Les antidépresseurs ont très peu d'efficacité pour les dépressions légères et modérées

 

 

Les antidépresseurs ont très peu d'efficacité pour les dépressions légères et modérées

 

 

 

                               
       
Les antidépresseurs ont peu d'efficacité dans les cas de dépression légère ou modérée, selon une  analyse publiée dans le Journal of the American Medical Association  (JAMA).

Jay Fournier de l'Université de Pennsylvanie et ses collègues ont analysé les données de six  essais cliniques publiés depuis 1989 comparant les antidépresseurs paroxétine (Deroxat ou  Paxil) ou imipramine (Tofranil) (1) à un placebo (produit inactif).  Seuls les essais impliquant des participants présentant un éventail de sévérité de dépression étaient inclus. Au total   718 personnes étaient inclues dans ces essais.

Pour les personnes dont les résultats à l' Échelle de dépression de Hamilton (faites le test)étaient plus bas que 23, l'effet du traitement était  considéré comme minime, rapportent les auteurs.    


  
    
                    L'effet des antidépresseurs n'était supérieur à celui du placebo que lorsque le résultat à  l'échelle était de 25 ou plus. "L'ampleur de l'efficacité comparativement au placebo augmentait  avec la sévérité des symptômes de dépression et pouvait être minime ou non existante, en moyenne, chez les  personnes ayant des résultats indiquant une dépression légère à modérée", écrivent les auteurs. 

"Cette importante caractéristique des résultats des essais n'est pas reflétée dans les messages implicites présentés pour le marketing de ces médicaments aux cliniciens et au public", disent les auteurs. "Il y a peu de mention du fait que les données sur l'efficacité proviennent d'études qui excluent précisément les personnes qui retirent peu de bénéfice des médicaments"

Selon David Hellerstein de l'Université Columbia, une limitation de cette étude est que la paroxétine et l'imipramine (Tofranil) comportent plus d'effets secondaires que les autres antidépresseurs ce qui peut avoir influencé l'adhérence au traitement et les taux d'abandon. Les doses d'imipramine utilisées étaient aussi insuffisantes selon Hellerstein qui considère toutefois que cette étude met tout de même en lumière le peu d'efficacité des antidépresseurs pour les dépressions qui ne sont pas sévères. 


05/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek