Immuno-génétique des troubles psychotiques

 

Immuno-génétique des troubles psychotiques

Immunologie et immuno-génétique des troubles psychotiques

Des travaux récents, en particulier réalisés par les équipes de la Fondation FondaMental, suggèrent fortement que des dysfonctionnements de la réponse immunitaire et inflammatoire pourraient être à l’origine des troubles psychotiques (schizophrénie, troubles bipolaires) et des pathologies immunologiques qui leur sont souvent associées (diabète, maladies cardio-vasculaires, syndromes métaboliques), suggérant ainsi l’implication de mécanismes  communs aux deux types d’affections.
 
En outre, de nombreux arguments convergent en faveur de l’implication d’infections virales dans le déclenchement de certaines formes de ces psychoses.

S’appuyant sur les recherches en cours, les équipes de la Fondation FondaMental s’intéressent donc aux rétrovirus endogènes. Réactivés par des infections virales survenant in utéro, puis pendant l’enfance, ces derniers pourraient déclencher la copie de particules rétrovirales neurotoxiques et neuro-inflammatoires qui, en interaction avec des molécules de l’immunité, seraient à l’origine des phénomènes sous tendant le développement des troubles psychotiques.

L’ensemble de ces données montre bien qu’il s’agit d’une approche conceptuelle nouvelle et passionnante des troubles psychotiques majeurs, amenant naturellement à se demander si les psychoses majeures ne seraient pas des maladies immunologiques somme toute « comme les autres ». Si cela s’avérait être le cas, il s’agirait d’une révolution conceptuelle aux innombrables retombées diagnostiques, cliniques et thérapeutiques.



12/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek