Définition des troubles du comportement alimentaire

 

Définition des troubles du comportement alimentaire

Les troubles du comportement alimentaire se caractérisent par des altérations du rapport à l’alimentation. On distingue différentes formes de troubles du comportement alimentaire, parmi lesquelles l’anorexie et la boulimie qui correspondent aux deux principales formes des troubles alimentaires. Cependant, ces deux pathologies, bien que souvent associées dans le langage commun, sont très diverses. Néanmoins, il n’est pas rare que les personnes qui souffrent d’une de ces deux pathologies, puissent osciller d’un extrême à l’autre. 

Définition de l’anorexie

L’anorexie est un trouble du comportement alimentaire caractérisé par un poids corporel en-dessous de la normale, et une image corporelle déformée. Les personnes souffrant d’anorexie contrôlent leur poids au moyen de jeûne volontaire, de laxatifs, de vomissements, d’exercice physique et autres mesures restrictives, comme des diurétiques et médicaments amaigrissants. 

Dans la majorité des cas, les patients refusent la définition de maladie. C’est pour cela que l’on parle d’image corporelle déformée et dans certains cas, les formes graves d’anorexie sont inclues dans la catégorie des psychoses : car la perception de la réalité est altérée.

L’anorexie est une maladie complexe, avec des composantes psychologiques, physiologiques, neurobiologiques et sociologiques. C’est une maladie sérieuse, qui soumet à un stress intense les organes et les ressources de l’organisme, en particulier le cœur et le système cardiovasculaire, en produisant un ralentissement de la fréquence cardiaque. Les personnes anorexiques présentent des déséquilibres électrochimiques marqués, et un faible taux de phosphate, qui provoque des troubles cardiaques, une faiblesse musculaire, un mauvais fonctionnement du système immunitaire et pour finir, dans les cas les plus graves, le décès du malade. 

De plus, les patients qui développent de l'anorexie lors de l’adolescence, peuvent souffrir de blocages de la croissance, de faibles taux d’hormones essentielles, et des taux de cortisol chroniquement élevés. Le cortisol est la principale hormone impliquée dans la genèse et le maintien des états de stress. L’ostéoporose peut aussi se développer, car une nutrition insuffisante provoque un retard de la croissance des structures osseuses, ainsi qu’une faible minéralisation.

Définition de la boulimie

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire caractérisé par l’ingestion rapide et répétée de quantités significatives de nourriture, suivie de la tentative de s’en libérer à travers le vomissement auto provoqué ou encore l’utilisation de laxatifs. L’hyperphagie est typiquement accompagnée d’une sensation de perte de contrôle, et souvent d’une absence de véritable appétit et de stimulation de satiété, jusqu’à provoquer des douleurs gastriques. La boulimie se manifeste souvent en alternance avec l’anorexie à l’intérieur du même trouble alimentaire.

La boulimie exprime la plupart du temps un énorme besoin d’amour et en même temps la nécessité de le rejeter. Les personnes qui souffrent de boulimie ont souvent vécu des rapports familiaux semblables ou identiques aux personnes souffrant d’anorexie. La voracité se manifeste par une hyperphagie incontrôlable, durant laquelle le patient éprouve deux sensations opposées :

- La satisfaction et la récompense immédiate, mais ces sentiments sont brefs. Ce sont des sentiments pour lesquels le boulimique vit pendant un moment, grâce à la sensation de plénitude provoquée par la nourriture.

- La destruction de tout ce qui est comestible par le vomissement.



12/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek