Réflexions et pensées sexuelles d'une rouquine

 

 

Réflexions et pensées sexuelles d'une rouquine

http://larouquine.canalblog.com/

 

16 octobre 2007

Porno Geek

Comme je pars du principe que toutes les bonnes choses n'ont pas de fin, j'ai remis le couvert. Avec mon geek.
Notre relation avait dès le départ quelque chose de routinière, ces petites habitudes tout sauf désagréables qui prouvent bien que l'on se sent particulièrement à l'aise avec l'autre. Bien qu'une fois ou deux (beaucoup plus en réalité) il a pissé la porte ouverte (ce qu'en fille distinguée je ne supporte pas) notre petite routine ne faisait pas de nous un vieux couple.
Ainsi, lorsque je vais chez lui il est arrivé qu'il soit sur son ordinateur et que je sois avec le mien pendant une demi-heure ou une heure, sans que cela ne pose aucun problème. Et ça je trouve ça cool. Parce qu'une  personne qui ne tolère pas que son conjoint ne soit pas totalement et absolument absorbé par sa présence, non merci. On se voit un jour sur deux, ou un jour sur trois, et c'est très bien comme ça.

Sexuellement, c'est toujours aussi rose. Seulement maintenant il nous arrive de « faire l'amour » attention.

J'aime bien notre complicité, je lui pose des tas de questions palpitantes :
« tu sais faire bouger ta glotte toi ? » (le mot auquel je pensais était «la luette »)
« j'ai envie d'adopter un chacal, c'est comment un chacal ? »
« t'as un remue-pâtes ? »
« quand tu te branles, tu bandes à la base ou bien t'es au repos et tu te dis 'tiens, et si je me branlais' ? »
« t'avais déjà éjaculé sur le visage d'une fille avant? »
« il est drôle Jean Roucas ? ».
Et lui souvent se contente de rire comme un con et se met à bêtifier devant tant de candeur. J'adore.

Bon, le hic c'est qu'il ne s'arrête jamais avec ses jeux de mots pourraves, et que forcément, en être humain à l'esprit grégaire que je suis, je m'y mets aussi. Et franchement ça m'ennuie, le jeu de mot, c'est un peu de l'humour de beauf, et ça ne convient absolument pas à la jeune femme raffinée que je suis. Oui, on peut être raffinée tout en n'ayant pas peur de dire « bite, couilles, poils » et même « anulingus » d'ailleurs.

Oh et tant qu'on parle de raffinement, l'autre jour, il s'était mis en tête d'avoir une photo de moi entrain de le sucer, ce que je refuse et refuserais à n'importe qui puisqu'on sait tous que la photo ne sera pas vue que par celui qui l'a prise (adressez vous à lui si vous avez ce genre d'idée, il fout les jetons quand il parle d'innocentes jeunes filles qui se sont retrouvées à poils sur le net). Ca me fait penser que j'ai depuis quelque temps un vieux réflexe quand je vais chez un homme pour coucher avec, je regarde si la web cam n'est pas inclinée vers nous et si par hasard, il n'y a pas de caméras planquées dans un coin, on est jamais trop prudente.
Digression terminée.

Il voulait donc une photo, ou un film. Je finis par capituler, juste pour me voir à l'œuvre déguster son chef-d'œuvre. Il me filme donc, et j'aime bien ce que je vois. Evidemment, j'efface immédiatement la vidéo de son appareil après visionnage. Mais je me dis que peut être, un jour, avec MA caméra, dans la pénombre j'aimerais me filmer en train de baiser. Je me demande si c'est excitant, non pas de se sentir filmé, ça doit l'être, mais de regarder la vidéo ensuite (j'en avais parlé il y a un an mais je refais un topo pour les nouveaux). Si une femme a tenté l'expérience je serais curieuse de savoir son impression.
Pour terminer, je vais parler de mon combat quotidien, autrement plus important que la famine, la recherche contre le cancer et les gaz à effet de serre : lui faire se tondre les poils du pubis. C'est moche les poils, je déteste ça, vraiment, et je suis particulièrement maniaque sur le pubis masculin (et féminin bien entendu). Je ne demande pas de raser complètement mais d'égaliser, de faire un joli petit carré à poils ras, c'est plus esthétique d'une part, plus hygiénique d'autre part, et enfin je risque moins d'en bouffer quand je lui taille une pipe.

Posté par larouquine à 09:00 - Vie et crise de la rouquine - Commentaires [39] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

10 octobre 2007

L'homme de ma vie

L'homme de ma vie vit ses vices avec envie,
Tant que ses vices ne sévissent pas
L'homme de ma vie n'a surtout pas d'avis sur tout
Il est fan de quelque chose d'intellectuel, que lui seul connaît ou presque.
Il est un peu artiste, mais pas rêveur,
Cynique mais pas blasé
Il me possède sexuellement mais pas affectivement,
Il comprend que j'aime séduire et que je le ferai toute ma vie, consciemment ou non.
Il  pue le sexe
L'homme de ma vie adore les clichés mais n'en dit jamais
L'homme de ma vie a plein de petits secrets honteux
L'homme de ma vie pleure
L'homme de ma vie et moi nous divorcerons,
Et je trouverai un nouvel homme de ma vie,
L'homme de ma vie ne sera pas communiste
D'ailleurs il n'est jamais vraiment intéressé par la politique,
Il est un peu con parfois aussi

Mais en fait, de tout ça j'en n'ai rien à foutre. L'homme de ma vie, c'est juste celui qui saura comprendre ma complexité mais surtout, surtout,  fera mine de ne rien savoir.   

Oui, je crois aux princes charmants. Car j'en aurai plusieurs.


 

Et toi, elle est comment la personne de tes rêves?

PS: Je n'accepterai aucunes insultes, pierres, méchancetés ou coups de fouets pour être gnangnan à ce point dans cet article. Je le vis assez mal comme ça.

Posté par larouquine à 08:50 - Reflexions - Commentaires [50] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

01 octobre 2007

Je suis une soumise sexuelle (et dans la note je parle aussi de la Blog Party)

Avec mon geek , ça se passait trèèèèès bien. Sexuellement entre autres. Comme je l'ai déjà narré, c'était une pure folie corporelle, on baisait inlassablement, et dans tous les sens. Avec lui j'ai découvert un nouveau jeu érotique. La soumission. Oh non, pas la soumission dans laquelle le fait d'être en levrette fait de moi la soumise, ni d'ailleurs la soumission avec masque en cuir doté d'une charmante fermeture éclair au niveau de la bouche. C'est un truc un peu entre les deux.
Je m'explique.

Déjà durant les préliminaires, il me murmurait lubriquement à l'oreille ce que j'allais lui faire et ce qu'il me ferait. Ça peut paraître terriblement inintéressant d'avoir le programme, un peu comme au théâtre ou la spontanéité est préférable, mais en réalité c'est très excitant. Surtout quand c'est présenté comme des ordres. S'il décidait que j'allais lui sucer la queue et que je refusais de m'exécuter (toujours dans le jeu bien sûr) il me forçait, et me donnait des petites claques, en me rabaissant : « tu n'es qu'une petite chienne alors tu suces maintenant ». Excitée par ces propos je finissais toujours par me diriger vers sa bite.
Puis il me prenait comme il le désirait, un peu dans toutes les positions la plupart du temps, me tirait les cheveux et me donnait des fessées (j'avais déjà parlé de ma passion pour ces deux actes, je sais). Il me défonçait comme j'aimais et terminait par un câlin on ne peut plus tendre. Ça m'amusait. Il me traitait de bonne salope dix secondes avant de me prendre amoureusement dans ses bras.
Une fois ou deux, il a même impulsivement saisi la ceinture de son jean pour me « fouetter » avec, ou me l'accrocher autour du cou comme une laisse. Sensation extra.

Enfin, j'ai accepté qu'il me fasse une éjac faciale (dont j'avais gardé un mauvais souvenir de sperme dans l'œil.. une lose sans précédent) et c'était terriblement chaud finalement. En fait, il n'y a que dans l'anus où je me le sois pas pris son sperme…
On a aussi pas mal joué avec mon gode mais là rien de nouveau ni d'exceptionnel.
C'était chaud donc.
C'était.
Parce que oui, c'est fini.
J'ai rompu.
Je n'ai pas envie d'être en couple.
Le problème c'est que sexuellement, il me tient un peu le con.
Sex friend c'est bien quand on veut pas être en couple, mais hyper réducteur lorsque je coucherai avec un autre et vice-versa…
Alors on verra.

Bon sinon.
La Blog Party c'était très chouette. Comme l'année dernière j'ai passé la soirée avec des non bloggeurs. Tout du moins avec des non passionnés de blog quoi. J'étais devant les platines de Pénélope  qui ambiancait le dance floor quelque chose de bien. Avec son mec et un de ses amis. On a un peu fait les langues de putes, et ça moi je trouve ça jouissif. Spirituellement bandant. Puis j'ai fini la nuit chez l'ami. C'était drôlement sympathique.

Le lendemain j'étais au festiblog, et le soir au dîner des "bloggeurs BD VIP".

- T'es qui toi ? me demandait-on.
- Oh moi je suis personne j'ai un blog texte.
- Ah ok.

Rendez-vous compte que pour eux je n'étais personne. Enfin si. L'invitée de Pénélope quoi.
Ça parlait doigts dans le cul et potins blogosphériques. Et j'ai eu des beaux dessins. Je les mettrai demain parce que merde quoi. J'ai le droit de me la jouer un peu.

Cette note est complètement décousue et parfaitement mal écrite  mais c'est comme ça. Je ne peux pas être toujours parfaite.

Posté par larouquine à 08:39 - Sexe - Commentaires [75] - Rétroliens [0] - Permalien [#]


24/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek