Le fabriquant de l'antipsychotique ZYPREXA accusé d'avoir CACHE les RISQUES

 

 

 

 

Le fabriquant de l'antipsychotique ZYPREXA accusé d'avoir CACHE les RISQUES

 

http://www.psychomedia.qc.ca/medicaments/2008-03-11/le-fabriquant-de-l-antipsychotique-zyprexa-accuse-d-avoir-cache-les-risques

 

Soumis par Gestion le 11 mars 2008 ActualitéAntipsychotiques
 L'État du Connecticut se joint à au moins 9 autres États américains pour poursuivre la compagnie pharmaceutique Eli Lilly and Co. concernant le médicament antipsychotique Zyprexa (Olanzapine).

Le Zyprexa, comme d'autres antipsychotiques atypiques dits antipsychotiques de deuxième génération, est utilisé pour le traitement de la schizophrénie, du trouble bipolaire et de façon "off-label" (hors approbation, mais légale) pour le traitement des troubles anxieux.

La poursuite accuse Eli Lilly d'avoir mené une campagne de marketing illégale en faisant la promotion du Zyprexa pour des usages non approuvés ("off-label uses") incluant le traitement des enfants.


Le représentant de l'État du Connecticut affirme également que la campagne cachait les risques associés à ce médicament incluant le diabète, le gain de poids et les problèmes cardio-vasculaires.

La cause est actuellement entendue dans l'État de l'Alaska. Eli Lilly pouvait et aurait dû avertir les médecins dès 1998 du lien entre le Zyprexa et le diabète, a affirmé un expert s'adressant aux jurés.

Lilly a attendu jusqu'en 2007 pour ajouter un avertissement sur l'emballage du médicament reflétant la tendance de ce dernier à causer un important gain de poids et des changement dans les taux de sucre sanguin.

 

Le Zyprexa est de loin le médicament le plus vendu de Lilly avec des ventes mondiales de $4.8 milliards l'an passé.

 

Un porte-parole de Eli Lilly a assuré que la compagnie est engagée à respecter de hauts standards éthiques et ne fait la promotion que des usages approuvés.

PsychoMédia avec source:
New York Times

 

-----------------------------------------------------

Prise de poids et diabète associés à l'antipsychotique Zyprexa


Soumis par Gestion le 21 décembre 2006 ActualitéAntipsychotiquesDiabèteObésité
 Le géant pharmaceutique Eli Lilly a cherché pendant une décennie à minimiser les risques associés à son antipsychotique-vedette, le Zyprexa (olanzapine), affirmait récemment le New York Times dans une série d'articles.

Le Zyprexa, comme d'autres antipsychotiques dits de deuxième génération, est utilisé pour le traitement de la schizophrénie, du trouble bipolaire et de façon "off-label" (hors approbation, mais légale) pour le traitement des troubles anxieux.
Citant des centaines de documents et de messages e-mail parmi les hauts dirigeants de la compagnie fournis par un avocat représentant des malades, le Times affirme que Lilly a caché des informations importantes aux médecins sur les liens du médicament avec un gain de poids et un taux de sucre sanguin élevé (hyperglycémie) qui est un facteur de risque pour le diabète.

Selon des publications de la compagnie, 30% des patients prenant le Zyprexa ont pris 10 kilos (22 livres) en un an, certains rapportant même un gain de 45 kilos (100 livres) ou plus. Les représentants pharmaceutiques avaient comme consigne de ne pas mettre ces données en évidence dans leurs conversations avec les médecins.

Dans une réaction écrite à l'article du Times, Lilly dénie que son médicament soit plus susceptible de causer le diabète que les autres médicaments couramment utilisés pour traiter la schizophrénie, disant que les documents ont été divulgués de façon illégale et hors contexte. Il n'y a pas de preuve scientifique que le Zyprexa cause le diabète, affirme la compagnie.

Avec des ventes de $4.2 milliards l'an passé, Zyprexa est de loin le meilleur vendeur de Lilly qui est utilisé par 2 millions de personnes à travers le monde, selon le Times.

Le Times rapporte que la compagnie s'inquiétait des effets secondaires de son médicament dès 1999. Les recherches marketing de la compagnie indiquaient que les psychiatres rapportaient de façon consistante beaucoup plus de taux de sucre sanguins élevés et de diabète qu'avec les autres antipsychotiques.

Lilly a accepté, l'an passé, de payer $700 millions pour régler 8000 réclamations, en arrangement hors cours la plupart du temps, toujours selon le Times.

PsychoMédia avec source:
Medpagetoday

----------------------------------------------------------

Antipsychotique Zyprexa: prise de poids, cholestérol élevé et hyperglycémie

 

Soumis par Gestion le 5 octobre 2007 ActualitéMédicaments
 La compagnie pharmaceutique Eli Lilly and Co. a annoncé vendredi qu'elle met à jour l'étiquetage pour les États-unis de ses médicaments Zyprexa (Olanzapine) et Symbyax (combinaison d'Olanzapine et de fluoxetine - Prozac). Cette décision intervient dans le contexte de pourparlers avec la FDA (Food and Drugs Administration), l'autorité de surveillance du médicament, a indiqué la compagnie.
Les étiquettes comporteront des avertissements concernant le gain de poids, les niveaux élevés de triglycérides, de cholestérol et de sucre sanguin.

Le Zyprexa (approuvé en 1996) est un antipsychotique atypique (ou de deuxième génération) utilisé pour le traitement de la schizophrénie et du trouble bipolaire. Le Symbyax (approuvé en 2003) est utilisé pour le traitement du trouble bipolaire.

Le Zyprexa est aussi couramment utilisé "off label" (hors approbation, mais légale) pour le traitement des troubles anxieux.

L'avertissement indiquera que les patients traités avec le Zyprexa peuvent prendre du poids jusqu'à deux ans après le début du traitement, contrairement aux affirmations précédentes de la compagnie selon lesquelles la prise de poids atteignait un plateau quelques mois après le début du traitement.

En décembre passé, dans une série d'articles, le New York Times affirmait que Lilly avait caché pendant une décennie des informations importantes aux médecins sur les liens du Zyprexa avec l'obésité et un taux de sucre sanguin élevé (hyperglycémie) qui est un facteur de risque pour le diabète.

Le Times rapportait que, selon des publications de la compagnie, 30% des patients prenant le Zyprexa ont pris 10 kilos (22 livres) en un an, certains rapportant même un gain de 45 kilos (100 livres) ou plus.

Les préoccupations sur les effets secondaires du Zyprexa ont augmenté depuis au moins 2004, rapporte cette semaine le New York Times et les prescriptions et les parts de marché ont baissé drastiquement durant la même période.

PsychoMédia avec sources:
CNN
New York Times

Voyez également



24/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek