Les personnes bipolaires plus créatives ?

 

Dépression et troubles bipolaires
Sommaire


 

"Les Hommes m'ont appelé fou, mais la science ne nous a pas appris si la folie est ou n'est pas le sublime de l'intelligence, si tout ce qui est profondeur ne vient pas d'une maladie de la pensée... Ceux qui rêvent éveillés ont connaissance de mille choses, qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis."

Edgar Allan POE, Eleonora

 Les personnes bipolaires plus créatives ?


Les relations entre la créativité, la mélancolie ou les périodes d’hypomanie (état d’enthousiasme) sont connues depuis l’Antiquité. Aristote, le premier, se posait la question du lien entre le génie (la créativité) et la manie (la folie). 

Depuis, de nombreuses études ont montré que les personnes bipolaires sont plus créatives que la moyenne.
A titre d'exemple, Karin et Hagop Akiskal ont mené en 1992 une étude sur vingt écrivains, poètes, peintres et sculpteurs européens. Deux tiers d'entre eux étaient cyclothymiques ou traversaient des phases d'hypomanie, et la moitié avait eu au moins une dépression grave. Des études américaines ont également montré que le suicide fait plus de victimes chez les scientifiques, artistes et autres personnalités que dans la population moyenne.
Les évènements de la vie sont très importants dans le développement des troubles bipolaires. Il est avéré que l'existence des créateurs est souvent mouvementée, rythmée par des souffrances notamment dans l'enfance, des voyages et l’instabilité. Beaucoup ont eu des parents manifestant des troubles de l'humeur et connu la dépendance des drogues.

Ainsi, nombre d’artistes, de savants, de chefs d’entreprise ou d’hommes politiques présentent des troubles de l’humeur plus ou moins importants (cf. chapitre Bipolaires célèbres). 


 Lien entre troubles bipolaires et créativité



Cliquer pour agrandir

Jackson Pollock, Galaxy

Bien entendu, il n’est pas nécessaire de souffrir de troubles bipolaires pour être créatif ! Le talent peut heureusement se manifester sans souffrance, le génie n'étant en effet pas forcément lié aux troubles de l'humeur. Néanmoins les troubles bipolaires favorisent l'expression d'un don, à condition que la personne le possède déjà.

Au 19ème siècle, le psychiatre J Moreau de Tours remarquait : "L'excitation maniaque prédispose éminemment les facultés de l'esprit à une association d'idées imprévues et à un rapprochement singulier qui frappent l'attention, éveillent fortement les passions".

Néanmoins, nombre d'artistes décrivent des périodes de créativité intense correspondant uniquement à des périodes d'hypomanie. Il ne souffrent donc pas de troubles bipolaires mais connaissent simplement des périodes d'euphorie et d'expansivité leur permettant de s'investir totalement dans la création : leurs idées sont plus fuides, ils résolvent facilement les problèmes, ne ressentent pas de fatigue, sont inspirés...



01/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek