Il était une fois dans l'Ouest

Il était une fois dans l'Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes?, voir Il était une fois.

Il était une fois dans l'Ouest est un film de Sergio Leone sorti à l'écran le 27 août 1969.

Ce film est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre du genre western spaghetti qui a permis un renouveau du western.

Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

Alors qu'il prépare une fête pour l'arrivée de sa femme qu'il a épousée un mois plus tôt à La Nouvelle-Orléans, Bet McBain est tué avec ses trois enfants. Jill McBain hérite alors des terres de son mari, convoitées par Morton, le commanditaire du meurtre. Mais les soupçons se portent sur un aventurier, Cheyenne…

Il était une fois dans l'Ouest est un film dont l'action se passe lors de la conquête de l'ouest américain. Il tourne autour de la construction du chemin de fer et met en scène divers personnages représentatifs des westerns classiques pour mieux les détourner.

Sergio Leone en fait une œuvre imposante et personnelle, ce qui serait la raison de son échec commercial aux É.-U., contrairement à l'Europe qui lui a fait un triomphe.

Claudia Cardinale hérite d'un rôle de tenancière au grand cœur, Jason Robards celui de l'aventurier sans scrupule qui trouvera la rédemption, Henry Fonda la crapule embauchée par le boss du chemin de fer pour hâter sa construction.

Fiche technique [modifier]

Distribution [modifier]

Autour du film [modifier]

  • Sergio Leone, qui avait déjà essayé d'engager — sans succès — Charles Bronson dans les films Pour une poignée de dollars et Le Bon, la brute et le truand, obtint enfin son accord pour interpréter Harmonica. Cet indien obnubilé par son désir de venger son frère assassiné par Frank, l'impitoyable tueur joué avec conviction par Henry Fonda. Leone tenait absolument à avoir Fonda pour le rôle de Frank, contre-emploi des rôles de braves types honnêtes qui firent sa renommée. Au tout début du tournage, à l'arrivée de Fonda, Leone, le voyant arriver avec des lentilles de couleur et une barbe, voulut immédiatement le remplacer. Mais après avoir été maquillé et habillé, celui-ci convainquit le réalisateur sans dire un seul mot.
  • Pour la scène du début avec les trois tueurs, Leone désirait, en forme de clin d'œil, les faire jouer par les trois protagonistes du Bon, la brute et le truand (Lee Van Cleef, Eli Wallach et Clint Eastwood). Mais Eastwood, dont la notoriété commençait à grandir, refusa. L'un de ces gredins est joué par Jack Elam, second couteau dont le strabisme sert admirablement cette scène. L'acteur noir qui apparait dans cette scène est lui Woody Strode, devenu célèbre dans le monde du western pour avoir joué le Sergent noir de John Ford. Le dernier larron est également une tête connue puisqu'on le voit déja dans Bon, la brute et le truand.
  • La musique du film a été composée et dirigée par Ennio Morricone, complice de tous les instants de Sergio Leone. Selon certaines interviews du compositeur, Leone lui aurait fait refaire le travail vingt fois avant de se déclarer satisfait. La musique était jouée sur le plateau durant le tournage afin de mieux imprégner les acteurs. La bande originale resta très longtemps en tête des hit-parades. Elle est conçue autour de quatre thèmes pour les quatre personnages principaux: Jill, Harmonica, Frank et Cheyenne.

Citations [modifier]

  • Il joue de l'harmonica... mais il joue aussi de la gâchette (Cheyenne).
  • Je n'ai aucune confiance en quelqu'un qui porte à la fois une ceinture et des bretelles... en quelqu'un qui doute de son pantalon (Frank)
  • Vos amis ont un fort taux de mortalité. Hier trois, aujourd'hui deux... (Harmonica)
  • Il joue de l'harmonica quand il devrait parler, et il parle quand il ferait mieux de jouer (Cheyenne)
  • J'ai vu trois de ces cache-poussière tout à l'heure ; à l'intérieur il y avait trois hommes... À l'intérieur des hommes, il y avait trois balles (Harmonica)
  • Il taille un morceau de bois... et j'ai l'impression que quand il aura fini, il se passera quelquechose (Cheyenne)
  • L'harmonica : Vous avez amené un cheval pour moi ?
Les trois hommes de Frank : Bah, question chevaux, on est un peu justes, on s'excuse ! (rires moqueurs)
L'harmonica : Mmmm, j'en vois deux qui ne sont à personne...

Voir aussi [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek