LITHIUM - Complications - Surveillance

 

LITHIUM
Complications - Surveillance

Mai 2006
Source Le Concours Médical Tome 128 9 mai 2006

Le lithium demeure le chef de file du traitement thymo-régulateur des troubles bipolaires . Il nécessite le maintien d'une lithémie dans la zone thérapeutique (O,5 à 1,2 mmol/l).

Certaines complications demandent une surveillance régulière et souvent un avis spécialisé. Elles peuvent nécéssiter l'arrêt du traitement
    Il convient également de s'assurer de l'absence de ces facteurs de risque à la mise en route du traitement.
  • Les atteintes rénale : insuffisance rénale
  • Les troubles endocriniens : hypothyroïdie, hyperparathyroïdie
  • Les troubles cardiaques : troubles de la conduction (bradycardie, dysfonctionnement sinusal) ou de la repolarisation
Certaines co-prescriptions doivent également être trés surveillées voire évitées: En pratique
Pour tout patient sous traitement par le lithium, on pratiquera au minimum une fois par an :
---- Lithémie
---- Créatininémie avec calcul de la clairance et iono sanguin
---- Calcémie avec protidémie
---- THS voire T4, T3
---- ECG

Dans la majorité des cas, le traitement par le lithium peut être continué en maintenant une lithémie efficace la plus basse possible (O,5 mmol/l) et une surveillance annuelle ou pluri-annuelle. Une bonne information du patient sur les symptômes annonciateurs d'une complication doit être associée.

Selon G. Squarcioni et P. Hardy (Concours médical Tome 128/ 9 mai 2006), l'arrêt du traitement ne se justifie que dans 3 cas
  1. Une insuffisance rénale évolutive
  2. Hypothyroïdie mal controlée
  3. L'insuffisnace cardiaque congestive


25/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek