L’entourage familial & social du BIPOLAIRE

 

 

Dépression et troubles bipolaires
Sommaire


 L’entourage familial & social



Il est important que les familles ne soient pas tenues à l’écart de la prise en charge et de l’information. Elles souffrent également des effets négatifs liés à la maladie.


Lorsque le diagnostic tombe, il est parfois très difficile de l’accepter et de le comprendre. Le sentiment de culpabilité est souvent présent. Un soutien moral permanent est alors nécessaire. Cela parait évident mais ce n’est malheureusement pas acquis par tous. Les proches souffrent, même s’ils n’osent l’avouer, et font parfois preuve de rejet ou de déni face à cette maladie mentale. La cause : la peur et l’ignorance de cette pathologie. C’est pourtant en regardant la réalité de la maladie en face, en respectant la personne atteinte et en faisant front avec elle que l’évolution de la maladie peut être positive.

Les proches doivent trouver un juste milieu entre l’absence d’implication et la substitution au soignant. Ces deux comportements extrêmes partent souvent de bonnes intentions : soit les proches ne veulent pas interférer dans la prise en charge, soit ils veulent aider au maximum le patient. Quel que soit l’amour que vous portez à une personne souffrant des troubles bipolaires, ne devenez pas une victime sur le plan émotionnel ou financier. 
 
Souvent, les familles de personnes bipolaires se sentent également isolées, voire incomprises par leur entourage. Or, il est nécessaire de rappeler que dans chaque famille au sens large, un membre présente des troubles bipolaires.

Des groupes de soutien destinés aux familles existent : grâce à eux vous pourrez discuter, exprimer et partager vos émotions, vous renseigner sur le trouble bipolaire et les traitements. N’hésitez pas à vous en rapprocher. Ainsi l’association Argos 2001 organise des activités de groupes de patients bipolaires et des conférences d’information autour de cette maladie.

Témoignages :


 L’entourage professionnel


Le rôle de l’entreprise, dans la stabilisation et l’évolution du trouble bipolaire chez la personne atteinte, est primordial. Il est cependant très difficile pour une personne bipolaire de rester en poste.

Les entreprises ont des niveaux de compréhension variables face aux troubles de l’humeur. Et, malgré les traitements, la personne peut être dans l’incapacité de contrôler son comportement. Elle peut donc provoquer des tensions au sein de son entourage professionnel.

L’entreprise peut être un lieu d’équilibre mais également un lieu où existent de nombreux facteurs pouvant précipiter ou déclencher des troubles. Des interlocuteurs tolérants sont les meilleurs garants de l’équilibre psychologique de la personne.

Cependant, un trop grand stress peut provoquer chez une personne bipolaire des accès maniaques ou une dépression. Toutefois, chaque personne ne perçoit pas le stress de la même manière… Ainsi une promotion professionnelle peut être vécue comme une grande période de stress, en raison par exemple d’une augmentation prévisible de la charge de travail. 



01/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek