Sean Connery

Sean Connery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sean Connery en 1980 lors de la première de Seems Like Old Times.
Sean Connery en 1980 lors de la première de Seems Like Old Times.
acteurs et actrices

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Sir Thomas Sean Connery (né le 25 août 1930 à Édimbourg) est un acteur écossais. De son impressionnante filmographie, outre des choix éclectiques, on notera qu'il a interprété le rôle de l'agent 007, James Bond, à plusieurs reprises.

Sommaire

[masquer]

Biographie [modifier]

Sean Connery est issu d'un milieu très modeste (père chauffeur et mère femme de ménage). À l'arrivée de son petit frère Neil, il a huit ans, et il doit travailler pour gagner sa vie. Sean Connery abandonne ses études à l'âge de 17 ans et s'engage dans la marine britannique, pour un bref passage. Il doit en effet être rapatrié à cause d'un ulcère d'estomac. C'est dans la marine qu'il se fait faire ses deux tatouages désormais devenus célèbres. Le premier dit: "Dad and Mum", et le second: "Scotland forever". Par la suite, il exerce divers petits métiers : maçon, livreur, maître-nageur, vernisseur de cercueils, etc. et pratique le culturisme (3e place au concours de Mr Universe 1952). Cela lui permet de gagner assez d'argent pour vivre car ses revenus du théâtre et du cinéma ne sont pas suffisants.

En 1951, on le retrouve à Londres, où il débute sa carrière comme figurant, au théâtre dans une pièce titrée South Pacific. Durant les années 1950, il alterne les apparitions à la télévision, au théâtre (Point of departure, A witch in Time, Witness for the Prosecution d'Agatha Christie) et au cinéma (1955 dans Geordie de Frank Launder et Au bord du volcan de Terence Young), qui constituent son apprentissage.

En 1961, le « London Express » organise un concours afin de trouver une nouvelle figure pour le rôle de James Bond, l'agent 007, sorti de l'imagination de Ian Fleming. Il remporte le concours devant six cent candidats, et incarne le héros l'année suivante dans James Bond 007 contre Dr. No de Terence Young. Cinq autres fois, il incarna le personnage à l'écran (une sixième non officielle dans Jamais plus jamais), et certains puristes considèrent qu'il est le « seul » vrai Bond. Le succès du film lui donne immédiatement une dimension internationale et marque le début d’une prestigieuse filmographie, avec des cachets en rapport avec la notoriété grandissante.

En 1974, il décide d'aller vivre en Espagne car il trouve les taxes trop élevées et qu'il est victime de discrimination politique.

Il tourne avec les plus grands réalisateurs Guy Hamilton, Alfred Hitchcock (Pas de printemps pour Marnie), Sidney Lumet, John Boorman, John Huston, Richard Lester, Richard Attenborough, Steven Spielberg, ou Brian De Palma, pour n’en citer que quelques uns. Choisissant ses rôles avec discernement, il parvient au fil du temps à modifier son image d’aventurier baroudeur pour afficher une solitude non dénuée d’humour. Il en joue en acceptant des rôles secondaires ou de simples apparitions ou caméos mais toujours de prestige (le roi Arthur dans Lancelot ou Richard Cœur de Lion dans Robin des bois : prince des voleurs).

À partir des années 1990, il s'engage pour l'indépendance de l'Écosse, en devenant un des principaux contributeurs du Scottish National Party et militant activement lors de chaque élection. Cette prise de position retarde son anoblissement qui intervient finalement le 5 juillet 2000.

Filmographie [modifier]

Sean Connery en kilt à Washington en 2004.
Sean Connery en kilt à Washington en 2004.

Récompenses [modifier]

De nombreuses récompenses et distinctions balisent la longue carrière de Sean Connery, dont on peut citer :

  • 1990 : « Lifetime Achievement Award », un BAFTA d'honneur remis par la princesse Anne pour son exceptionnelle contribution au cinéma mondial.
  • 1992 : prix « The Sexiest Man Alive » par le magazine People.
  • 1996 : « Cecil B.DeMille Award » décerné par la Hollywood Foreign Press Association durant la cérémonie annuelle des Golden Globes.
  • 1997 : « Blockbuster entertainment award » du meilleur second rôle pour Rock

Sean Connery a fondé en 1968 le Scottish International Education Trust. Il est par ailleurs Docteur honoris causa des universités de Saint Andrews et Heriot-Watt (Écosse) et membre honoraire de la « Royal Scottish Academy of Music and Drama ». France : commandeur des Arts et des lettres, il a également reçu la Légion d'honneur.

Anecdotes [modifier]

  • La sonorité de son nom en français, homophone du mot d'argot "connerie(s)" a permis de nombreuses blagues dont dernièrement le slogan promotionel de la comédie française de l'année 2006, pastiche des films d'espionnage, OSS 117 : Le Caire, nid d'espions : « Sans Sean mais avec beaucoup de conneries ».

Bibliographie [modifier]

  • (en) Andrew Rissik, The James Bond Man : The Films of Sean Connery. Elm Tree Books, 1983, 217 p.
  • (en) Robert Sellers, The Films of Sean Connery. Vision Press, 1990, 192 p.
  • (en) Mark Cousins, « King of the Hill », Sight and Sound, mai 1997, p. 22-24.

Liens externes [modifier]

commons:Accueil

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Sean Connery.



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek