Cinéma - partie 2

Genres cinématographiques [modifier]

Article détaillé : Genre cinématographique.

Le classement par genre est un classement thématique. Il y a autant de genres qu'il y a d'univers possibles. Ces genres peuvent être traités par les différentes catégories cinématographiques.

Exemples : western, science-fiction, cinéma fantastique, comédie, film d'horreur, film policier, film d'action, film de guerre, thriller, théâtre filmé, film de danse, journal filmé, film abstrait, cinéma corporel, film documentaire...

Concernant la science-fiction, on peut consulter :

Techniques cinématographiques [modifier]

Article détaillé : Technique cinématographique.

Le cinéma peut être classé selon les techniques utilisées.

Exemples : cinéma d'animation, dessin animé, super 8, film de montage, found footage, film à clignotement

Courants cinématographiques [modifier]

Article détaillé : Courant cinématographique.

Le cinéma peut aussi être classé par écoles, mouvements, styles, traitements cinématographiques, ou plus généralement par courants cinématographiques.

Exemples : Nouvelle vague, néo-réalisme, underground, Dogma, Free cinema, expressionnisme, Caligarisme, cinéma direct...cinéma DV alternatif

Divers [modifier]

Classifications cinéma

Catégories, types, pratiques…
Genres, thématiques…
Techniques
Courants, écoles, mouvements, styles, traitements…
Pays
Durée, métrage

Enjeux culturels et économiques [modifier]

Bien qu'il ait été rejoint par la musique et dans une moindre mesure par le livre, le cinéma est le premier mode d'expression à s'être présenté à la fois comme une œuvre culturelle et artistique et comme un produit industriel destiné à la consommation de masse. Il a en effet, comme l'a analysé Walter Benjamin, la particularité d'être un art fondamentalement reproductible. Si cela signifie que le concept d'œuvre originale ne peut plus avoir le même sens que par exemple en peinture ou en sculpture, cela implique également qu'il soit possible de le diffuser à grande échelle.

Voulant s'éloigner de cet aspect industriel pour s'attacher à faire ressortir l'aspect artistique du cinéma, c'est tout un courant parallèle qui s'est mis en place, depuis l'avant-garde des années 1920, en passant par le cinéma underground américain, et jusqu'au cinéma expérimental tel qu'on le connaît aujourd'hui, dans des problématiques proches de celle de l'art vidéo ou de l'art plastique.

Les enjeux financiers autour d'une œuvre cinématographique sont généralement considérables : le nombre d'intervenants dans le processus de création d'un film (comme en témoigne la longueur du générique) ainsi que les moyens techniques requis sont très importants. Une activité économique s'est donc organisée dès la naissance du médium pour assurer en amont la collecte des fonds nécessaires à la production et en aval la rentabilisation des investissements. Les résultats au box-office sont donc déterminants d'autant que les recettes des autres médias (télévision, vidéo ...) sont corrélées au succès en salles (le prix de vente aux chaines de télévision est fonction du nombre de spectateurs dans le cas de la France).

Ainsi les chaînes de télévision se sont impliquées de manière croissante dans le financement du cinéma et les industriels ont également apporté leur concours en utilisant le grand écran comme vecteur de valorisation pour leurs produits (on parle alors de product placement). L'apparition de supports utilisables dans les foyers (dans un premier temps la cassette vidéo puis le DVD) représente à partir des années 1980 une nouvelle source de revenus de plus en plus importante. Parallèlement, la commercialisation de produits dérivés (jouets pour enfants, jeux vidéo, disques de la bande originale du film, etc.) et les campagnes conjointes (une marque s'associe au film afin de bénéficier de son image) complètent le panorama des recettes.

Le téléchargement des films sur internet fait craindre aux professionnels du cinéma une crise telle que celle que traverse l'industrie du disque pour les mêmes raisons. Des projets de loi sont en discussion pour tenter de protéger la création sans trop restreindre la liberté individuelle. Le problème est complexe, mais gageons que l'évolution technologique ne tuera pas la magie du cinéma, et que les industriels et les artistes sauront s'adapter à ces nouvelles conditions. On a si souvent annoncé la mort du cinéma que l'on peut raisonnablement être optimiste ! Néanmoins, certains artistes ont déjà fait le choix de distribuer volontairement leurs films sur Internet. On pense notamment à Elephants Dream ou Le Bal des Innocents.

Techniques du cinéma [modifier]

Glossaire des techniques cinéma [modifier]

autre | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z Voir aussi : Technique et grammaire cinématographique du cinéma narratif

Techniques de tournage [modifier]

Plateau de tournage
Plateau de tournage

La méthode de reproduction est similaire à celle utilisée pour la photographie et repose sur l'impression d'une pellicule cinématographique (procédé argentique) par exposition à la lumière à l'aide d'une caméra. L'impression de mouvement est obtenue par la succession des prises de vues à intervalles très rapprochés ; initialement de 16 images par seconde (soit un pied par seconde), la cadence fut augmentée à 24 i/s avec l'arrivée du cinéma sonore : en effet, la qualité du son (bande passante) dépend de la vitesse de défilement du film.

Voir aussi : tournage (audiovisuel)

Techniques de laboratoire [modifier]

Le laboratoire procède au développement et au tirage positif du film. C'est une phase très importante de la création d'un film en pellicule.

Techniques de colorimétrie [modifier]

La colorimétrie est la science de la mesure des couleurs. Il existe différentes façons de mesurer les couleurs en fonction du médium utilisé. La plus simple consiste à utiliser un colorimètre. Le colorimètre est un appareillage qui permet de définir de manière non arbitraire la couleur de la surface d'un objet.

Techniques de montage [modifier]

Le montage d'un film cinématographique peut se faire de manière traditionnelle, à partir du premier positif de tirage (ou rushes) , qui devient la copie de travail ("aux ciseaux et au scotch") ou en montage virtuel sur une station de montage informatique (ordinateur). Dans le cas d'un montage traditionnel, le négatif est ensuite conformé (coupé et collé) au laboratoire.

La station de montage virtuel travaille à partir d'une copie numérique du négatif scanné. L'ensemble de la post-production peut être réalisé sur ordinateur. Le transfert sur film peut se faire alors directement depuis la machine de montage virtuel ou de finition.

Techniques de projection [modifier]

La télévision fonctionne à 25 images par seconde pour les systèmes PAL et SECAM (en raison de la fréquence du courant électrique domestique (50 Hz). Les films de cinéma, eux, sont tournés à une cadence de 24 images par seconde. Ainsi à la télévision, un film est légèrement plus court, et ses sons légèrement plus aigus, que lorsqu'il a été projeté au cinéma. En fait, un film de cinéma de 120 minutes ne durera que 115 minutes à la télévision.

Le phénomène de la persistance rétinienne et la vitesse de traitement limitée du système visuel (voir l'article sur la vision) permet d'entretenir la perception de la lumière reçue par l'œil lors du masquage du changement de photogramme qui est projeté immobile. L'œil perçoit donc la succession d'images présentées comme une scène se déroulant devant lui, entrecoupée des battements de paupières. L'illusion d'une image en mouvement résulte d'une tendance du cerveau à considérer que des images semblables sont des vues du même objet qui a changé ou s'est déplacé (on appelle ceci l'« effet phi »).

Après développement et tirage dans des laboratoires spécialisés, on fait défiler la pellicule positive devant une source de lumière blanche (projecteur) qui reproduit l'image animée (film) sur un support réfléchissant (en général un écran blanc).

Métiers du cinéma [modifier]

Article détaillé : Métiers du cinéma.

Le cinéma peut être une pratique amateur, artistique, mais il est aussi un corps de métier à part entière.

Les principaux postes du cinéma industriel sont :

acteurs et actrices

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Étapes de la fabrication d'un film [modifier]

Article détaillé : Étapes de la fabrication d'un film.

Les étapes comprennent une ou plusieurs des opérations suivantes (chaque opération étant plus ou moins facultative selon le type de film) :

Institutions [modifier]

Récompenses [modifier]

Article détaillé : Récompenses de cinéma.

Festivals [modifier]

Article détaillé : Festivals de cinéma.

Voir aussi [modifier]

Liens internes [modifier]

b:Accueil

Wikilivres propose un ouvrage abordant ce sujet : la réalisation de film.

wikt:

Le Wiktionnaire possède une entrée pour « le cinéma ».

commons:Accueil

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur le cinéma.


Liens externes [modifier]

Cet article a beaucoup trop de liens externes qui ne sont pas des sites de référence dans le domaine du sujet. Il est souhaitable – si cela présente un intérêt – de citer ces liens comme source.

  • (fr) Cinéma, Etc. Portail sur le monde du cinéma, comportant une section site/revue et un forum
  • (fr) Ciném-ArtForum de discussion convivial autours du 7ème art

Histoire du cinéma [modifier]

Analyse du cinéma [modifier]

  • (fr) Cadrage.net revue francophone de cinéma.
  • (fr) Ciné-club de Caen analyses détaillées de plus de 500 films.
  • (fr) Cinergon.net site de la revue francophone d'esthétique du cinéma et d'analyse de l'image.
  • (fr) Critikat analyses de films, dossiers et gros plans.
  • (fr) FIF de La Rochelle archives du festival international du film.
  • (fr) Hors Champ site de la revue canadienne francophone sur le cinéma.
  • (fr) Objectif Cinéma site sur l'actualité du cinéma (analyses, dossiers).
  • (en) //

    27/08/2007
    0 Poster un commentaire

    A découvrir aussi


    Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

    Inscrivez-vous au blog

    Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

    Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek