Bernard Heuvelmans

 

Bernard Heuvelmans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bernard Heuvelmans, né le 10 octobre 1916 au Havre et décédé le 22 août 2001, est un zoologue de nationalité belge. Il est le fondateur de la cryptozoologie et a consacré de nombreux travaux aux « formes animales encore inconnues » telles que le yéti ou le monstre du Loch Ness.

Sommaire

[masquer]

Parcours [modifier]

D’abord spécialiste des mammifères, il consacre sa thèse à l’oryctérope et devient docteur ès sciences (zoologie) en 1939. Il s’intéresse ensuite aux animaux inconnus ou disparus et créé une nouvelle science : la cryptozoologie.

Il en donne la définition suivante : « L'étude scientifique des animaux cachés, c'est-à-dire des formes animales encore inconnues, au sujet desquelles on possède seulement des preuves testimoniales et circonstancielles, ou des preuves matérielles jugées insuffisantes par certains » [réf. nécessaire].

Il signe en 1955 l’ouvrage fondateur de cette discipline, Sur la piste des bêtes ignorées. L'ouvrage bénéficiera d'une grande popularité, puisqu'il sera diffusé à prés d'un million d'exemplaires selon Jean-Jacques Barloy.

Par la suite, il consacre des travaux aux grands animaux marins des profondeurs (Dans le sillage des monstres marins, 1958) avant de cosigner avec l’historien russe Boris Porchnev un volume de cryptoanthropologie intitulé L’homme de Néanderthal est toujours vivant, 1974. Il y soutient que de grands hominidés et des grands singes non répertoriés ont survécu et coexistent avec l’homme partout sur la planète. Ces théories lui vaudront l'incrédulité voire le mépris de la communauté scientifique malgré le soutien de sommités de la recherche, notamment sur les singes et l’homme, tels que le paléontologue Louis Leakey, le découvreur du cœlacanthe James Leonard Brierley Smith ou encore Rémy Chauvin.

Il est élu président de l' International Society of Cryptozoology à sa fondation en 1982. Parmi les membres d'honneur figureront Théodore Monod, soutien de longue date de Bernard Heuvelmans, mais aussi Sir Peter Scott, J. Napier et André Capart.

Il meurt en 2001, laissant l’ensemble de ses archives et collections au Musée cantonal de Zoologie à Lausanne.

Il était l’époux de la romancière Monique Watteau, aussi connue comme peintre et dessinatrice sous le nom d'Alika Lindbergh.

En 2007, Jean-Jacques Barloy, autre cryptozoologue, lui consacre une biographie intitulée Un Rebelle de la science [1].

Bibliographie choisie [modifier]

  • 1944 : L'Homme parmi les étoiles.
  • 1945 : L'Homme au creux de l'atome.
  • 1951 : De la bamboula au be-bop.
  • 1951 : Le Secret des parques, la prolongation de la vie.
  • 1951 : Le Secret des parques, la suppression de la mort.
  • 1952 : Le Secret des parques, le rajeunissement.
  • 1955 : Sur la piste des bêtes ignorées.
  • 1958 : Dans le sillage des monstres marins.
  • 1965 : Le Grand Serpent de mer.
  • 1974 : L'Homme de Néanderthal est toujours vivant (avec Boris Porchnev).
  • 1978 : Les Derniers Grands Dragons d'Afrique.
  • 1980 : Les Bêtes humaines d'Afrique.
  • 2007 : Les Félins encore inconnus d'Afrique.

Voir aussi [modifier]

Notes [modifier]

  1. éditions l'Œil du Sphynx

Lien interne [modifier]

Liens externes [modifier]



11/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek