Méta-information

 

Méta-information

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Substantif utilisé en 2006 par Gérard Ayache dans La Grande Confusion pour exprimer une inversion du sens de la logique médiatique qui traduit le désir des consommateurs d’information d’aller chercher eux-mêmes les sources de leur information, au-delà des médias traditionnels

La forme médiatique traditionnelle met des bornes sur le chemin vers le réel. Le média, quel qu’il soit, se met toujours en position intermédiaire –c’est dans sa nature étymologique– entre le réel et le spectateur. Il a pour fonction d’apporter le réel vers le spectateur. Le direct est, dans cet esprit, une volonté de réduire la distance entre eux, de simuler un réel immédiat (donc sans médiateur). Cette initiative des médias de souder le plus possible le réel au spectateur, de réduire la distance, est une démarche impossible ; car le sens et la direction du mouvement sont toujours les mêmes : du réel vers le spectateur.

Quand le spectateur inverse lui-même le sens de la logique médiatique, c’est-à-dire quand il décide d’aller vers le réel, et non plus d’attendre qu’on le lui apporte sur un écran, alors les médias perdent leur fonction d’intermédiation, leur statut médiatique.

Cette action d’inversion du sens médiatique repose sur le désir de méta-information, au sens où il s’agit d’aller chercher, au-delà de l’information, les parcelles de la réalité.

Ce désir de méta-information repose sur une logique de l’action et sur une éthique de la prise de responsabilité. Ses modalités d’applications sont multiples ; elles dépendent des individus, de leur capacité, de leurs objectifs et de leurs intentionnalités.

Le désir de méta-information tend à devenir un horizon qui concentre et polymérise toutes les pratiques de l’information. Il se développe dans la multitude informationnelle mais il est une voie possible vers plus de clarté et d’intelligence. En expérimentant les différentes formes possibles d’hypothèses et de probabilités, il est en cohérence avec la mécanique complexe des systèmes actuels. Le désir de méta-information ne nie pas les incertitudes ; au contraire il les intègre. Il travaille des probables et des incertains avec un objectif de connaissance et d’orientation dans l’univers chaotique des représentations du monde.


Voir aussi : Information , Société de l'information, Intelligence collective


Bibliographie: Gérard Ayache, La grande confusion, France Europe Éditions, 2006, ISBN 284825150X


Site : La grande confusion



11/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek