Le syndrome d’apnées du sommeil

 

Le syndrome d’apnées du sommeil

Nombreux sont les ronfleurs qui souffrent du syndrome d’apnées du sommeil. En pratique, si vous ronflez, que vous vous réveillez encore fatigué et somnolez dans la journée, il est recommandé de consulter afin de dépister d’éventuelles apnées du sommeil préjudiciables à la santé. Le point sur ce fréquent syndrome d’apnées du sommeil. 

Apnées du sommeil : symptômes et complications

Apnées du sommeil : symptômes et complications

Le syndrome d'apnées du sommeil est très fréquent, avec 2,5 millions de Français touchés. Il se caractérise par des arrêts respiratoires répétitifs au cours du sommeil. L'altération du sommeil et de la qualité de vie est importante, mais les conséquences sont bien plus larges, à commencer par une forte augmentation du risque cardiovasculaire.

Quelle est l'origine du syndrome d'apnées du sommeil ?

Le syndrome d'apnées du sommeil désigne des obstructions répétitives au cours du sommeil des voies aériennes supérieures. Ces arrêts respiratoires sont dus à un relâchement des tissus du pharynx. Il existe des facteurs anatomiques favorisants : luette allongée, voile du palais épais, langue volumineuse, amygdales imposantes, obstruction nasale et mandibule en retrait, ainsi que des facteurs d'hygiène de vie influençant l'évolution des apnées : surcharge pondérale, tabagisme, consommation d'alcool.

Comment savoir si l'on souffre d'apnées du sommeil ?

On utilise l'indice IAH qui correspond au nombre d'apnées par heure de sommeil. Selon la définition internationale, une personne souffre d'apnées du sommeil lorsque l'indice IAH est supérieur à 15 apnées par heure de sommeil ou inférieur à 5 mais avec au moins deux des symptômes suivants : sommeil non récupérateur, fatigue, insomnie, réveil sans respiration en haletant, réveil en étouffant, ronflements sonores, arrêt respiratoire rapporté par le conjoint. Quant au diagnostic, il repose sur un enregistrement polysomnographique du sommeil réalisé dans un centre du sommeil ou plus simplement, en cas de présomption, sur une polygraphie respiratoire qui peut alors être réalisée à l'hôpital ou à domicile.

Les conséquences des apnées du sommeil

Les conséquences immédiates interfèrent avec la qualité de vie. Les arrêts respiratoires répétitifs pendant la nuit provoquent souvent des micro-réveils, lesquels perturbent le cycle du sommeil, ce qui limite le temps de sommeil récupérateur. C'est ainsi que 60% des consultations spécialisées du sommeil ont pour origine un syndrome d'apnées du sommeil. Les patients souffrent de fatigue et de somnolence durant la journée. Par ailleurs, 90% des apnéiques ronflent. Ils sont également sujets à des maux de tête au réveil. A plus long terme, les conséquences sont franchement négatives pour la santé avec un risque accru d'hypertension artérielle et de problèmes cardiovasculaires (accident vasculaire cérébral, infarctus). Le syndrome d'apnées du sommeil est également à l'origine de troubles du comportement : changement de personnalité, comportement agressif et irritable, périodes de désintéressement, syndrome dépressif, difficultés de concentration, etc. Et enfin, particulièrement en raison de la somnolence, le risque d'accident de la route et professionnel est très élevé chez les apnéiques. En conclusion, si vous souffrez d'arrêts respiratoires intempestifs pendant votre sommeil (dont vous avez conscience ou signalés par votre conjoint), si vous ronflez et si vous vous sentez très fatigué, voire dépressif, consultez un ORL ou un spécialiste du sommeil afin de traiter vos apnées du sommeil et ainsi éviter des complications graves.

Mis à jour par le 22/05/2013
Créé initialement par Isabelle Eustache le 02/06/2008

Sources : FMC, Le Quotidien du Médecin, 28 mai 2008.

Spira AP, et al., J Am Geriatr Soc. 2008 Jan;56(1):45-50.

Dong JY, et al., Atherosclerosis. 2013 May 3. doi:pii: S0021-9150(13)00268-2.

---------------------------------------------------------------------

Apnées du sommeil : le diagnostic se simplifie

Apnées du sommeil : le diagnostic se simplifie

Le syndrome d'apnées du sommeil est très fréquent. Par opposition, très peu de personnes sont traitées. Une méthode de diagnostic simplifié devrait enfin permettre de dépister un plus grand nombre de sujets concernés. Et les suspects sont nombreux car les facteurs de risque sont fréquents : ronflements, troubles du sommeil, surpoids, antécédents cardiovasculaires, etc.

Apnées du sommeil : un syndrome fréquent mais très peu traité

Le syndrome d'apnées du sommeil se caractérise par de brèves pauses respiratoires qui se répètent un grand nombre de fois au cours du sommeil. C'est une des principales causes de ronflements. Mais les conséquences peuvent être très graves. En perturbant le sommeil, les apnées génèrent de la fatigue et des somnolences diurnes à l'origine de nombre d'accidents domestiques, du travail et aussi de la route. Parallèlement, ce syndrome est bien connu pour augmenter le risque de maladies cardiovasculaires. On estime à 2,5 millions le nombre de Français qui souffrent d'apnées du sommeil. Mais cette maladie est rarement diagnostiquée et très peu bénéficient d'un traitement, environ 15% seulement. Il convient bien entendu de favoriser le dépistage. D'inciter les personnes concernées à consulter afin d'établir un diagnostic. C'est ce que font les associations, les organismes impliqués et par exemple les pouvoirs publics à travers des campagnes nationales sur le sommeil.

Mais comment réalise-t-on le diagnostic d'apnées du sommeil ?

C'est là que les choses se compliquent un peu. Le diagnostic passe par un enregistrement polysomnographique du sommeil. Celui-ci comprend classiquement un enregistrement de l'activité cérébrale (électroencéphalogramme), des mouvements des yeux et des muscles sous le menton. Il permet de déterminer la qualité du sommeil et de rechercher la présence de micro-éveils. On enregistre aussi souvent les mouvements du cœur, la fonction respiratoire, la pression artérielle, pulmonaire, dans l'œsophage, les mouvements musculaires au niveau des jambes, on dose certains marqueurs hormonaux (mélatonine), on recherche une éventuelle épilepsie, etc. On comprend pourquoi ce type d'enregistrement est réalisé dans des centres spécialisés du sommeil.

Diagnostic simplifié des apnées du sommeil

Heureusement, un autre enregistrement, simplifié celui-ci, est disponible et aujourd’hui utilisé en première intention. Il enregistre principalement les ronflements, la ventilation et les muscles. Il peut être réalisé dans des structures moins complexes, comme des centres hospitaliers ou des cliniques. Mais il existe une technique encore plus simplifiée qui permet de réaliser des enregistrements à domicile (polygraphie respiratoire également avec un appareil de monitorage à domicile qui mesure le taux d’oxygène, le flux de l’air dans le nez, la bouche, les variations respiratoires et les ronflements). Autre progrès, on s'achemine vers une forte réduction du nombre de capteurs, sans perdre en fiabilité. On peut ainsi inciter une plus grande proportion de personnes au dépistage et les populations susceptibles de présenter des apnées du sommeil sont nombreuses. Si comme indiqué précédemment, les ronfleurs sont les principaux suspects, ils ne sont pas les seuls. Un syndrome d'apnées du sommeil devrait être systématiquement recherché chez les personnes présentant un trouble du sommeil, comme une hypersomnie par exemple, des somnolences diurnes, un surpoids ou présentant des complications cardiovasculaires (un tiers des personnes ayant fait un infarctus du myocarde souffrent d'apnées du sommeil et 40 à 50% en cas d'antécédent d'accident vasculaire cérébral), etc.

Mis à jour par le 22/05/2013
Créé initialement par Isabelle Eustache le 26/02/2007

Sources : Congrès Hebdo, Le Quotidien du Médecin, 2 février 2007. http://www.syndrome-apnee-sommeil.fr. Société de pneumologie de langue française, Escourrou P. et al., Rev. Mal. Respir., 2010, 27 : S115-23.

---------------------------------------------------------------------

 



27/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek