Les cies pharmaceutiques fabriquent-elles des maladies?

 

 

Les cies pharmaceutiques fabriquent-elles des maladies?

"Les compagnies pharmaceutiques inventent des maladies pour vendre des médicaments", considèrent des chercheurs. Elles font la promotion de maladies non exitantes et exagèrent des problèmes légers pour gonfler leurs profits, rapporte la revue Public Library of Science Medicine.

Des chercheurs de l'Université Newcastle en Australie considèrent que les compagnies pharmaceutiques mettent ainsi des gens en santé à risque de médicaliser des conditions telles que la ménopause.
Les auteurs du rapport, David Henry et Ray Moynihan, critiquent les tentatives de convaincre le public aux États-Unis que 43% des femmes vivent avec une dysfonction sexuelle.

Ils mentionnent aussi que des facteurs de risque comme un haut niveau de cholestérol et l'ostéoporose sont présentés comme étant des maladies - et que des conditions rares comme le syndrome des jambes impatientes et des problèmes légers comme le syndrome du colon irritable sont exagérés.

Selon les auteurs, les compagnies pharmaceutiques élargissent les frontières de la maladie en y incluant des malaises et accroissent ainsi les marchés pour ceux qui vendent et fournissent des traitements".

"Des exemples explicites sont les nombreuses campagnes de sensibilisation sur les maladies financées par l'industrie pharmaceutique - le plus souvent conçues pour vendre des médicaments plutôt que pour éclairer ou informer ou éduquer sur la prévention et le maintien de la santé."

Les chercheurs invitent les médecins, les patients et les groupes de support à être conscients des tactiques de marketing de l'industrie pharmaceutique et recommandent que davantage de recherches soient faites sur les façons dont les maladies sont présentées.

Ils ajoutent: "Les motivations des professionnels de la santé et des groupes de défense dans le domaine de la santé peuvent très bien être le bien-être des patients, plutôt que les bénéfices financiers, mais nous croyons que, trop souvent, les vendeurs sont capables de manipuler ces motivations."

Source: BBC


Selon. Dr. Des Spence, porte-parole de "No Free Lunch UK" - un groupe faisant campagne pour sensibiliser aux liens entre la profession médicale et l'industrie pharmaceutique- les gens sont souvent encouragés à aller voir leur médecin après avoir vu une publicité sur une maladie ou avoir consulté des informations sur internet.

"La dépression est un autre exemple où les gens peuvent être traités avec des médicaments sans que ce soit nécessaire, dit-il.

Les compagnies pharmaceutiques transforment les gens en patients quand ce qu'ils vivent peut simplement faire partie du vieillissement normal, dit-il.

Maladies ou aspects de la vie normaux?

Le syndrome des jambes impatientes - un irrésistible besoin de bouger ses jambes en raison de sensations déplaisantes.

Les chercheur disent que cette condition est relativement rare dans la population. Ils critiquent les médias pour l'exagération du besoin de traitement médical.

Le syndrome du colon irritable - les symptômes incluent des crampes, la diarrhée et la constipation. Les auteurs critiquent la promotion de cette condition comme étant une maladie nécessitant un traitement, alors qu'il s'agit habituellement d'un problème léger qui affecte beaucoup de gens. Les causes exactes de ce syndrome sont inconnues et diffèrent probablement d'une personne à l'autre.

Les dysfonctions sexuelles - la dysfonction érectile chez les hommes et les problèmes de libido chez les femmes.

Les chercheurs disent que les médicaments populaires sont non seulement publicisés pour traiter la véritable dysfonction érectile, telle que chez les hommes souffrant de diabète, mais comme un médicament que les hommes "normaux" peuvent utiliser pour améliorer leur vie sexuelle.

La ménopause - les symptômes incluent les chaleurs, la transpiration nocturne et une perte de libido.

Les chercheurs disent que la ménopause est souvent médicalisée et classée comme une maladie, quand en fait ce n'est qu'une phase normale de la vie que chaque femme traverse.

Les problèmes de comportement de l'enfance - tels que l'hyperactivité et le manque de concentration à l'école.

Les chercheurs disent que des problèmes légers, telle que l'irritabilité de tous les jours chez les enfants sont présentés comme de sérieuses maladies requiérant le recours à des médicaments puissants qui ont un grand impact sur leurs vies."

Source:
News.scotsman


08/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek