La Dépression : Et les idées suicidaires ?

 

La Dépression : Et les idées suicidaires ?


Est-il normal d'avoir parfois des idées suicidaires ?

Lorsqu'on est déprimé, il arrive qu'à un moment ou à un autre, on pense au suicide. C'est un phénomène fréquent, et vous n'avez pas à vous culpabiliser ou à vous en affoler. Mais ce n'est pas non plus quelque chose d'anodin, et il est important de ne jamais garder ces idées pour vous seul : parlez-en impérativement à votre médecin.

Jusqu'où cela peut-il aller ?

La plupart du temps, ces idées sont vagues et passagères. Elles sont davantage liées à une lassitude de se battre pour le quotidien ("J'en ai marre de la vie") plutôt qu'à un désir actif de mourir. Mais, si vos pensées sont très précises quant à la façon et au moment de vous donner la mort, appelez votre médecin. Il vous aidera à faire face à ces idées. Pensez aussi à lui signaler si vous avez déjà fait des tentatives de suicide dans votre passé, même à l'adolescence.

Si je n'ai pas d'idées de mort ...

Souvent aussi, malgré de vagues pensées à ce sujet, les déprimés savent qu'ils n'en arriveront pas là. Ils ne veulent pas laisser derrière eux des proches qu'ils aiment ou ils savent au fond d'eux-mêmes que, dans quelque temps, ils iront mieux.

Témoignage

René, 74 ans, retraité"Pendant ma dépression, j'en étais venu à penser à la mort.
Je me disais que tout serait plus simple si je n'existais plus.
J'avais l'impression que je ressentirai toujours la même souffrance, qu'il n'y avait aucune solution pour moi, que j'allais devenir un poids pour mon entourage...
Je n'en parlais à personne, à la fois parce que j'avais honte de ces pensées, et parce que je ne voulais pas affoler mes proches; mais aussi parce que je voulais garder ma liberté de décider. Je ne voulais pas qu'on m'influence, et j'étais sûr que mes raisons de vouloir mourir étaient bonnes.
Puis, mon médecin généraliste, qui devait se douter de quelque chose, m'a tendu la perche, et je lui ai parlé de mes idées suicidaires. Cela m'a beaucoup soulagé de pouvoir me confier à quelqu'un. Et surtout, il a su trouver les mots justes pour me dissuader de faire une bêtise. Peu de temps après, le traitement commençait à faire effet, et ces idées ont complètement disparu. Cela aurait vraiment été absurde que je me suicide.
Mais sur le moment, j'étais persuadé que c'était la seule solution..."

 


Ce que je dois savoir sur la dépression :



20/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek