Bipolarité : Hypothèse psychanalytique

 

Troubles bipolaires : trouble bipolaire, maniaco-dépressif, maladie bipolaire, depression, manie, humeur, maniaque, bipolarité  
Accueil
 
  Les causes de la maladie bipolaire
  Rôle des évènements de vie
     stressants

  Hypothèse cognitivo-
     comportementale

  Hypothèse neuro-développementale
  Hypothèse neurobiologique
  Hypothèse neuro-endocrinienne
  Hypothèse génétique
  Hypothèse psychanalytique
 

Hypothèse psychanalytique

Il serait bien ardu et terriblement réducteur de résumer en quelques lignes les théories psychanalytiques des troubles bipolaires.

   
Freud le premier les a énoncées et formalisées dans « Deuil et mélancolie » en 1915, comparant les mécanismes de la mélancolie à ceux du deuil et considérant la manie comme le négatif de la mélancolie. Plus tard Karl Abraham (« Les états maniaco-dépressifs », 1924), Mélanie Klein (« Contribution à l’étude de la psychogenèse des états maniaco-dépressifs », 1934), Paul Claude Racamier ("Dépression, deuil et alentour",1985) et bien d’autres encore ont contribué à développer ces théories.
   
Celles-ci ne s’opposent pas aux hypothèses d’inspiration « biologique » : elles abordent des questions similaires mais à un niveau différent d’observation et d’explication. Du reste Freud lui-même, neurologue de formation, est toujours resté dans l’espoir que l’on mettrait un jour en évidence les fondements « biologiques » de ses propres théories.
   
 
   
 
 
 



02/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek