Les relations entre viol, inceste et suicide ou tentative de suicide.

 

SERVICE de PSYCHIATRIE et de PSYCHOLOGIE MEDICALE

CHU ANGERS

 

Vers le Site de la Faculté de Médecine d'Angers


Diplôme inter universitaire : Etude et prise en charge des conduites suicidaires.
Année universitaire 2004/200
5

Stéphane RICHARD    
Interne DES psychiatrie  

CONDUITES SUICIDAIRES ET AGRESSIONS SEXUELLES :

Les relations entre viol, inceste et suicide ou tentative de suicide.

TEXTE INTEGRAL pdf

Résumé :

Le suicide et le viol, deux conduites actives à première vue éloignées, se rejoignent pourtant sur un point, l’acte de pénétration du corps par l’autre. Dans le viol, l’agressé subit passivement une désintégration psychique et physique. A travers l’acte suicidaire, se répète et se retourne ce meurtre transporté, cette pénétration hétéro-agressive contre soi. Les complications d’une agression sexuelle sont marquées par une incidence significative de conduites suicidaires, notamment de tentatives de suicides itératives et ceci d’autant plus qu’il s’agit d’inceste.

La psychopathologie des passages à l’acte dans les suites d’une agression sexuelle est complexe et les déterminants en sont multiples. Nous dégagerons le traumatisme psychique et l’état de stress post-traumatique qui en découle parfois, comme un des chaînons explicatifs entre ces deux conduites. Nous évoquerons aussi les autres déterminants convoqués : le narcissisme, le remaniement du lien narcissico-objectal, les pertes de l’illusion d’immortalité, d’intégrité corporelle, des idéaux d’invincibilité et la perte d’estime de soi.

 

Mots clés : conduites suicidaires, viol, inceste, traumatisme psychique, PTSD, narcissisme, intégrité corporelle

 



06/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek