Firelight, le lien secret

 

Firelight, le lien secret
DVDCDLivresJeux
avec Amazon.fr

Firelight, le lien secret


Firelight

1997 - G.-B./France - Drame - 1h42
Réalisation : William Nicholson
avec : Sophie Marceau (Elisabeth), Stephen Dillane (Charles Godwin), Dominique Belcourt (Louisa), Kevin Anderson (John Taylor), Lia Williams (Constance)
Sortie France: 27 Mai 1998
 
Ajouter à mon bloc-note 
- Ma note: 

Ecrire une critique, un avis

-----------------------------------------------------

 

Le lien secret
Le lien secret


Réalisé par : William Nicholson

Acteurs : Sophie Marceau (Elisabeth), Stephen Dillane (Charles Godwin), Dominique Belcourt (Louisa), Kevin Anderson (John Taylor), Lia Williams (Constance)

Au XIXe siècle, Charles Godwin, jeune lord anglais, vient en France afin d'y trouver une jeune femme qui, moyennant une somme importante, accepterait de lui donner un enfant. Celle-ci doit s'engager à le lui remettre et à renoncer à le revoir. Elisabeth, une jeune Suissesse qui a besoin d'argent pour rembourser les dettes de son père, est choisie. Elle donne naissance à une petite fille qui lui est aussitôt enlevée. Plusieurs années passent et Elisabeth ne parvient pas à oublier cette enfant. Finalement, elle décide de retrouver sa fillette. Elle y parvient et réussit à se faire embaucher comme gouvernante chez lord Godwin, alors que celui-ci est absent. Sa fille, Louisa, est très solitaire et dotée d'un caractère plutôt difficile, ne supportant que la présence de son père. Lorsque Charles découvre l'identité de la gouvernante, il la renvoie...

Notre avis : Thèmes classiques, romantisme bon teint, beaux paysages, grande qualité artistique

-----------------------------------------------------

CRITIQUE TELERAMA

1T
La robe est stricte et sombre ; les cheveux relevés en chignon ; le visage, impassible, ne laisse transparaître nulle émotion. Ne pas se fier aux apparences : Elisabeth est frondeuse. Un mélange de Jane Eyre et de Catherine Earnshaw (héroïnes de Charlotte et d'Emily Brontë), une féministe avant la lettre. Sophie Marceau, dans un de ses meilleurs rôles depuis longtemps, incarne avec un subtil mélange de fougue et d'austérité cette femme du XIXe siècle qui rejette les carcans de son temps. D'abord en refusant le mariage, l'appartenance et la soumission à un mari. Ensuite en acceptant ­ pour éponger les dettes de son père ­ de servir de « ventre » : simple transaction financière qui ne devrait pas poser de problème. Mais l'instinct maternel...
William Nicholson connaît tous les ressorts du bon récit romantique. Violent, jamais gnangnan, son scénario pose quelques questions senties ­ et très modernes ­ sur la place de la femme dans la société. Manque juste un peu de souffle et de sensualité pour que le film se libère tout à fait des conventions et aborde des rivages plus troubles. Isabelle Danel



26/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek