TEST Troubles du sommeil

 

 

 

 

TEST Troubles du sommeil

 

Le sommeil est altéré par l’anxiété, la dépression et la majorité des troubles psychiatriques. Certains médicaments comme les psychotropes modifient le sommeil. L’alcool et les drogues, en général, ont un effet très négatif sur le sommeil. Certains troubles se révèlent exclusivement au cours du sommeil, comme les apnées du sommeil ou le syndrome des jambes sans repos. Ces maladies accentuent la fatigue et parfois la dépression.

A la Clinique du Château nous sommes très attentifs au sommeil de nos patients. Nous intervenons à différents niveaux pour améliorer et traiter les troubles du sommeil.

  • Les ateliers du sommeil du mercredi sont un moment d’échange sur le sommeil, ses mécanismes, les effets des médicaments et les pathologies impliquées. Le patient hospitalisé et sa famille ont la possibilité d’y participer.
  • La Clinique du Chateau travaille avec le Réseau Morphée, pour la mise en place d'un groupe d'éducation thérapeutique et des actions de présentation et d'information des patients, des familles et du public en général.
  • La Clinique du Château dispose d'un laboratoire du sommeil et de la possibilité de faire des enregistrements polysomnographiques du sommeil. Ils sont réservés aux patients dont les troubles nécessitent des investigations complémentaires  effectués à la demande du médecin. 

Vous allez avoir un enregistrement du sommeil :

L’examen polysomnographique est l’examen de choix pour étudier le sommeil. Il se fait le plus souvent au cours d’une nuit passée en laboratoire de sommeil mais peut aussi être réalisé, dans certains cas, à domicile sans hospitalisation, on parle alors d’examen ambulatoire.

Une polysomnographie comporte l’enregistrement de nombreux signaux. Ceux de l’activité électrique de votre cerveau et de différents paramètres qui permettent soit de différencier les stades de sommeil, comme les mouvements des yeux et la tension des muscles du menton, soit de rechercher des anomalies associées au sommeil (mouvements des jambes, troubles du rythme cardiaque ou troubles respiratoires).

En pratique, le technicien chargé de l’enregistrement colle des capteurs sur votre cuir chevelu, sur vos tempes, sur votre menton, sur vos jambes, et sur le thorax. Ces capteurs s’appellent des électrodes. Elles sont collées avec une colle naturelle le collodion. Vous aurez 2 ceintures, l’une thoracique, l’autre abdominale qui enregistrent les mouvements respiratoires. Des capteurs de son et de position sont collés à la base du cou et sur le thorax. Si vous avez un collier il faudra le retirer. Pour les messieurs, le technicien sera éventuellement amené à raser les poils situés sur le haut du thorax. Un capteur, couramment appelé « lunettes à oxygène » permet de visualiser l’air qui passe par vos narines. Enfin vous aurez un doigtier autour de votre index qui enregistrera l’oxygénation du sang.

Tous ces capteurs ne sont pas douloureux mais sont reliés à des fils qui limiteront un peu vos mouvements.

Le lendemain matin à votre réveil les électrodes et les capteurs seront retirés sauf si des tests dans la journée sont prévus.

Vous allez faire des tests d’endormissement :

Ces tests servent à évaluer votre propension au sommeil, ou au contraire, à lutter contre le sommeil, en conditions monotones. Ils sont réalisés en laboratoire, sous la surveillance d’un technicien.

On distingue :

  • Les tests itératif de latence d’endormissement (TILE ou MSLT) qui permettent d’objectiver la somnolence et au cours desquels on étudie la structuration du sommeil obtenu. Ils permettent d’affirmer le diagnostic de narcolepsie dès qu’il y a 2 endormissements en sommeil paradoxal.
  • Les tests de maintien d’éveil (TME ou MWT) qui permettent de voir si vous arrivez à lutter contre l’envie de dormir.

Plusieurs fois au cours de la journée (4 ou 5 fois toutes les 2 heures répartis au cours de la journée) on vous demandera de vous allonger et de vous laisser aller au sommeil (pour les TILE) ou de vous assoir confortablement dans le noir et de lutter contre le sommeil (pour les TME).

Ces tests font suite à une nuit d’enregistrement du sommeil.

Vous sortez le soir vers 18 heures.

Pour évaluer votre sommeil, vous pouvez remplir le questionnaire avant votre consultation : Questionnaire_sommeil.pdf 

 



07/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek