Les Femmes témoignent de leurs maris bipolaires

Courage"
Envoyé par aliciakyss le 25 janvier à 12:13

j' ai 22 an et je sor de 3 semaine d'hospitalisation je suis bi polaire
j'ai la chance d'avoir ete diagnostiké assez jeune pour me battre façe a cette maladie ne perdez pas espoir je suis au tout debut moi aussi de mon combat prennez soin de lui et de vous et vos enfnat entourez le aimez la se sera votre plus belle recompense sa reusssite a viellir en atten un homme simple et normal
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Bonjour"
Envoyé par vir427 le 10 juillet à 18:25

jai ma soeur qui souffre de cette maladie. je lai su il y a environ 6mois de cela. aujourdhui elle est venue en vacances chez moi, et je vois trés bien quelle est differente par rapport a avant. je ne sais pas comment me comporter avec elle, elle a des sautes dhumeur, elle passe du rire aux larmes, elle étudie la psychologie sans arret.
je ne sais pas quoi faire. vous qui souffrait de cela, pouvez mexpliquer quelles sont les caractéristique exacte de cette maladie
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Il y a des jours où..."
Envoyé par fanny4421 le 25 janvier à 12:51

Bonjour Alicia,

Bien d'accord, l'espoir est primordial. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, et je me bats pour que mon mari bipolaire ne rechute pas. Parfois, on doute c'est vrai, même si l'amour est présent et solide, car quand il décide d'arrêter son traitement la crainte revient à grands galops.Alors, je lui parle, afin qu'il reprenne ses médicaments. Quand ça marche rapidement je suis heureuse, par contre quand il me dupe, en faisant semblant de les prendre, ça me fait très mal. Ceci dit, je n'ai jamais baissé les bras, car on ne choisit pas d'être malade. Mais à certaines périodes c'est + difficile pour chaque membre de la famille à échelles différentes bien sûr.
Bon courage.
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Mon copain a stabilisé"
Envoyé par titepuce1972 le 23 janvier à 18:45

depuis qu'il prend un médicament: le Lambipol. C'est un médicament récent contre les troubles bipolaires. Il a fallu 3 mois et tous ses troubles se sont comme envolés. Le seule problème c'est quand il oublie le médicament 2 ou 3 jours, les troubles reviennent très vite.

Courage!!!
Biz
Titepuce.
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Je viens juste d'apprendre que mon mari est atteint de cette maladie "
Envoyé par choupougne le 20 janvier à 00:44

Je viens juste d'apprendre que mon mari est atteint de cette maladie, à la suite d'une deuxieme crise de décompensation. A cet instant, il a été interné contre son gré (il est encore en chambre d'isolement). Lors de sa 2ème crise maniaco, il m'a trompé puis voulu me tuer ainsi que frapper ma fille ,et il s'est pris pour un milliardaire (d'où il a dilapidé le compte). A ce jour ma fille (agée de 5 ans) pleure beaucoup car ne comprend pas le comportement et l'absence de son papa. Je vous avourai que à l'heure actuelle , je me demande si c'est réaliste de rester avec lui pour le bien-être de mes enfants, ainsi que du mien.
Pensez-vous qu'il est possible d'avoir une vie de famille stable avec une personne maniaco-depressive?
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Bonjour "
Envoyé par snoop0272 le 15 février à 16:44

je m appe chantal je vie la meme chose que toi et aujourd hui j ai ete convoque a hopital et ont ma dit qu il fallait beaucoup de temps et je ne crois pas que je vais continuer il a detruit toutes ma vie
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Bonne question"
Envoyé par fanny4421 le 20 janvier à 18:29

Je me la pose aussi aujourd'hui, car mon mari n'a pas pris ses médicaments depuis 3 jours, je n'arrive pas à le comprendre. Je suis sincèrement désespérée car s'il y rechute, c'est la crise avec toute cette agressivité et tout le reste!!!
Je l'ai toujours soutenu, je ne vois même + une partie de ma famille, pour lui, j'ai été à ses côtés lors de ses 2crises, même si lors de la 1ère il voulait me tuer et qu'il m'a tapé pendant de longues heures avant de me mettre à la porte. Donc, j'en viens à me poser cette même question. Pour ma part, je crois que s'il ne les reprend pas correctement et qu'il rentre en crise, je serais obligée de..., je ne sais pas, c'est si compliqué. En tout cas de tout coeur avec toi, car je sais ce que tu vis, ces crises impressionnantes, l'hospitalisation, le retour, l'après.
Pas le moral ce soir, j'avais confiance en lui et je l'aime, mais je ne pourrai pas vivre toute ma vie comme ça, dans ce stress quasi quotidien, l'avenir me semble si incertain.
Jespère que nous pourrons discuter. C'est vraiment dur par moment.
@ + tard. Courage. Sincèrement Fanny.
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Pmd ou bipolaire"
Envoyé par soph586 le 17 janvier à 17:56

Bonjour,
Je sais de quoi vous parler, car cette maladie mon mari là depuis 6 ans.
J'ai également 2 enfants,
et quand la crise est là,
il faut tout gérer.
Plus les années passent, plus cela est difficile à gerer, cela m'épuise.Il prend trés bien son traitement, mais malgrés cela il peut avoir des crises.
C'est la premiére fois que j'écris un message, j'espére avoir de vos nouvelles trés bientôt.
Sophie.
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Bipolarité=pmd"
Envoyé par fanny4421 le 18 janvier à 13:28

Bonjour,
Mon mari est également atteint de troubles bipolaires depuis 3 ans, et j'ai également 2 enfants.
J'imagine très bien ce que tu as vécu lors des crises de ton mari.
Le mien a des ... maiaques très violents, et comme tu le dis, il faut tout gérer.
Je reviendrai + tard, car là je dois travailler.
Moi aussi cela ne fait pas longtemps que je me suis inscrite sur le forum. J'avais besoin de discuter avec des gens vivant la même situation ou des malades.
Bonne journée. @ + tard.
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Pmd ou bipolaire"
Envoyé par soph586 le 18 janvier à 22:14

Bonjour Fanny,
Même si j'en parle ouvertement autour de moi, il est vrai que d'en parler avec des personnes
vivant la même chose que toi, c'est différent. Nous savons de quoi nous parlons, les souffrances de l'entourage se ressemble + ou -.
Nos enfants ont 6 ans et demi (jumeaux), et vous ?
Comment réagissent tes enfants lors des crises de ton mari ?
Y a t-il un régime à faire avec ce traitement , car mon mari a prit bq de poids et je sais qu' il en souffre un p'tit peu.
Est-ce que il y a eu un moment déclencheur au moment des premiers symtômes ?
Si ces questions te gêne, ou sont trop perso, ni répond pas.
Je peux tout a fait le comprendre.
A bientôt j'espére.
Bon week-end à vous.
Sophie.
PS: Je suis assez forte en orthographe, désolé!
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Bipolarité"
Envoyé par fanny4421 le 19 janvier à 13:25

Bonjour Soph,
Moi aussi j'en parle ouvertement autour de moi, mais je suis d'accord avec toi, seules les personnes vivant avec un bipolaire peuvent comprendre ce que nous vivons.
Nous avons une fille de 12 ans et une autre de 6 ans.
Lors de sa 1ère crise maniaque, nous ne savions pas qu'il était malade, alore toutes les 3 nous ne comprenions pas ses propos, ni sa violence envers moi,et il a même détruit entièrement l'appartement et surtout tout ce qui m'appartenait. J'avais remarqué qu'il ne dormait + depuis 1 semaine et qu'il parlait beaucoup, mais bon ayant des problèmes à son travail, j'ai pensé qu'il y avait un lien. Enfin, nous avons mis 4 ou 5 jours pour arriver à l'interner et qques jours + tard le dignostic est tombé.
1 an + tard, nous avons déménagé et il se sentait
bien, même trop bien, et là il a arrêté son traitement, alors 1 peu + d'un mois de calvaire, il dépensait beaucoup d'argent, avait des idées mystiques lègères, avait des projets irréalistes... mais il était beaucoup moins violent, tout en étant irritable et agressif.Enfin, il a été de nouveau interné et le médecin qui l'a fait , a tout expliqué à mes filles avec des mots que comprennent très bien les enfants, j'ai eu de la chance car j'ai senti comme un apaisement chez elles, elles avaient enfin compris pourquoi leur père avait un tel comportement et que ce n'était pas de sa faute car il est malade.
Mon mari qui a toujours été très mince a lui aussi pris du poids à cause d'un de ses médicaments.
Enfin, il est sûr que les crises sont vraiment de mauvais moments à passer et au fond de nous la peur est toujours présente.
Je te laisse et je te dis à + tard. Je finirai de te répondre ce week end si je peux ou lundi.
Bon week end .
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Découverte de la bipolaritée"
Envoyé par eleonoretg le 24 août à 08:19

Bonjour je suis Eléonore , 22ans , transgenre lesbienne

Voila , a cause d un refus de mes proche de mon identité j ai ete en depression pandant quasi toute ma vie ...
Depuis un dixaine de mois j allai super bien , j avai reprie gout a la vie et voulai tout faire , je me suis lancer dans le feminisme , dans la redeco de ma chambre , dans la creation d un blog plus ou moin militant , j etai optimiste , joyeuse meme casiment hysterique tout le temps , je riai et tenai pas en place , je remontai le moral de tout le monde et delirai avec mes amies , voir et caliner ma cherie etait une chose que je revai de faire et j attandai cela avec vive impatiance, tout le monde ma trouvai bcp mieu comme sa meme si ils suportai mal mon hysterie ... bref j etai vraiment heureuse meme si rien n etai parfai...
Et là je ressent plus tout ça , la depression est revenue , melancolie , desir d autodestruction par la lame et le sexe (avant ma phase maniaco je couchai avec des hommes , je deteste ... est degueulasse et je hais les hommes , je me sentai souiller et c etai pour sa que je le faisai , pour me detruire...), envi d en finir , envi de fuire mes amies et surtout ma compagne pour ne pas leur faire de mal , pessimisme , je me suis mise a écrir a nouveau et c est pas joyeux ...
Les dieux m ont donner la joie pour me la repreandre afin de me dire "vois comme tu pourai etre si tu n etai pas si nulle !"
Aucun psy n a detecter la maniaco depression car jusqu a là j avai jamais eu de phase maniaco , mais mon angoisse , delirs et voix dans ma tete ont fait que j ai ete 3 fois internée et que je veux plus y retourner ...

Aide moi j t en supplie , dit moi commant tu fait pour vivre
Commant vivre avec le sensation d etre une guerriere , puis un spectre...
Sa peut s arreter ? on peut rester maniaco ?

bisoux , dit moi stp , prenez soin de vous , puisse les fées veiller sur vous
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Bonsoir,"
Envoyé par djodjo05 le 24 août à 21:54

qu'est ce ça veut dire transgenre?
et bon courage à toi pour ta maladie et surtout pour faire face aux préjugés de la société
Djo
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Explication transgenre et nouvelles"
Envoyé par eleonoretg le 25 août à 08:07

une transgenre est une personne homme ou femme qui se comporte , pense , s habille ou modifie son corps comme une personne de sexe oposé

Mon cas est que je suis transgenre mtf (male to femele) : une femme née dans un corps d homme qui va le feminisé par les hormones et la chirurgie ... une transexuelle donc (mais j aime pas se mot car pour moi le genre a plus d importance que le sexe)

Hier une amie ma presenter une de ses amie ... et celle ci , avec qui j ai parler au tel jusqua 2h du mat a ramener le sourire sur mes levres ... sa fait du bien ... mais je me sent toujours aussi faible et sans voloté de me battre et le nuage est toujours là ... mais grace a ces deux fille je sais que j aurai des amies pour me blottir dans leurs bras et pour me faire rire (essayer en tout cas...)

On ma dit que la bipolarité est une question d hormones dans le cerveau et qu il faut en prendre toute sa vie pour avoir un etat stable et pas replonger ... hormones pour la bipolarité ... hormones pour la feminisation ... c est trop je pourai pas tenir comme ça toute ma vie ...
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"C'est pas vraiment ça"
Envoyé par majamoon le 27 août à 13:44

pas tout à fait.

Oui, il y a une notion de déséquilibre chimique dans le cerveau, et c'est pourquoi on essaie de le rétablir avec le traitement chimique. Mais le lithium, la carbamazépine, ou valpromide ne sont pas des hormones. La maladie bipolaire n'est pas hormonale en soi. Quand on en parle poour la vulgariser, on dit plutpôt que c'est comme un diabète du cerveau. Tu vois, rien à voir avec les hormones.

Quoi qu'il en soit c'est une maladie, et une maladie, on en est absolument pas responsable.

Ton amie a absolument raison de dire que le traitement il ne faut pas l'arrêter. Ce traitement est préventif, avant tout.

Sincèrement, qu'est-ce que c'est que quelques pilules pour aller bien? Moi, je préfère ça à la chimio, à des interventions chirurgicales, dyalises, ou être sous respirateur artificiel. Il suffit de prendre son traitement, s'observer, respecter une hygiène de vie, et on vit comme tout le monde. Rassure-toi. Ca te semble dur là, mais en réalité, ça ne l'est pas tant que ça, plein de gens vivent normalement en étant bipolaires. Bises.
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Je le suis aussi"
Envoyé par cathounette13 le 10 octobre à 20:26

bonsoir je connais ce problème depuis huit ans ce n'est pas facile mais il y a des traitements qui évitent les crises quels médicaments prend ton mari?
si tu as des questions je sus a ta disposition.
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Mon épouse est bipolaire"
Envoyé par patpat390 le 3 juillet à 16:33

Bonjour,
Je fais appel à vous car je ne sais plus que faire.
Marié et père de 2 enfants, mon épouse est bipolaire depuis plus de dix ans. Elle en a 42.
Elle était traitée au Lithium avec +/- de succès mais suite à une intoxication, elle a du arrêter.
Elle est passé au Lambipol + Dépakine mais pendant la phase d'adaptation, elle a fait une TS (ca fait la 8ème)
Pour le moment elle est en HP et j'ai très peur car elle remet tout en question surtout au niveau de notre relation.
Elle est encore en phase manie assez haute alors pensez vous que lorsque cette phase sera descendue, elle risque de persévérer dans cette situation ou s'apercevoir que nous l'aimons plus que tout au monde.
C'est pas facile pour elle mais là, je viens vous demander de l'aide pour moi car elle est très distante et ne montre pas d'attention vis à vis de moi.

Des témoignages de personnes accompagnant des personnes bipolaires de type I serlaient les bienvenus

Merci de m'avoir lu

Pat
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Proche de tbii"
Envoyé par majamoon le 24 août à 21:25

et l'étant moi-même TBII 1/2:

Si elle est hospitalisée, ils vont essayer de la faire "redescendre" chimiquement, et là il s'ensuit une période soit stable plus ou moins longue, soit elle passe rapidement à la dépression. Mais ils vont tout faire pour maintenir son humeur autour de la "norme."

Sincèrement, je pense qu'une fois redescendue, elle ne pensera et ne fera vraiment pas les memes choses. N'aie pas peur. Il lui faut un peu de temps car là elle est dans "un autre monde" et c'est pas celui que l'on connaît quand notre humeur est normale. Ainsi en phase maniaque, (hypomaniaque plutôt) j'ai pour ma part envoyé baladé des pans entiers de ma vie, alors que si mon humeur avait été normale, jamais je n'aurais fait cela. Il y a une dimension malsaine à la manie (plein, mais bon) celle où on se sent investit de nouvelles forces voire de révélations qui oui peuvent mener au délire. Et si c'est comme ça, elle peut oui remettre en cause votre couple simplement à cause de la manie. Mais quand on redescend, la logique revient petit à petit. rarement d'un coup, mais ça arrive aussi... Brfe: dans mon cas et celui de ma mère, d'éventuelles remises en causes de nos couples durant une phase à tendance maniaque n'a jamais été réellement fondée.

En espérant te rassurer un peu.
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Revelation..."
Envoyé par eleonoretg le 25 août à 08:24

je comprend de quoi tu parle Majamoon...

Pandant ma phase maniaco j ai lu un livre sur Wlasta , chef des amazones et c etai devenue une obsession ... j ai chercher tout ce qui avai un raport avec le feminisme mais pas un feminisme egalitaire : mais la destruction de tout les hommes ou leur enfermement dans des banques du sperme ... j avai enoemement de rage et de haine comtre les males et ne pensai qu a me consacrer a la defance des femmes et a l eradication des hommes ...
Maintenant j ai plus la force de militer ni de penser a faie du mal aux hommes meme si je les hais

Voila je comprend ce que tu dit par les "revelation delir et malsainitée"...

Courage pour la fille qui est internée ... l asile est a la fois un cauchemard et un cocon protecteur ... on ne pense que a s en echaper mais aussi a ne plus affronter le monde exterieur ... courage a elle
Pour ce qui est des TS j en ai fait deux et n i pas le courage pour l instant de recommancer ... a mon boulot je manie une poulie electrique et utilise une couroie ... toute la journée j essai de trouver le courage de me pendre avec ... mais je n y arrive pas ... j ignore pourquoi ...
Bisoux a tous
    
 Voir profil 

 Message privé 
  
Répondre
  
Alerter
"Merci"
Envoyé par majamoon le 25 août à 14:23

d'en parler si ouvertement.

C'est si facile d'avoir honte et de culpabiliser.

Comme toi, un manie (hypomanie) j'ai vraiment poussé la dose: chez moi c'était de l'investissement dans des associations ou des causes que je trouvais justes au niveau moral. Pour une asso, j'ai carrément arrêté de manger et dormir pour me consacrer à ça.

J'ai démissionné dès que j'ai touché le fond, avec l'énorme culpabilité d'avoir agi comme ça, pour commencer, mais en plus de ne pas avoir la force de continuer. C'était jutse un festival, rien de très engagé politiquement ou quoi que ce soit, au contraire. Jutse un festival qui avaoit besoin de cerveau et de bras....

"L'asile" ou l'hôpital/clinique psychiatrique peut ne pas être un enfer. C'est vrai que la dimension de refuge est obligatoire: il faut impérativement se sentir en sécurité dans un contexte où tout nous échappe.
Mais le but est de nous responsabiliser, et de nous donner envie de vivre. Alors quand petit à petit tout ce qu'on veut c'est sortir pour faire toutes ces petites choses dont on est privé, parler à ces gens qui nous manquent, c'est qu'on est sur la bonne voie. la seule démarche inéfficace c'est vouloir échapper parce que l'on se sent prisonnier, et l'on ne reconnaît rien de ce qui nous arrive.
Pour le courage de passer le cap, en général, quand on y arrive pas, c'est tout simplement parce que l'on ne veut pas le faire. On ne veut absolument pas le faire, mais on a mal, point. Et pour arrêter la douleur, on est prêt à n'importe quoi.
Il y a d'autres méthdes pour arrêter de souffrir, heureusement.
Je te transmets toute ma soldarité et mes pensées.


14/09/2007
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek