Maladie bipolaire : une mère en deuil témoigne

 

 

Maladie bipolaire : une mère en deuil témoigne

« Ta vie avait un sens » est l'œuvre d'une Marmandaise qui témoigne de la maladie de son fils.

Liliane Dupuy publie le récit de son combat face à la maladie de son fils bipolaire.

Liliane Dupuy publie le récit de son combat face à la maladie de son fils bipolaire. (Photo M.L-G.)

Neuf mois, rien d'anodin. Neuf mois, c'est le temps qu'il a fallu à Liliane Dupuy, commerçante à Marmande, pour écrire ce livre : « Ta vie avait un sens ». Mère d'un garçon déclaré bipolaire, elle tente de mettre des mots sur le drame de cette maladie qui a conduit son fils au suicide en octobre 2010.

Deux mois après sa mort, elle en veut encore au monde entier de n'avoir pas sauvé son fils. C'est dans la lecture de Sénèque « Consolations » qu'elle a « le déclic ». « En pleine nuit, je me suis réveillée avec ce besoin d'écrire. Si je ne l'avais pas fait dans l'urgence de la douleur, jamais on aurait raconté cette histoire. »

12 000 malades en France

Cette histoire, c'est celle d'un jeune homme intelligent et vif mais rongé par l'angoisse et la mélancolie. Dans sa vie d'adulte, il alterne les phases d'euphorie où il peut se montrer très excessif et se mettre parfois en danger. Puis des moments de désespoir intense.

La bipolarité est une maladie reconnue tardivement et sur laquelle il est encore difficile aujourd'hui de poser un diagnostic. Elle dérègle les substances chimiques qui sont, dans notre cerveau, à l'origine de nos humeurs. 12 000 personnes en meurent chaque année en France. « Je pense aussi à ces 12 000 familles. Si ce livre peut aider une personne ou son entourage à mieux comprendre cette maladie, alors sa vie aura eu un sens. »

Dans ce livre, qui fut une réelle thérapie pour cette mère, on découvre un récit complet de la maladie. Les internements forcés, les traitements que le jeune homme ne veut plus prendre, les phases de profond désespoir. Mais aussi sa force, ses nombreuses activités, les amis et la famille qui l'entourent. Et puis, une mère dont il a toujours été très proche. « J'ai eu de la force pour lui. J'avais l'optimisme qu'il n'avait pas. Je le pensais guéri à chaque fois que son état se stabilisait. »

Une dame entre dans la boutique. Elle cherche ce livre dont les 100 premiers exemplaires se sont arrachés dans les commerces de la ville. Les petites éditions des Arcades doivent en livrer 100 de plus dans les jours à venir. « Vous me préviendrez que je passe le chercher ? »

Depuis les années 2010, de plus en plus d'ouvrages scientifiques sont dédiés à cette maladie. Mais la force et la tendresse de ce témoignage dévoilent les contours plus intimes de la bipolarité.



09/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek