Mysticisme

Mysticisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Mystique)
Pour les articles homonymes?, voir Mystique (homonymie).

Le terme de mystique vient du verbe grec μυάω muaô qui signifie « se taire », « être silencieux » (de là dérive l'adjectif μυστικός mystikos qui désigne les « Mystères » de l'Antiquité grecque tels que ceux pratiqués à Éleusis) et désigne très ordinairement « une approche expérimentale du divin » qui serait par nature incommunicable.

Le mysticisme désigne ainsi une formalisation ou une systématisation de ce comportement.

Parfois les mots mystique et mysticisme sont purement et simplement identifiés et considérés comme plus ou moins synonymes. Certains en revanche établissent une distinction entre le mysticisme qui serait plutôt d'ordre théorique et doctrinal et la mystique qui en serait l'aspect pratique (et réalisé dans une ascèse spirituelle).

Sommaire

[masquer]

Formes de mysticisme [modifier]

On voit souvent ce terme appliqué indifféremment à toutes sortes de choses, ainsi on parle aussi bien du mysticisme platonicien, du mysticisme oriental, de celui de Jean de la Croix, de Bernard de Clairvaux, de Maître Eckhart ou de tout autre personnalité spirituelle et cela sans que des distinctions nettes soient établies entre les différentes formes de spiritualités possibles, entre les époques et les conditions mentales correspondantes, de même que sur la variété pourtant réelle des expériences constatées et des expressions littéraires qui en découlent.

L'une des principales sources du mysticisme dans les traditions non orientales est constituée par la Kabbale du judaïsme. L'origine de la Kabbale remonte à la loi orale donnée par Dieu à Moïse au mont Sinaï. Cette forme de mysticisme cherche à rapprocher l'homme de Dieu, en cherchant à donner un sens à la Création. Le sens mystique, ou sens secret, ou sens caché, est un sens qui est atteint au plus haut degré de lecture des textes, en suivant les règles kabbalistiques. La Kabbale comporte une partie dite « ésotérique » (réservée aux initiés), et une partie « exotérique » (qui peut être publiée).

La Kabbale a engendré plusieurs traditions mystiques chrétiennes, notamment entre le XVe siècle et le XVIIe siècle. On peut citer par exemple la Kabbale chrétienne. Il y eut des interprétations plus ou moins erronées de l'ésotérisme kabbalistique, de sorte que le terme ésotérisme a pris quelquefois un sens péjoratif, comme magique, divinatoire, et a pu être perçu négativement, comme une superstition.

Exemples de grands mystiques [modifier]


Articles connexes [modifier]

Liens externes [modifier]

  • Site consacré à des citations de saints, théologues, poètes et philosophes :
  • Mystique chrétienne / 50 000 pages de textes (livres complets) rassemblées sur : livres-mystiques.com site de Roland Soyer sur : Les Pères de l'église, Textes et vies des Saints, petits et grands écrivains mystiques, Icônes Russe, Chapelles, etc.


08/08/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek