Lolita (film, 1962)

Lolita (film, 1962)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes?, voir Lolita (homonymie).

Lolita est un film britannique de Stanley Kubrick, sorti en 1962.

Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

Humbert Humbert pénètre chez Clare Quilty, un écrivain, et le tue. Tout le film est ensuite un flash-back : professeur de littérature française, Humbert avait loué une chambre pour l'été dans le New Hampshire chez Charlotte Haze, une veuve. Attiré par Dolorès, « Lolita », la fille de Charlotte, il épouse la mère pour rester auprès de la jeune fille. Leurs amours d'abord platoniques deviennent passionnées. Charlotte, ayant appris la vérité, meurt.

Humbert reçoit la responsabilité de Lolita, avec laquelle il parcourt les États-Unis. Un personnage mystérieux apparaît régulièrement pour intervenir dans l'intrigue. Humbert, tout comme le spectateur, ne perçoit pas l'importance de ces scènes où intervient, à travers des rôles divers, Clare Quilty.

Lolita disparaît soudainement. Humbert reçoit finalement une lettre par laquelle il apprend qu'elle est mariée et enceinte. Il décide de donner de l'argent à Lolita et tue Clare Quilty, l'accusant de lui avoir enlevé Lolita.

Fiche technique [modifier]

Distribution [modifier]

Controverses [modifier]

À sa sortie, le film fait scandale dans les milieux puritains, malgré les précautions prises au préalable par le réalisateur (âge de l'actrice jouant Lolita, violence atténuée de certaines scènes, etc.). Ayant dû couper plusieurs scènes à cause de la censure, Kubrick déclare plus tard que s'il avait su, il n'aurait pas tourné le film.

Ce film possède ses détracteurs, lui reprochant notamment d'avoir « trahi » l'esprit du roman de Nabokov (même s'il a lui-même participé à l'adaptation).

Mais pour beaucoup, il révèle la vraie nature du roman et présente un conte moral plutôt qu'un « film sur la dépravation » à travers trois destins tragiques, et un seul acceptable : celui de l'héroïne-titre. Bien que « Lolita » soit devenue depuis un nom commun évoquant une adolescente perverse et séductrice, celle qui a amené trois personnes à leur perte n'aspire qu'à une vie simple et révèle son admiration pour la bonté, dont son mari est une incarnation presque trop parfaite.

Références dans d'autres films [modifier]

Voir aussi [modifier]

Liens externes [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek