Mission impossible

Mission impossible

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mission impossible
Titre original
Mission: Impossible
Titre original
{{{titre_original_non_latin}}}
Autres titres
francophones
Translittération
'
Genre
série d'espionnage
Créé par
Bruce Geller
Produit par
Pays d'origine
Chaîne d'origine
Nombre de saisons
7
Nombre d'épisodes
171
Durée
50 minutes
Diffusion d'origine
[ Site web officiel]
Fiche IMDb
Wikipédia originale de la série
Mission impossible, 20 ans après
Titre original
Mission: Impossible
Titre original
{{{titre_original_non_latin}}}
Autres titres
francophones
Translittération
'
Genre
série d'espionnage
Créé par
Bruce Geller
Produit par
Pays d'origine
Chaîne d'origine
Nombre de saisons
2
Nombre d'épisodes
35
Durée
48 minutes
Diffusion d'origine
[ Site web officiel]
Fiche IMDb
Wikipédia originale de la série

Mission impossible (Mission: Impossible) est une série télévisée américaine en 171 épisodes de 50 minutes, créée par Bruce Geller et diffusée entre le 17 septembre 1966 et le 30 mars 1973 sur le réseau CBS. En France, la série a été diffusée à partir du 10 octobre 1967 sur la deuxième chaîne de l'ORTF. Au Québec, la chaîne sur laquelle elle était diffusée variait selon l'époque (Radio-Canada, TQS, Canal D).

Une seconde série, intitulée Mission impossible, 20 ans après (Mission: Impossible), en 35 épisodes de 48 minutes a été diffusée entre le 23 octobre 1988 et le 24 février 1990 sur le réseau ABC.


Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

Cette série, immortalisée par la musique de Lalo Schifrin et son entrée en matière, via un magnétophone, « Bonjour, Monsieur Phelps. Votre mission, si toutefois vous l'acceptez... », met en scène une équipe d'agents secrets américains, membres de l'IMF (Impossible Mission Force) à qui l'on réserve les missions les plus délicates. Chacun de ces espions est expert dans un domaine : maquillages, déguisements, mise au point de matériel très sophistiqué...

Dans la plupart des épisodes, l'équipe intervient soit dans des pays d'Amérique latine, tous fictifs, soit dans des pays d'Europe de l'Est. Leurs missions sont très diverses et très dangereuses : coups d'état, déstabilisation, désinformation, manipulations, complots, substitutions, infiltration, contre-révolutions, etc. Dans le contexte de la guerre froide, ils sauvegardent les intérêts des États-Unis et de leurs alliés : les dictateurs moustachus ou les satrapes balkaniques en font généralement les frais.

Leurs opérations sont plus ou moins légales, et c'est à cet effet qu'ils sont rituellement prévenus : « Si vous ou l'un de vos agents était capturé ou tué, le Département d'État nierait avoir eu connaissance de vos agissements. Bonne chance, Jim. »

Leurs moyens sont incroyablement sophistiqués : sosies, acteurs, poupées de cire, fausse monnaie, mises en scène, électronique miniaturisée, imitation, déguisements, chirugie esthétique... Souvent infiltrés au cœur même des régimes fantoches, le spectateur craint perpétuellement qu'ils soient démasqués.

À la fin de chaque épisode, invariablement, ils quittent juste à temps la république bananière où ils viennent de remettre de l'ordre à bord du même fourgon blindé, le devoir accompli.

Distribution [modifier]

Même si la série a comme « personnage » principal une équipe, il y a quand même une vedette : Peter Graves, archétype de l'Américain rassurant aux nerfs d'acier et aux cheveux de neige, incarnant le chef de l'équipe, Jim Phelps. On ne le voit en général rien faire de spécial, c'est le seul a ne pas avoir de spécialité précise. Il semble recevoir directement les ordres de quelque lointain service supérieur dont on ne sait à peu près rien, et ne discute jamais les solutions techniques envisagées par ses acolytes, si démentes soient-elles. Pour lui, tout est normal : il a confiance en eux car ce sont les meilleurs...

Première série (1966-1973) [modifier]

Deuxième série (1988-1990) [modifier]

Récompenses [modifier]

  • Emmy Awards 1967 : Meilleure série
  • Emmy Awards 1967 : Meilleur scénariste pour Bruce Geller
  • Emmy Awards 1967 : Meilleure actrice pour Barbara Bain
  • Emmy Awards 1968 : Meilleure série
  • Emmy Awards 1968 : Meilleure actrice pour Barbara Bain
  • Golden Globes 1968 : Meilleure série
  • Golden Globes 1968 : Meilleur acteur pour Martin Landau
  • Grammy Awards 1968 : Meilleure musique de série télévisée pour Lalo Schifrin
  • Emmy Awards 1969 : Meilleure actrice pour Barbara Bain
  • Golden Globes 1971 : Meilleur acteur pour Peter Graves

Épisodes [modifier]

Commentaires [modifier]

Cette série, très innovante par sa forme, connut un succès considérable mais fut arrêtée en raison de son coût exorbitant pour l'époque.

En 1988, Mission impossible, 20 ans après ressuscita la série mais le succès n'étant pas au rendez-vous, elle s'arrêta après deux saisons.

Produits dérivés [modifier]

Films [modifier]

Trois films, Mission : Impossible, Mission: Impossible 2 et Mission: Impossible 3, ont été produits par Tom Cruise, qui est également acteur. Difficile de faire un film sur une équipe lorsque l'on a pour contrainte de mettre en avant un personnage... La réalisation de ces films fut confiée à deux pointures : Brian De Palma et John Woo. Ceux-ci, malgré les contraintes (poids de la série et acteur-payeur), ont toutefois réussi à faire des films qui leur sont propres, même si l'on ne considère pas que ce sont leurs meilleurs.

Comics [modifier]

Article détaillé : Mission impossible Comics.

Jeu de société [modifier]

Jeux vidéo [modifier]

Voir aussi [modifier]

Bibliographie [modifier]

Article connexe [modifier]

Lien externe [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek