bon argument, quelle serait l'utilité de tant de signatures ? (...) Tout ce qui porte un nom dans les sciences l'a prêté pour soutenir un document qui est un gouffre d'ignorance et d'inculture. » (Feyerabend, in Dialogues sur la connaissance; trad. fr. aux éd. du Seuil, 1996, p.98.) On notera en effet que la présence d'un argument d'autorité n'implique en rien la faiblesse du raisonnement, et que l'affirmation de Feyarabend est elle-même non étayée. L'action de "faire front contre" l'astrologie "par principe" reste certes critiquable et la démarche des signataires s'identifie bien à la logique de "relativisme" combattue par Feyerabend. Néanmoins les qualifications "ignorance et gouffre d'inculture" apparaissent une symétrique pétition de principe.
  10. « L'absence de preuve n'est pas preuve de l'absence : l'absence de relation entre deux phénomènes reste impossible à prouver (les progrès de la science peuvent fournir demain l'explication [à l'astrologie] qui manque aujourd'hui). » Daniel Kunth, Philippe Zarka, in Que sais-je - L'Astrologie (2005), p.86
  11. Critique des astronomes Zarka et Biraud
  12. cfr http://www.sceptiques.qc.ca/assets/docs/qs51p13.pdf Déclaration de 186 personnalités scientifiques de renom (dont 18 Prix Nobel)]
  13. ce que l'on peut facilement constater en comparant les dates du passage du Soleil dans les signes et dans les constellations, voir les articles Signe astrologique et Zodiaque.
  14. Ou "rebroussent chemin" par rapport à l'ordre zodiacal: ainsi, à 320° de l'écliptique, les planètes en déclinaison nord font une petite incursion dans le [[verseau (constellation)|]] avant de remplonger dans la constellation du [[capricorne (constellation)|]].
  15. http://www.zetetique.ldh.org/et_match.html
  16. http://www.zetetique.org/et_match_resultats.html
  17. http://www.zetetique.org/defi_bilan.html
  18. Astrologie : science, art ou imposture ? par Stanislas Antczak
  19. cfr. article "preuves statistiques" sur le site www.astrologue.org
  20. Ce paragraphe est largement inspiré de l'article Astrologie de la revue encyclopédique remise.
  21. http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article436
  22. Lui-même amateur connu de consultations astrologiques.
  23. Dans le texte original, une astérisque renverrait à la note suivante : "à l'exception des preuves déductives pures, dont on peut parfois montrer que le raisonnement était faux, mais qui sinon ne peuvent être réfutées"
  24. L'interprétation astrologique de cette correspondance en termes de déterminisme astral a toujours été contestée, que le déterminisme invoqué soit strict (causalité, non revendiquée par les astrologues "savants") ou simplement lâche (corrélation). Initialement conduite sur des arguments philosophiques et théologiques, cette critique a notamment été relayée par les scientifiques, quand l'astronomie s'est séparée de l'astrologie pour devenir une science qui s'en tient à l'«observation», laissant à l'astrologie les aspects ésotériques.

Bibliographie [modifier]

Généralités [modifier]

  • Il y a eu plusieurs éditions de L'Astrologie chez Que Sais-je, PUF
    • version 1984 (épuisée), par Paul Couderc, avec une approche scientifique attaquant l’astrologie (en relation avec l’Union rationaliste)
    • version 1989 (retirée de la vente), par Suzel Fuzeau Braesch, pro-astrologie
    • version 2005, par Daniel Kunth et Philippe Zarka, texte qui rappelle quelques définitions et évidences et montrent ainsi que l'astrologie se place en dehors du domaine scientifique, par le défaut de sa méthode

Astrologie à Rome [modifier]

  • Béatrice Bakhouche, L’astrologie à Rome. Louvain : Peeters, 2002, 241 p. (ISBN 2-87723-632-3).
  • Béatrice Bakhouche, Alain Moreau et Jean-Claude Turpin, Les astres, tome I : Les astres et les mythes. la description du ciel. Actes du Colloque international de Montpellier (23-25 mars 1995), Publications de la Recherche, Université Paul Valéry - Montpellier III, 320 p. (ISBN 2-90539796-9).
  • Béatrice Bakhouche, Alain Moreau et Jean-Claude Turpin, Les astres, tome II : Les correspondances entre le ciel, la Terre et l’homme. Les « survivances » de l’astrologie antique. Actes du Colloque international de Montpellier (23-25 mars 1995), Publications de la Recherche, Université Paul Valéry - Montpellier III, 296 p. (ISBN 2-9053-97-98).
  • Béatrice Bakhouche, Les textes latins d’astronomie : un maillon dans la chaîne du savoir. Louvain : Peeters, 1996, 347 pages, (ISBN 2-87723-292-1).

Astrologie occidentale [modifier]

  • Speculum astrologiae. Quod attinet ad judiciariam rationem nativitatum atque annuarum revolutionum: cum nonnullis approbatis Astrologorum sententiis. Rerum catalogum sequens pagina indicabit. [Avec :] - Compendium de stellarum fixarum observationibus. Opus mathematicae studioso utilissimum.- Tabulae resolutae astronomicae de supputandis siderum motibus, secundum observationes Nicolae Copernici, Prutenicarumque Tabularum. Lyon, Phillipe Tinghi (imp. par Pierre Roussin), 1573. Ce « Miroir de l'astrologie » de Francesco Giuntini est, selon Caillet, « un des plus célèbres et le principal monument de l'Astrologie ancienne ». Ce traité très complet, outre une défense de l'astrologie, donne les nativités de très nombreux personnages célèbres et des tables astronomiques selon Copernic.
  • Richard Pellard, Manuel d'astrologie universelle, Editions Dervy 1991. Une approche "rationnelle" et conditionaliste de l'astrologie contemporaine.
  • Jacques Vanaise, L'Homme-Univers, éditions Le Cri, Bruxelles, 1993
  • Jacques Vanaise, La Légende des Signes (Le zodiaque : un échiquier de vie), éditions Le Cri, Bruxelles, 2005
  • Charles Vouga, Une astrologie pour l'ére du Verseau, Edition du Rocher
  • Charles Vouga, Astrologie expérimentale, Edition du Rocher. Une approche « non causale » des « phénomènes astrologiques ».

Analyse critique [modifier]

  • Henri Broch, Au cœur de l'extra-ordinaire, Editions Book-e-book. Ouvrage consacré aux pseudo-sciences et croyances erronées, avec un long chapitre consacré à l'astrologie, ses principes, ses failles de raisonnement et ses aberrations.
  • S. Carlson, A double-blind test of astrology, Nature, 318, pp. 419-425, 1985.
  • R. Culver & P. Ianna, Astrology: true or false ?, Prometheus books, New-York, 1988.
  • Suzel Fuzeau Braesch, La Preuve par deux, Robert Laffont, 1992.
  • Frédéric Lequevre, Astrologie : art, Science ou Imposture ?, collection Zététique, Horizon Chimérique, Bordeaux (1991) ISBN 2907202251
  • D. Lesueur, l'astrologie en questions, Ciel et Espace N° 254, janvier, p. 32
  • Galipernic Newstein (de : Galilée, Copernic, Newton, Einstein) L'astrologie ou comment avoir toujours raison, Ciel et Espace N° 254, janvier 1991, p. 36
  • J.-C. Pecker, L'astrologie et la science, La Recherche N° 140, janvier 1983, p. 118 (voir aussi le numéro 142, pp. 371-372 ; Astrologie: le débat continue, réponses à G. Preschoux et M. Gauquelin.
  • Michel de Pracontal, L'imposture scientifique en 10 leçons, Poche/Biblio Essais, 1986.
  • L'article astrologie de la Revue encyclopédique remise édité par le collectif remise. Document de synthèse présentant un historique détaillé et particulièrement bien sourcé sur la controverse (présentation accessible du discours sceptique).
  • M. Rouze, La Néo-astrologie au banc d'épreuve, cahier AFIS N° 125, septembre, p. 1, 1982
  • M. Rouze, L'astrologie mesurée par le physicien, Science et Vie N° 825, juin, p. 62, 1986
  • E. Schatzman, La croyance en l'astrologie et l'honneur de la presse, Le Monde, 4-5 janvier 1987, p. 30

Voir aussi [modifier]

Articles connexes [modifier]

Liens externes [modifier]

Sites pro-astrologie [modifier]

Sites critiques [modifier]

Iconographie à insérer [modifier]

Exemple de Thème
Les 12 signes astrologiques du Zodiaque
Bélier Bélier Taureau Taureau Gémeaux Gémeaux Cancer Cancer Lion Lion Vierge Vierge
Balance Balance Scorpion Scorpion Sagittaire Sagittaire Capricorne Capricorne Verseau Verseau Poissons Poissons


08/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek