Autoritarisme

Autoritarisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

S'il est difficile de définir le système politique dénommé autoritarisme, puisque ce terme revêt les caractéristiques des régimes ni démocratiques, ni totalitaires, ces deux autres formes de régime étant, eux, bien caractérisés, on peut toutefois donner une ébauche de ce qui relève de l’« autoritarisme » :

  • Absence de partage des pouvoirs : le souverain, le parti ou l'organisation au pouvoir est le seul détenteur de tous les pouvoirs. Les différents pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire sont entremêlés et ne sont pas indépendants.
  • Absence de contrôle des pouvoirs
  • Absence de légitimité, du principe de souveraineté nationale : le peuple n’a pas le droit de vote, ou le système électif rend les votes sans objets.
  • Système très souvent autocratique
  • Non respect des droits de l'homme. Les libertés d'expression, d'association et d'opinion sont restreintes.
  • Volonté de séparer État et société civile contrairement aux régimes totalitaires

Sommaire

[masquer]

Démocratie [modifier]

La démocratie d'un régime autoritariste souligne un manque de légitimité des votes du peuple. Le peuple à proprement parler n'a aucun "droit" sur le gouvernement en place, il ne peut dès lors le destituer, le critiquer ou exiger de lui une décision favorable à l'ensemble du peuple.

Partage des pouvoirs [modifier]

Sur le plan du partage des pouvoirs, un régime autoritariste voit le pouvoir très centralisé. Le législatif, l'exécutif et le judiciaire sont soit entremêlés, soit organisés pour favoriser le contrôle absolu de l'État sur les actions économiques et civiles.

Économie [modifier]

L'économie d'un régime autoritariste relève souvent des domaines ouvriers ou agricoles, donc de la production de masse. Les manifestations en faveur du droit des travailleurs et la syndicalisation y sont soit contrôlés par l'État, soit rabroués par l'État.

L'imposition aux entreprises extérieure y est usuellement très basse, voire nulle et le salaire minimum des travailleurs y est également très bas. Cela dit, certains régimes refusent même l'entreprise privée à l'intérieur de ses frontières.

Le niveau de vie d'un citoyen d'un pays ayant un régime autoritariste est donc très modeste. La grande majorité des États autoritariste sont donc classés pays du tiers monde.

Totalitarisme, dictature... [modifier]

La comparaison avec un régime totalitaire est facile, néanmoins il existe des nuances entre ces deux types de régimes. L'autoritarisme est plus général. Un régime dictatorial se veut autoritariste mais un régime autoritariste peut ne pas être une dictature au sens propre. Tout comme il peut ne pas être totalitaire. Cela se voit souvent, par exemple, lorsqu'une ethnie minoritaire prend pouvoir dans un pays et qu'elle exerce des lois que doivent suivre la majorité n'étant pas au pouvoir. Ainsi ces lois devront encadrer toutes les sphères d'activités de manière à soumettre la population.

Ainsi :

  • Le totalitarisme se veut autoritariste sur l'ensemble de la population.
  • La dictature se veut autoritariste de manière à "unifier le chef, l'État et le peuple", sous le bon vouloir du chef d'État, suivant ses caprices.

Voir aussi [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek