Les causes du trouble bipolaire

Les causes du trouble bipolaire

Le trouble bipolaire : Guide d'information

Plusieurs facteurs contribuent à causer le trouble bipolaire ; et son mécanisme précis nous échappe. Cependant, il existe un solide élément de preuve que des facteurs biologiques - y compris génétiques – jouent un rôle important. Cela ne signifie pas pour autant qu’une personne doit hériter des gènes : les gènes en question pourraient être modifiés au moment de la conception.

Les gènes régissent la formation des cellules et de leur contenu. Les scientifiques sont d’avis que des changements génétiques peuvent causer la production de protéines défectueuses dans les cellules cérébrales. Ces protéines peuvent alors causer le trouble bipolaire. De nos jours, les chercheurs étudient différentes protéines qui pourraient intervenir dans cette maladie :

  • les protéines qui entrent dans la production de substances chimiques appelées neurotransmetteurs dans le cerveau ;
  • les protéines qui utilisent des neurotransmetteurs pour donner des ordres aux cellules ;
  • les gènes eux-mêmes.

Ce dont on est sûr, c’est qu’un excès de stress ou les problèmes familiaux ne peuvent pas causer cette maladie, mais peuvent « déclencher » un épisode chez les personnes qui sont déjà atteintes. Le trouble bipolaire n’est pas non plus un simple déséquilibre des neurotransmetteurs comme la sérotonine ou la dopamine. Pourtant, une poussée de la maladie peut se répercuter sur ces neurotransmetteurs.

Qu’est-ce qui peut déclencher un épisode bipolaire ?

Si tous les épisodes ne peuvent être attribués à un facteur déclencheur, beaucoup peuvent cependant l’être. Les déclencheurs sont des situations qui peuvent provoquer un état maniaque ou dépressif chez une personne qui a déjà traversé un épisode bipolaire. Un stress intense ou une période d’insomnie en sont des exemples. Certains déclencheurs sont chimiques ; ils comprennent des antidépresseurs qui fonctionnent « trop bien » et provoquent des états maniaques, des médicaments courants comme les stéroïdes (par exemple, la prednisone employée dans le traitement de l’asthme ou de l’arthrite), et les drogues illicites telles la cocaïne et les amphétamines.



22/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek