Inconscient collectif

 

Inconscient collectif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Psychologie
Approches et courants
PsychodynamiqueHumanisme
BéhaviorismeCognitivisme
Neuropsychologie
Branches
Psychologie sociale
Psychologie clinique
Psychologie cognitive
Psychologie différentielle
Concepts
IntelligenceCognition
MotivationÉmotion
Psychothérapie
Auteurs
Sigmund FreudCarl Gustav Jung
Abraham MaslowCarl Rogers
Jean PiagetFrançoise Dolto
Ivan PavlovBurrhus F. Skinner
Kurt LewinStanley Milgram
Daniel KahnemanHerbert Simon
Voir aussi
PortailCatégorie

La notion d’inconscient collectif a été mise en avant par le psychanalyste Carl Gustav Jung. Elle est reprise, de manière parfois très différente, par différentes écoles de psychanalyse ou s’inspirant de la psychanalyse. Elle est généralement considérée comme pseudo-scientifique par les psychologues, car relevant plus de l'occultisme que de la psychologie scientifique.

Carl Gustav Jung, qui parle aussi d'inconscient impersonnel, utilise cette notion sous différentes acceptions, allant d'un modèle structural des fondements instinctifs de l'inconscient, à l'idée d'une transmission héritée de certains contenus inconscients. Cette notion est pour lui toujours étroitement liée à sa définition des archétypes, préformes vides qui structurent et dynamisent l'ensemble des processus psychiques, perceptifs, affectifs, cognitifs, comportementaux etc.

Pour Sigmund Freud, fondateur de la psychanalyse, l'inconscient se caractérise avant tout par le fait qu'il naît du refoulement originel, et est en relation dynamique avec le système Conscient/Préconscient au travers des mécanismes de défenses, au premier rang desquels figure le refoulement. L'inconscient freudien n'est donc pas une donnée a priori. Cependant Freud a décrit les fantasmes originaires, données a priori et collectives de l'inconscient, mais tous les freudiens ne s'accordent pas sur l'interprétation à donner de ce concept.

Au contraire, pour Jung, l'inconscient est constitué de tout ce qui n'est pas conscient. Il se situe ainsi dans la ligne de l'école française de Paul Janet. De ce fait l'approche des deux hommes ne peut que partiellement se correspondre. Au sein de l'inconscient, Jung différencie l'inconscient personnel, qui recoupe à peu près ce que, au début du XX° sciècle, Freud entendait par l'inconscient (Freud, puis certains freudiens, ont, depuis, fait significativement évoluer ce concept), et l'inconscient collectif, ou inconscient impersonnel, qui est la donnée a priori de l'âme humaine, sa part de réalité objective. Il est constitué par les archétypes. « Pour moi ce concept ne relève que de la théorie de la connaissance. […] En un sens je pourrais dire de l’inconscient collectif exactement la même chose que Kant disait de la chose en soi » (C.G. Jung, Correspondance 1906-1940, Paris, Albin Michel, 1992, pp.133-135)

Critiques de la notion [modifier]

Carl Gustav Jung forge la notion d'inconscient collectif suite à son intérêt pour l'ésotérisme et l'occultisme. Dans son oeuvre, il essaie de justifier sa croyance en l'occultisme via diverses notions, dont celle d'inconscient collectif et de synchronicité (concept pseudo-scientifique censé expliquer l'astrologie, la divination ou d'autres phénomènes de perceptions extra-sensorielles).

Les éléments empiriques que le psychanalyste amène pour tenter de prouver l'existence de l'inconscient collectif sont largement anecdotique (il raconte tel ou tel souvenir qu'il a d'un événement qui s'est produit avec un de ses patients), et peuvent s'expliquer par l'éducation, et la présence d'éléments culturels dans l'environnement des sujets. Carl Gustav Jung espérait qu'un jour des preuves d'une transmission génétique de son inconscient collectif serait découvert par les biologistes. Or, aujourd'hui, on sait qu'il n'existe pas de gène de l'inconscient, ou de gènes qui transmettent des savoir culturels. [réf. nécessaire] De par cet échec, les psychologues considèrent aujourd'hui que l'hypothèse d'un inconscient collectif a été réfutée.

Utilisations dans d'autres médias [modifier]

  • Dans le film de science-fiction "The Island" (2005), des clones créés adultes et maintenus en isolation hors du monde dans une base souterraine se découvrent des compétences et souvenirs appartenant à leurs modèles originaux. Ses compétences et souvenirs se transmettraient génétiquement, ce qui correspond à ce que Carl Gustav Jung envisageait pour son inconscient collectif.

Articles liés [modifier]



11/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek